Intrigue #2

Une vague de peur

19 décembre. Paris.
Une vague de peur a fait trembler la capitale. Une vague de rumeur, qui s'est transformée en panique après l'arrivée de désolantes nouvelles. Michaël VanDertchen, tueur présumé d'une pauvre famille de Normaux, avait récidivé pour attaquer deux autres nouvelles familles. D'après les journaux, aucune des deux familles n'a survécu, elle n'avait aucune chance face à l'agresseur. Sur l'image du Paris Times, le visage de Sarah, 5 ans, sourit tristement au lecteur, un sourire immortalisé qu'on ne reverra jamais.
Lire plus

à adopter de toute urgence !

Partenaires Top

Rumeur Box

Liam — Un certain Courage aurait essayé de faire capoter mes plans... Faîtes attention à lui !
Inconnu — Eh vous savez quoi ? Apparemment un pervers d'Ombre draguerait la jolie Mia de Miroir ! Et ça serait réciproque... si quelqu'un pouvait les en empêcher...
Inconnu — A dit ça.

Top sites

Musique

©linus pour Epicode
En bref


Le recensement est terminé! La MàJ d'intrigue arrive bientôt et la MàJ graphique juste après!

A la conquête de nouvelles recettes…mais avec une surprise compromettante ! [Libre]

 :: Zone détente :: Archives :: Le passé Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 16 Juil - 13:42
Keith appréciait énormément cette semaine. Pourtant, c’était le même train-train habituel. Il faisait son marché avec son panier. Il se recueillait au cimetière de Montparnasse. Il se baladait au jardin des plantes. Il jouait au tennis ou allait nager à la piscine. Rien de bien intéressant, mais cela suffisait amplement à le rendre heureux. Aujourd’hui, c’était le grand ménage dans sa cuisine. Heureusement qu’il ne le faisait pas tous les jours, mais il le faisait au moins deux fois dans l’année. Si pour certains c’était une corvée qui laisse à désirer, pour le cuisinier cela ne le dérangeait pas. C’était même devenu une habitude. Que ce soit chez lui ou à la cantine, il aimait quand tout soit propre et tout ça accompagné de la radio classique pour se motiver. Un peu maniaque sur les bords, il ne supporte pas la vaisselle non rangé ou voir ses sols sales. En même temps, quel élève viendrait manger si une mouche ou autres insectes seraient dans son assiette ? Personne, d’après les connaissances de Keith.

Une fois changé, il mit une machine à laver en route avant de prendre le chemin du bâtiment ouest. En effet, un élève avait oublié son bouquin sur une table. Il n’y avait aucune indication sur le livre ni nom, ni prénom, ni adresse…Bref, aucun idée de l’identité du propriétaire du bouquin, mais un seul endroit où l’inconnu pourrait aller le chercher. La bibliothèque ! En même temps, c’était une opportunité pour le cuisinier d’aller fouiller là-bas à la recherche de nouvelle recette à réaliser. Il n’était pas en manque d’inspiration, mais il avait envie de nouveauté et il se disait que se bonheur se trouverait parmi les milliers de livres classés à la bibliothèque.
Bâtiment Ouest. Ce bâtiment, Keith avait l’habitude d’y venir pour taper dans la balle avec sa raquette ou encore jouer au volley. Il y avait aussi la salle d’étude où il passait son temps à étudier lors des heures de trous. Quant au toit et parc de l’école, il s’y rendait rarement. La raison ? Pas de raison particulière, simplement qu’il ne voyait aucun intérêt ou alors qu’il irait plus tard sur le toit. Pourquoi ne pas aller admirer le ciel étoilé. Pour le moment, il s’était accoudé au comptoir de l’accueil en attend Madame Sobieski qui était la gardienne de ces lieux. Elle n’était là que provisoirement, mais ne se lassait jamais de taquiner O’Reilly. Quant à Keith, il passait son temps à la complimenter sur son physique, sa coiffure ou bien sa tenue. C’était une grande femme blonde « légèrement enveloppé » d’après ce qu’elle lui avait dit. Ce qu’il aimait chez elle c’était sa bonne humeur et qu’elle avait toujours le sourire. Il observait autour de lui et constatait qu’il n’y avait pas grand monde à part un groupe d’élève à une table. Ne la voyant pas revenir, il laissa un mot au-dessus le livre qu’il avait trouvé, prit les bouquins qui étaient à ranger et parti dans les rayons.

