Intrigue #2

Une vague de peur

19 décembre. Paris.
Une vague de peur a fait trembler la capitale. Une vague de rumeur, qui s'est transformée en panique après l'arrivée de désolantes nouvelles. Michaël VanDertchen, tueur présumé d'une pauvre famille de Normaux, avait récidivé pour attaquer deux autres nouvelles familles. D'après les journaux, aucune des deux familles n'a survécu, elle n'avait aucune chance face à l'agresseur. Sur l'image du Paris Times, le visage de Sarah, 5 ans, sourit tristement au lecteur, un sourire immortalisé qu'on ne reverra jamais.
Lire plus

à adopter de toute urgence !

Partenaires Top

Rumeur Box

Liam — Un certain Courage aurait essayé de faire capoter mes plans... Faîtes attention à lui !
Inconnu — Eh vous savez quoi ? Apparemment un pervers d'Ombre draguerait la jolie Mia de Miroir ! Et ça serait réciproque... si quelqu'un pouvait les en empêcher...
Inconnu — A dit ça.

Top sites

Musique

©linus pour Epicode
En bref


Le recensement est terminé! La MàJ d'intrigue arrive bientôt et la MàJ graphique juste après!

Quand le Miroir joue avec une Ombre ! [PV Prey.]

 :: Zone détente :: Archives :: Le passé Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 5 Aoû - 15:51





Quand le Miroir joue avec une Ombre...




« William n'aime pas trop rester enfermé dans l'académie ou dans sa chambre parce que ça lui rappelle l'hôpital psychiatrique. Pas que cette période de sa vie l'ait traumatisé je vous rassure ! Disons que le fait de vivre avec de vrais cinglé l'a super agacé. D'abord, faut faire gaffe la nuit au cas où ton camarade de chambre décide de se faire une petite fringale, genre grand festin de cervelle humaine. Le voisin d'chambre de Will était juste super dangereux. Plusieurs fois le petit sadique s'est réveillé avec un fou furieux sur lui qui n'avait qu'une envie : lui arracher la tête. Combien de fois William a rêvé d'assommer ce connard à coup de batte de base-ball. Un coup... deux coups... trois coups et voir le sang gicler... Ensuite ce qu'il y a de chiant avec ce genre d'hôpitaux c'est la camisole. Ahh la camisole ou le truc qui t'empêche de te gratter et tu souffres de trop tu pourras jamais comprendre ! Oui on mettait souvent William sous camisole et dans la cabine d'isolement en prime parce qu'il poussait à bout les adorables infirmières. Will, il aimait bien la salle d'isolement. C'était calme... Et il n'entendait plus les cris des autres débiles d'à côté.

Dans l'académie c'est différent ! Les gens ne sont pas fous mais Will les trouve agaçants... ennuyants, sans intérêt ! Et en plus il est obligé de jouer la comédie pour berner sa prof... Et personne se plaint d'avoir une professeure qui fait partie de la mafia ?! Il n'y a que lui qui est au courant du secret de la jeune femme ? Haha... William marche tranquillement dans les rues sombres de Paris (le soleil venait de se coucher) en réfléchissant à un plan d'attaque. Le chantage est une trop bonne idée. Voir le visage de cette mégère se déformer par l'inquiétude est une vision trop réjouissante ! Ahh voilà qu'un petit sourire sadique illumine le visage de notre psychopathe préféré ! Il bascule sa tête vers l'arrière et regarde le ciel d'un air rêveur... A quoi peut-il bien penser ? A Anna ? Non il l'a sans doute oublié dans les tréfonds de sa folie. Alors pourquoi avoir accepté le deal d'Hayden ? Par simple distraction, pour satisfaire ses pensées glauques, pour assouvir son désir de sadique en puissance, a-t-il sans doute hâte de voir cette académie s'écrouler pour ne laisser que des élèves perdus ? Le sombre rictus se transforme en rire assez flippant au fur et à mesure de sa marche, voilà William qui se retrouve hilare au milieu de la rue quasiment vide, un rire de psychopathe lui secouant les épaules. Le p'tit sadique se reprend vite en manquant de s'étouffer avec le chewing-gum qu'il a dans la bouche. Quel con j'vous jure ! Il tousse, rit de sa propre connerie puis tousse encore. Et enfin ce gamin finit par se calmer tout en jouant avec son masque de nuit toujours autour de son cou.

- Quelle bande de bras cassés... Même pas capable de contrôler leur petite altération, neh ? C'est pitoyable.

Encore cette voix las qui m'énerve, encore ce rire... Will' est un type détestable ! Et regarde-le souffler dans son chewing-gum comme si de rien n'était avec son air de sadique, il souffle, souffle jusqu'à ce que la bulle émette un "pof" et que le chewing-gum s'étale sur ses lèvres. Mais il s'arrête net en penchant la tête vers la gauche comme intrigué par quelque chose dans l'ombre... Quoi encore ?! Je vous ai déjà prévenu, quand William fait sa crise de psychopathe, ON CHANGE DE TROTTOIR ! Et voilà ça va barder... »







Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 5 Aoû - 20:43


||Nothing after the death , isn't it the state we were before we born ?|| ▬ Ankoku Prey

Il devait être 09 heures, je pense, moi qui sors d'un long sommeil, on pourrait même me surnommer Prey au bois dormant !! Nan, mais sérieux, j'ai le crâne qui est sur le point d'exploser a force d'avoir mal, et puis se n'est pas conseiller de se lever brusquement ! Je m'asseyais sur mon lit en attendant que la douleur s'estompe, je regarde autour de moi personne en vue, mes compagnons de chambre devait être soit en cours ou a l'entrainement. Personnellement, je n'avais pas envie d'y allez maintenant, en plus je connais pas grand monde a part Ariane et encore vaguement ! Mais ma priorité n'était pas de faire le gentil et de fait copain avec tout le monde... Je me suis levé bizarrement, je commençai à me sentir mieux cela devait être du a mes deux familiers.

*Pas une seconde de plus enfermé dans cette chambre, je doit sortir prendre l'air, et puis je doit absolument relâché mon excès de puissance fournis par ces deux la...*

Je pris ma veste, l'enfiellai tout en me dirigeant vers la porte. À ce moment-là, je ne devais pas me faire voir par qui que se soit cela risquerait de me cosser problème, je pris la direction de la fenêtre, tout en prenant appui sur celle-ci, je m'élançai d'un bon en dehors de l'académie. Me trouvant enfin dehors, je contemple cette énorme construction d'un regard moqueur puis pris mon chemin en direction des rues de paris. On disait souvent que le monde tel qu'on le connait maintenant n'est que danger et mort, j'avoue que ce n'est pas faux mais tous les faibles périssent, les forts se battent pour ne pas mourir, seuls ceux portant une grande volonté, et une âme enragée survivent. Dans mon cas seul la rage me tenais en vie.

Marchant dans l'ombre des rues de paris, je devais trouver un endroit pas très fréquenté pour pouvoir me défouler, mais en marchant, j'aperçois un jeune homme, je ne le distinguer pas vraiment des ombres qui m'entouraient, mais je pouvais entendre sa voix et sans mis attendre, il sortit

- Quelle bande de bras cassés... Même pas capable de contrôler leur petite altération, neh ? C'est pitoyable.

Je ne savais pas qui il était, ni qu'es qu'il voulait mais il tombait à pic, je me suis mis a avancé légèrement puis j'entendit un légé pof et là il pencha sa tête et reagarda en ma direction. La seule chose que je ressentais, c'était l'envie de me débarrasser de l'excès de puissance qu'émaner Ranel et Abbadon...

© By Halloween

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 5 Aoû - 21:41





Quand le Miroir joue avec une Ombre...




« Je vois un inconnu qui s'approche de William, un inconnu un peu louche si tu vois ce que j'veux dire, dans le sens pas très bien dans sa tête non plus. En même temps il fait quasiment nuit et les rues sont vides ! Faut pas s'attendre à croiser des gens innocents ! Même Will' qui marche pourtant tranquillement sans faire chier personne a une allure glauque. Et ça se voit rien qu'à sa manière de fixer l'inconnu avec des yeux de tueur. Des yeux qui te disent "Je vais te bouffer" tu vois ? Pourtant le petit sadique a l'air assez calme... Il n'a pas bougé d'un centimètre depuis que cette personne est venue mettre un terme à ses pensées vaseuses. Pourtant je sens que la tension est à son comble, je n'ai jamais croisé ce gars-là mais il ne veut surement pas du bien à Will'. Si ça se trouve c'est un malfrat ! Oh dommage pour lui alors, le psychopathe en est un aussi... Je me demande ce que ce dernier va trouver à lui dire ! Ah, il bouge ! Je le vois porter la main à ses lèvres pour retirer la substance sucrée et l'écraser sur le sol. Puis il prend une grande inspiration... qu'est-ce qu'il manigance encore ?!

- La culpabilité, c'est un énorme sac de briques, tout ce que tu as à faire, c'est de le poser. Pour qui tu le portes ton sac de briques ? Dieu ? C’est ça ? Dieu ? Tu sais quoi ? J’vais te dévoiler une petite info exclusive au sujet de Dieu : Dieu aime regarder. C’est un farceur. Réfléchis : il accorde à l’homme les instincts, il vous fait ce cadeau extraordinaire et ensuite, qu’est-ce qu’il s’empresse de faire ? Et ça j’peux te l’jurer, pour son propre divertissement, sa propre distraction cosmique, personnelle, il établit des règles en oppositions. C’est d’un mauvais goût épouvantable... Regarde, mais surtout ne touche pas. Touche, mais surtout ne goûte pas ! Goûte, n’avale surtout pas ! Ha ha ha ! Et pendant que vous êtes tous là à sautiller d’un pied sur l’autre, lui qu’est-ce qu’il fait ? Il se fend la pêche à s’en cogner son vieux cul de cinglé au plafond. C’est un refoulé ! C’est un sadique ! C’est un proprio qu’habite même pas l’immeuble ! Vénérer un truc pareil ? Jamais !

... MAIS QU'EST-CE QU'IL RACONTE ?! Je ne comprendrais jamais son comportement de fou... Pourtant c'est un truc qu'il fait souvent, partir dans un monologue pour ennuyer les autres. Et le pire c'est qu'il ne s'adresse même pas à eux ! Noon... Il se contente de penser tout haut. La preuve, il ne regarde même plus la personne qui est devant lui mais relève les yeux au ciel comme un dégénéré ! Et il rigole encore ! A tous les coups c'est une manière de tester son interlocuteur... Will' est pas l'genre de mec qui va philosopher sur Dieu, évidemment qu'il scrute la moindre réaction de sa proie !

- T'es qui toi ? Tu veux que je te fasse bouffer tes intestins ? Tu veux une photo de mon postérieur peut être ? Neh ?

Je sens que la bagarre va éclater dans pas longtemps... J'ai trop envie que cet inconnu explose la face de Will juste pour qu'il arrête de rire ! Juste pour qu'il cesse de parler de manière désinvolte ! Et voilà encore un nouveau sourire sadique... Tuez-le je vous en supplie, TUEZ-LE. le pire c'est que le brun n'a pas l'air très menaçant et c'est ça le plus énervant ! On voit bien qu'il se fout royalement de la gueule de cet inconnu là, qui n'a pas aligné un mot depuis tout à l'heure d'ailleurs ! Il met la main dans sa poche. Qu'est-ce qu'il fait ? Il a une arme ? Je n'ose même pas regarder... William, putain de merde me dit pas que tu te balades avec des dagues dans la rue ! Ah non. Il sort juste un autre chewing-gum qu'il s'empresse de mettre dans sa bouche. Ouf' ! Un nouveau "pof" retentit puis il se remet à mâcher tranquillement la sucrerie...

- Barre-toi ou je te démonte.

Clair et précis. Sortez les popcorn et mettez les enfants à l'abris ! Il va y avoir du grabuge ce soir ! »







Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 6 Aoû - 11:12


||Nothing after the death , isn't it the state we were before we born ?|| ▬ Ankoku Prey

- La culpabilité, c'est un énorme sac de briques, tout ce que tu as à faire, c'est de le poser. Pour qui tu le portes ton sac de briques ? Dieu ? C'est ça ? Dieu ? Tu sais quoi ? J'vais te dévoiler une petite info exclusive au sujet de Dieu : Dieu aime regarder. C'est un farceur. Réfléchis : il accorde à l'homme les instincts, il vous fait ce cadeau extraordinaire et ensuite, qu'est-ce qu'il s'empresse de faire ? Et ça j'peux te l'jurer, pour son propre divertissement, sa propre distraction cosmique, personnelle, il établit des règles en oppositions. C'est d'un mauvais goût épouvantable... Regarde, mais surtout ne touche pas. Touche, mais surtout ne goûte pas ! Goûte, n'avale surtout pas ! Ha ha ha ! Et pendant que vous êtes tous là à sautiller d'un pied sur l'autre, lui qu'est-ce qu'il fait ? Il se fend la pêche à s'en cogner son vieux cul de cinglé au plafond. C'est un refoulé ! C'est un sadique ! C'est un proprio qu'habite même pas l'immeuble ! Vénérer un truc pareil ? Jamais !


Euhh... Ok, ce n'est pas qu'il me fait peur mais à entendre sa sortir de sa bouche m'intrigue grandement car ça n'avait aucun rapport avec la situation présente ou peux être cela devait être du a sa personnalité ou qu'elle que chose qu'il a du vivre et m'en faire par pour m'éloigné ou m'apeuré mais la seule chose qu'il a réussit a faire c'est de me faire marré qui d'ailleurs je l'avouerai ca fait bien longtemps que je n'avait pas esquissé un tel sourire sur mon visage inexpressif. En fin de compte, je devrais plutôt le remercier que de le faire du mal... Hum... Nan, j'opte toujours pour le combat, Ranel et Abbadon ne se retiendront plus si je reste sous cette forme, je dois les libérés... Tout ce que je souhaite, c'est que mon adversaire soit résistant, car il devra essayais de s'accrocher s'il tient à la vie. Je commençais à ouvrir les portes pour ces deux la quand soudain, il me posa une suite de questions...


- T'es qui toi ? Tu veux que je te fasse bouffer tes intestins ? Tu veux une photo de mon postérieur peut être ? Neh ?

- Je ne suis qu'un simple élève de l'académie, soit un altéré et je pense que tu n'est pas ordinaire pour pouvoir parler avec tant d'assurance. Nan ?


Je sentais dans sa voix cette assurance qu'il émané, il devait avoir une totale confiance en, c'est pouvoir pour pouvoir me menacer directement où il devrait être fou, dans les deux cas, il m'avait l'air pas net, alors le seul moyen d'avoir le cœur net n'était pas dans la discutions, mais à en découdre entre altérer. Étant enfin prêt à combattre il mis sa main dans sa poche et sorti un nouveau chewing-gum qu'il macha et au nouveau « Pof »,


- Barre-toi ou je te démonte.

- Me barrer comme tu dis n'est pas dans mes cordes, je ne suis pas là pour discuter, désoler de te mêlé à mes problèmes mais maintenant que tu est sur mon chemin tu en fait partie...


Les poings fermement serrés, Ranel et Abbadon ne pouvaient se canaliser d'avantage, je peux enfin les libérés. L'aura destructrice de mes deux familiers m'entouraient, je sentais enfin leurs puissances grandir en moi ! Le sol se mit a tremblé, les immeubles qui ne tenaient a peines se mis à s'effondrer, Ranel apparut dans ma main droite et de mon dos Abbadon pris la forme d'une aile immense et laissant s'échapper l'excès d'énergie noir qu'il contient. Je me sentais enfin bien et prêt à montrer à ces deux-là que je peux canaliser leur pouvoir !

- Je te présente, Ranel et Abbadon ceci et ma vrai forme, se n'est que le palier 1 alors chanceux que tu sois, tu est le seul pour l'instant à me voir ainsi ! Comme je te l'ai dit, je ne suis pas là pour te tuer, mais pour libérer mon excès de puissance et pour cela un combat n'est pas de refus. Je ne doute pas de toi, je ne sais pas qui tu es ni ce que tu vaux, mais j'ai une chose à te dire donne toi as fond !

À peine fini, ma phrase, je n'ai pas pu le laisser agir que je me trouvais à sa droite, Ranel sur mon épaule la lame pesait sur sa tendre gorge, je tournai mon regard inexpressif et avide de sentiment vers lui...

- Je connais ce regard... Alors ne te retient pas.

© By Halloween

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 6 Aoû - 15:43





Quand le Miroir joue avec une Ombre...




« J'observe pour vous ce combat que je prédis captivant, saisissant, impressionnant ! L'inconnu parle enfin et ne semble pas du tout impressionné par le monologue ni par les menaces du petit psychopathe... et il a raison ! C'est ça la clé, ne jamais prendre Will' au sérieux... Car tout ce qu'il dit ou fait n'est que brume, il cherche uniquement à jauger, à tester, à embrouiller, à manipuler ! Ne surtout pas faire attention aux élucubrations du sadique au risque de laisser une ouverture à cet esprit tourmenté qui ne vit que pour vous embrouiller. Et cet inconnu qui est en réalité un élève de l'académie ne compte pas s'en aller tranquillement bien au contraire... William n'a peut-être pas prévu ça ? Lorsqu'il ordonne aux autres de partir, généralement ils obéissent sans poser de questions. Mais là ce n'est pas le cas. Malgré tout il n'a pas l'air apeuré ni impressionné. Le brun reste là, ne bouge pas... Il fixe encore et toujours son futur adversaire d'une lueur terrifiante, la tête toujours penchée sur le côté qui manifeste un intérêt... Réel ou inventé ? Comment savoir ? Il ne bouge pas non plus lorsque l'inconnu invoque deux putains d'épées de la mort qui tue. C'est quoi ce bordel ?! Pourquoi est-il doté d'armes si puissantes, et d'où sortent-elles ?! L'asphalte tremble dangereusement... les immeubles peinent à tenir debout comme absorbés par la puissance des deux épées... William t'es grave dans la merde. Sérieusement. D'ailleurs, qu'est-ce qu'il pense de tout ça notre petit sadique préféré ? Il suffit d'observer ses yeux pour le savoir... Ils brillent à présent d'une curiosité malsaine et non dissimulée. Aucune peur. Evidemment, les psychopathes ne ressentent pas la peur ! Mais il ne bouge pas d'un poil... Il mâche toujours son chewing-gum à la con en jouant avec son masque de nuit. Putain William bouge ! Tu vas te faire tuer sinon !! Bon pas que ça me déplaise, ça serait tellement marrant de voir cet enfoiré souffrir... Mais là il a l'air de s'en foutre complètement ! Il n'est même pas un minimum impressionné par la puissance libérée des armes de son adversaire, non... son esprit semble ailleurs comme occupé à songer à d'autres trucs plus préoccupants. Il ne répond pas non plus quand l'inconnu lui présente ses épées et entame très clairement le combat. En une fraction de seconde, le protagoniste se retrouve aux côtés de William, sa longue épée menaçant de trancher la gorge du frêle garçon. Ce type est d'une rapidité époustouflante, même moi qui observe de loin je n'ai rien vu venir ! Mais encore une fois le psychopathe ne bouge pas... Mais à quoi il joue bon sang ?!

- Je connais ce regard... Alors ne te retient pas.

J'ai comme l'impression que cette phrase fait tilt dans la tête de William, qu'elle le réveille soudainement. La réaction du garçon ne se fait pas attendre une seconde : il se baisse subitement à une vitesse tout aussi foudroyante que celle de son adversaire et la seconde suivante il fait un balayage avec sa jambe pour le faire chuter. Quoi ? Vous trouvez que c'est une contre attaque de gamin ? Attendez la suite, William est doté d'un esprit calculateur et manipulateur, il ne fait jamais rien au hasard... A peine l'inconnu a t-il heurté le sol que Will' exécute un superbe flip arrière formidablement maîtrisé. Cette acrobatie qui ne dure qu'une seconde est pourtant la clé de sa contre-attaque fulgurante : lorsque ses mains touchent le sol pour permettre à son corps d'emmagasiner assez d'élan afin de terminer sa figure sans encombre, un énorme morceau du sol se détache littéralement sans crier gare et ce dans un énorme fracas, comme s'il prenait le béton à pleine main. Et lorsqu'il prend un ultime élan pour se réceptionner sur ses deux pieds, il se sert de ce même élan accumulé pendant son acrobatie pour envoyer ce gros bloc d'asphalte sur son adversaire à une vitesse spectaculaire et à une violence inouïe. Je suis tellement occupé à regarder cette partie du sol s'arracher, à me demander comment est-ce qu'il a bien pu faire ça, bordel de merde, que je ne le remarque pas changer encore une fois sa composition moléculaire afin que son corps soit plus élastique et malléable. Le petit corps du sadique saute agilement sur l'épave d'une voiture et encore une fois l'élan acquis se charge du reste (ouais il devient comme une balle rebondissante en fait XD)... Il gagne de la hauteur et retombe lourdement sur son adversaire au même moment que le morceau d'asphalte. Deux actions simultanées en une vitesse déconcertante. Deux impacts colossaux sur un seul homme. Le sol (ou ce qu'il en reste) tremble, s'affaisse, s'écroule presque sous le choc ! Un énorme cratère d'où s'échappe de la fumée m'empêche de voir les deux combattants... Pour faire un cratère pareil il n'y a qu'une explication : pendant sa chute, William a de nouveau changé sa composition moléculaire pour transformer son corps en un métal ou un matériaux solide et brûlant, le choc du métal combiné à l'énergie cinétique plus à l'énorme morceau de sol qui a foncé tout droit sur l'inconnu explique donc la force phénoménale de l'impact, rien que cet enchaînement de quelques secondes a suffit pour dévaster la rue feu fréquentée dans laquelle ils se trouvent !! Comment a t-il fait pour détacher le sol ? Probablement en modifiant la composition de ses molécules en le rendant plus mou et ainsi l'arracher comme de la pâte à modeler avant de lui rendre sa forme originale. Je suis encore secoué par le brouaha que tout ça a provoqué... comme dans les films !! Et quand notre sadique national fut bien certain d'avoir touché son adversaire en plein estomac, il refit son flip arrière qui le caractérise tant pour s'éloigner du cratère en continuant de mâcher tranquillement son chewing-gum...

- Regarde, ton sang a tâché mon super t-shirt ! Sale microbe.

Le choc a été intense et même moi j'ai du mal à m'en remettre, alors je n'imagine pas ce que doit ressentir l'adversaire de William. Par contre ça m'étonnerait que ce dernier soit déjà K.O ! Non mais vous avez vu ses armes ? Et cette puissance ? Il est surement blessé certes, avec tout ce bruit et toute cette fumée je ne sais pas s'il a pu esquiver ou détruire le morceau de sol qui lui fonçait dessus, mais une chose est sûre il n'a pas pu éviter l'attaque de front du psychopathe. Le combat ne fait que commencer ! Je n'ai pas peur pour ces deux-là... Je me demande juste si la rue dans laquelle ils sont va résister à ces attaques surpuissantes !

- Comment toucher un être intangible, fait de liquide ou à l'état gazeux ? Sors tes manuels de chimie mon grand... La méthode « je fonce dans le tas sans réfléchir » ne marche pas avec moi. Si tu me touches, tu brûles. Parce que c'est toujours dangereux de toucher de l'acide, neh... ?

Will et son calme légendaire... Will et ses provocations, Will et son regard amusé, Will et sa voix las, toujours muni de son petit sourire au coin des lèvres. Le pire c'est qu'il a raison. Se battre contre William c'est comme affronter une centrale nucléaire. Métal ou matériaux ? Ou une composition moléculaire neutre qui lui permet de passer outre les obstacles ? Une seule solution, pour réussir à blesser ce psychopathe il faut se montrer aussi tordu et manipulateur que lui. J'vais aller me chercher des pop-corns ! »







Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 8 Aoû - 17:11


||Nothing after the death , isn't it the state we were before we born ?|| ▬ Ankoku Prey

- Je connais ce regard... Alors ne te retient pas.

En lui disant cette phrase j'ai eu l'impression qu'il se réveille enfin, à la second près où il l'entend il se déplaça aussi rapidement que moi et me lança un balayage pour me faire chuter... Franchement, il me sous-estime vraiment, mais je veux vraiment voir ce qu'il vaut, si l'envie me prenait, je pouvais le finir au moment ou je me suis approché de lui, mais ça n'aurait pas était amusant, ce que je cherche, c'est de me débarrasser de l'excès de puissance tout en profitant au moins du combat !

Au moment où je me retrouve par terre ses actions ne tarda pas, il exécuta un flip arrière posa ses mains par terre, mais il y a un truc qui me surprit, c'est qu'au moment où il toucha le sol, il prit la même forme que celui-ci, enfin forme, je pense qu'il est de matière similaire à la terre... Il fit sortir un énorme morceau d'asphalte du sol et le jeta à toute vitesse sur moi, je ne pouvais me permettre de l'esquiver, il faut au moins qu'il se sente supérieur.

L'asphalte m'écrasa, je ne voyais plus ce qu'il faisait se foutu bloc me cacher la vue, mais je sentis cette fois-ci une autre force m'écraser qui du coup cassa la première pierre et laissa apparaître cet homme... Mais attend... What The **** maintenant il est tout en métal... Sa doit être ça sont altération pourquoi ne l'ai-je pas remarqué plus tôt ! Et puis remarqué plus tôt ou pas, on s'en fous, je vais le ménager un peu !



- Regarde, ton sang a tâché mon super t-shirt ! Sale microbe.


J'avoue qu'il a réussi à me faire cracher mon sang, mais c'est pas avec sa qu'il pourra me tué...

Je me retrouve tout au fond d'un immense cratère, qu'il a dû provoqué lors de ces attaques. Je plante Ranel dans sol, je me relève tout doucement, je déploie cette magnifique et immense aile qui orne mon dos tout en le regardant maché sont stupide chewing-gum, il se tenait là, tout en haut du cratère face à moi, en me regardant comme si que se combat était une perte de temps. Mais bon s'il trouve que se combat est une perte de temps, on va en finir de suite, j'aurai bien voulu y aller à fond, mais bon se sera pour une prochaine fois. Avant de me préparer à enfin me battre, il lâcha encore un de ses stupides textes qui na rien à voir avec se combat, mais plutôt au cours qu'on devrait suivre à l'académie...


- Comment toucher un être intangible, fait de liquide ou à l'état gazeux ? Sors tes manuels de chimie mon grand... La méthode « je fonce dans le tas sans réfléchir » ne marche pas avec moi. Si tu me touches, tu brûles. Parce que c'est toujours dangereux de toucher de l'acide, neh... ?


Il était temps de montrer ce qu'est un réel combat à se tendre gamin... J'arrachai Ranel du sol, le tenais fermement dans la main, et commençai à synchroniser la puissance de Ranel à la mienne... Ceci et une lame à double tranchant si je synchronise Ranel à ma puissance pour pouvoir le maîtriser correctement, je dois laisser une partie de mon corps à Ranel, qui d'habitude et mon œil gauche, même si cela risque de me faire du mal, je dois libéré mon excès, car pour l'instant, je ne le gère pas vraiment...

Abbadon, l'aile qui se tenait sur mon dos commencer à libérer l'énergie en plus qui me gêner, mon aura destructrice et revenue, le sol se mit encore à trembler, mais plus violemment cette fois-ci, Ranel se mit à s'embrasser de flammes noires, mon œil gauche changea de teinte, de mon rouge natif se transforma en un mauve agressif, signe que cela appartenait à Ranel.



- Cette fois-ci commence le vrai combat miss, je suis désolé, mais notre chemin se sépare ici...


Il connaissait ma vitesse, mais pas celle que je possédé en ce moment, je pris appui sur le sol d'un éclair le sol se fracassa des blocs de pierre se mette à léviter au-dessus du sol, je ne pouvais pas me permettre de ralentir ou de retenir mes coups, le seul moyen était de légèrement dévier mes coups pour qu'il ne meure pas. En moins d'une milliseconde, je me retrouver derrière lui, malgré ces changements d'état rien n'arrête mes flammes noires... Alors que j'étais la derrière lui, Ranel fit d'énorme entaille au niveau de ses genoux, je pris alors Ranel en main lui transperça l'épaule et dans la foulée pour retirer sont corps putride de Ranel, je lui mis un puissant kick dans le dos pour qu'il tombe dans le cratère qu'il a lui-même creusé...


- Je t'accorde que j'adore foncer dans le tas, mais pas sans réfléchir ! Ton altération ne met pas inconnue c'est une modification des composants moléculaire nan ? Tu peux donner ou prendre n'importe quelle forme et ça dans toutes les matières... Hum... Matière connue, je suppose ? Mais mon petit malgré que tu sois un altéré, tu en reste un de bas niveaux, sachant que la vitesse de réflexion humaine ne dépasse pas les 200 de QI ce qui ferait en quelque sorte 82 milliseconde de réflexion pour percevoir une attaque normale... Ma première attaque n'était là que pour calculer ton temps de réaction, tu na pas changer de forme au moment où je t'ai approché. Alors j'ai légèrement augmenté ma vitesse de déplacement pour t'atteindre ce qui ma foi a devait te tuer...


Un mystérieux sourire s’excisa sur mon visage. Je le contemple du haut de son cratère, mais je sentais Ranel, m'envahir... Cela va rendre la situation très difficile...


© By Halloween

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 8 Aoû - 18:45





Quand le Miroir joue avec une Ombre...




« L'adversaire de Will' est toujours vivant ! Je suis plutôt soulagé. C'est pas tous les jours qu'on se reçoit un morceau de sol dans la face tu vois... Le petit sadique joue toujours avec son chewing-gum et ne semble pas très attentif au combat... Pourtant j'étais sûr que la provocation de l'inconnu avait suffit à ce qu'il se donne à fond ! Mais visiblement le psychopathe a juste fait une contre-attaque histoire de... bah de contre attaquer en fait. Les deux jeunes hommes semblent se retenir depuis tout à l'heure. Oui ils ont défoncé une rue entière mais j'ai toujours l'impression que Will' ne prend rien au sérieux et que l'autre s'amuse à le tester ! Quand est-ce que les choses sérieuses vont commencer ? L'inconnu sort une phrase à laquelle William ne fait pas plus attention et c'est une erreur de sa part ! Encore plus rapidement qu'avant, son adversaire se retrouve derrière lui et sans que William ne comprenne ce qu'il se passe il se retrouve projeté violemment dans son cratère dans un gros "BOUUUM." Boum ? depuis quand les Humains font "Boum" Quand ils se crashent ? L'inconnu a l'air sacrément sûr de lui avec son épée... mais je ne vois plus Will' ! Il est mort ? Déjà ?! Allez William relève-toi, je suis certain que tu peux mieux faire ! Il git là au fond de son cratère et souffle bruyamment. Il est vivant ! Il a le temps de reprendre son souffle car le jeune homme à l'épée entame un monologue encore plus long que ceux de Will'. Alors le psychopathe se relève et s'étire comme s'il sort tout juste d'une sieste. Il titube un peu, inspecte son épaule endommagée en grimaçant... Il n'a pas l'air super impressionné, au contraire. Il baille ! J'y crois pas William arrête de provoquer les gens à tout bout de champ ! T'es dans la merde, t'as limite l'épaule trouée et TU BAILLES ! T'es sérieux là ?!

- Pas "matières", sale microbe. Les molécules en général. Pffiouu... T'es pas allé beaucoup en cours toi. Ne me sous-estime pas je te prie, tu fais peut-être le malin parce que tu es armé contrairement à moi... mais... ohh... je me mangerais bien un bon sandwich là, t'as pas la dalle toi ? Microbe ?

Encore une fois le garçon s'amuse de la situation en racontant n'importe quoi... D'ailleurs... il a l'air d'aller bien pour quelqu'un qui vient de se faire entailler les genoux, l'épaule et qui vient de se faire éjecter comme une merde dans un cratère. A moins que...

- Ton attaque à la con ne m'a quasiment rien fait, t'as shooté contre une matière impénétrable... genre... mieux que de l'acier tu vois ? Bon je fais simple pour ton cerveau lent. Par contre c'était classe comment tu m'as fait voler ! On recommence ?

L'épaule blessée du frêle garçon se recouvre d'une matière bizarre... Métal ou matériaux ? Je ne distingue rien de là mais une chose est sûre, après le passage de l'étrange matière il ne subsiste aucune trace d'une quelconque blessure... Sûrement une molécule génératrice j'en sais rien moi, si ça se trouve c'est juste du cinéma qu'il nous fait ! Le petit sadique tente de faire un pas mais s'écrase sur le sol en toussant. Ses genoux le font certainement souffrir ? Attends une minute. Si ça se trouve il joue au gentil garçon blessé. C'est de la comédie ! Ce con est littéralement en train de se foutre de la gueule de son adversaire ! Il est... QUOI ?! Il est où ?!! William a carrément disparu d'un seul coup. Il était là il y a... il y a même pas une seconde ! Où est-il ? Où est-il passé ? Je ne le vois nulle part... Il a fuit ? Non, impossible...

Soudain quelque chose agrippe violemment l'inconnu et l'entraîne vers le sol. Comme un zombie qui sortirait des profondeurs de la terre haha. Le type à l'épée est carrément emporté dans le sol de la rue si bien qu'il est coincé entre ce dernier. Genre le bas du corps coincé dans la roche et le haut a l'