La bibliothèque était immense. Une grande porte en bois où même un géant pourrait entrer. Les murs étaient majoritairement en bois. Le plafond aussi était en bois avec un dôme au centre de cette magnifique salle et d’une grande hauteur où personne ne risquait de se cogner. Même les étagères étaient bien haute, tellement haute que sur chaque étagère comportait une échelle. Un peu plus loin, une autre pièce ouverte où les livres faisaient office de mur. Par contre, il n’y avait pas d’échelle mais un escalier qui reliait les deux étages. En plus d’être immense, cette bibliothèque était un vrai labyrinthe. Il n’y avait aucune indication pour les rayons. Madame Sobieski était plus apte que lui pour ranger les livres. Il n’avait pas d’autres solutions que d’aller reposer les œuvres là où il les avait trouvés et toujours pas de charmante Helena Sobieski.

Il sautait de rayon en rayon, cherchant son rayon préféré qui n’était autre que celui des livres de recettes. Tout en espérant trouver son bonheur, une voix grave le fit sursauter.


- C’est deux rayons plus loin Monsieur O’Reilly.

Une voix de femme avec un accent polonais ? Keith n’eut aucun mal à la reconnaître. Un peu surpris de cette voix imposante, il marchait jusqu’au rayon indiqué. Pas de doute, Madame Sobieski avait un plan incrusté dans son cerveau.

- Merci Madame Sobieski.

- Oh mais Monsieur O’Reilly combien de fois vous ai-je dit de m’appeler Helena. La prochaine fois vous aurez un gage. Et je serais toujours là pour vous aider Monsieur O’Reilly, disait-elle avec un ton mielleux.

L’écossais ne savait pas comment prendre cette phrase. De toute façon, ce n’était pas la première fois et surement pas la dernière qu’il entendrait. Il prenait le temps de parcourir le rayon plus attentivement et lisait les titres avec attention. « Saveurs d’ici et d’ailleurs » et « Cuisine du monde » étaient les deux bouquins qu’il prit. Il feuilletait rapidement le premier, il voulait en faire de même avec le second, mais quelque chose attirait sa curiosité. Quand il ouvrit le livre, il y en avait un magazine. Ses yeux s’agrandissait au fur et mesure qu’il tournait les pages avant de le refermer d’un coup.


- Tout va monsieur O’Reilly ?
- Oui, Mad…Helena. Ça va.

Que faire de ce magazine ? S’il le remettait à l’accueil, Madame Sobieski risquerait de se faire des idées et le gênerait devant les élèves. En même temps, il se demandait à qui pouvait appartenir ce magazine avec des demoiselles en bikini et comment s’était-il trouvé dans un livre de cuisine.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 21 Aoû - 17:23
Les premiers jours dans cette académie font rude, et oui je m'étais déjà occupé de pas mal de blessure physique et psychologique, j'avais besoin de prendre du temps pour moi et de mettre sa dans un côté de ma tête! Je sortais tout juste de l'infirmerie, venant de terminer de soigner un élève de l'école, il était beaucoup mieux dans sa tête et dans son corps j'étais fier de ce que je venais d'accomplir! Sortant du bâtiment je décida de me diriger vers la bibliothèque, je souhaitais me relaxer lire un bon livre ou bien chercher un bon livre de cuisine pour y ajouter ma touche médicinale!
J'étais désormais arriver dans la bibliothèque, le chemin était rapide entre l'infirmerie et la bibliothèque, il fallait juste savoir où changer de bâtiment! J'avais déjà enregistré le plan de l'académie dans ma tête, je me dirigea vers l'étagère des livres de cuisines, je n'étais pas seul, un jeune et grand homme tenant un livre de cuisine à la main avait leur gêné à un point... Que je n'osa pas aller vers lui tout de suite.
Je fouilla l'étagère de fond en comble jusqu'à ce que je trouve le livre de mes rêves:
"Cuisine médicinale d'ici et d'ailleurs".
A ce moment là j'étais tellement fière de ma trouvaille que je commença à le lire, tout en exclament ma joie:

- Parfait!


Je me tus et repris ma lecture, à un moment de ma lecture je fus curieuse de ce que le jeune homme lisait, je m'avança doucement vers lui avec l'intention de lui demander, jusqu'à ce que je me stop! Je me mis sur la pointe des pieds pour regarder au-dessus de son épaule, pour ne pas le déranger, mauvaise idée je distinguais un magazine de jeunes filles en maillots de bains dedans!
Seulement maladroite comme je suis, je suis trop pencher vers lui et perd mon équilibre qui me fit tombé sur lui...
Très classe, je devenais rouge comme une tomate et j'étais affreusement gêné!
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 6 Sep - 13:42
Keith dressa une liste dans sa tête des personnes de l'établissement. Elle était composée de personnes de sexe masculin dans un premier temps. Il y avait de forte chance que ce magazine appartenait à un homme qu’à une femme. Il ne fréquentait pas beaucoup de monde pour le moment, mais il imaginait bien le professeur de sport avoir un magazine du genre entre les mains. Surtout qu’il avait déjà une petite réputation de coureur de jupons. Cela pouvait également être le professeur de français…mais il secoua la tête en pensant à ce cher Kanashimi, il le verrait plus rougir ou devant un roman intéressant qui parlerait d’écureuil plutôt que ce magazine. Les élèves n’étaient pas à exclure non plus. Les adolescents aussi voient leur corps se développer en plus des hormones etc, etc…Il fit une grimace, il se gratta derrière la tête et puis finit par hausser les épaules et décida d’abandonner ses recherches.

Il avait senti un regard derrière lui, mais sans vraiment prêter attention. Il était trop perdu dans ses pensées que de se préoccuper de ce qu’il se passait dans son dos. Ses réflexions furent interrompues quand une femme tomba sur le cuisinier. Un peu surpris de cette rencontre, il regardait la jeune femme avec un sourire. Un visage qu’il avait déjà croisé dans les couloirs, mais il n’avait jamais eu l’occasion de lui dire un mot. Ou alors c’était un petit « bonjour ». Il était plutôt discret et la gente féminine le rend légèrement timide.

« Bon…bonjour…vous n’êtes pas blessé ? »
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 13 Sep - 15:21
Étant tombé comme une idiote sur l'homme derrière faute d'être trop curieuse... La curiosité ma toujours poussé à me casser la figure apparemment, pas très crédible pour une infirmière! Nous étions tous deux gêné par ce qu'il venait de se produire, l'homme avait l'air de l'être plus que moi cela me rassura un peu!
A près tout c'est de sa faute, il n'avait pas à faire semblant de regarder un livre de cuisine pour cacher ce qu'il matait en réalité... Pas très malin tout ça! Après ce petit accident de routine pour moi en tout cas, l'homme prit la parole même si je sentais un peu de timidité dans sa jolie voix:

« Bon…bonjour…vous n’êtes pas blessé ? »

Toujours de nature poli, je lui répondis tout en me relevant ce qu'il fit de même:

"Bonjour, non ne vous inquiéter pas c'est ma curiosité qui ma fait tomber rien de plus..."

Nous nous regardions attentivement, l'homme avait l'air de reprendre le magazine pour le cacher, il ne faut pas avoir honte. Je soupirais. J'ai tout vue et lui il le re-cache nous ne sommes plus des enfants?
Et c'est moi qui dit ça qu'elle honte... Je repris la parole:

"Écouter bel homme, je veux bien croire que vous êtes ici pour lire un vrai livre mais ne cacher pas ce que j'ai vue par dessus votre épaule..." Toujours poli et d'une voix un peu moqueuse bien évidemment je me moquais gentillement.

"Les présentations n'ont pas été faîtes, je suis Nao l'infirmière de l'académie et à qui est-je l'honneur de tomber?"

Je me mis à sourire et le attend sa réponse avec impatiente.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 4 Oct - 13:13
Il se relevait à son tour et donnait des petites tapes sur son pantalon. Il riait à la remarque de la jeune infirmière. Il ne cachait pas son grand sourire face à l’humour qu’elle avait. Il montrait son bouquin puis secouait la tête.

« Ce n’est pas ce que vous croyez. Je suis tombé sur ce livre par hasard. Enfin, il n’est pas à moi…»

Encore une fois, il commençait à perdre à nouveau ses moyens. Il était inutile de chercher des excuses, puisqu’il n’avait plus rien à cacher à présent. Il raclait sa gorge pour mieux se ressaisir et d’être plus clair dans ses paroles.

« Je suis enchanté Nao l’infirmière de faire votre connaissance. Je m’appelle Keith et je suis le cuisinier de l’académie. » Dit-il en lui tendant sa main.

Lui qui désirait connaître un adulte de l’établissement, voilà que la bibliothèque lui a permis de croiser cette charmante infirmière. Au moins, cela lui changeait de la bibliothécaire. En même temps, il fallait qu’il travaille sur sa timidité et qu’il se jette à l’eau. Entamer une conversation avec les autres ne demandait pas tellement d’effort. De plus, il trouvait plus facile de discuter avec un homme plutôt qu’une femme. Après, son côté réservé ne l’aidait pas beaucoup à aller vers les filles même depuis sa plus tendre enfance.


«  Au fait, vous cherchez un livre en particulier ?»
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» « L'amour ne voit pas avec les yeux, mais avec l'âme. » ♥ Alienor
» [spéculation] V6 40K ??? D'accord mais avec qui ???
» Tristan ϟ Sans Iseult mais avec du charme !
» Phrases phylosophiques sans queue ni tête pour vos signatures
» (F) - L'amour ne voit pas avec les yeux mais avec l'âme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hight Storm - Kaminari tōjō :: Zone détente :: Archives :: Le passé-
Sauter vers: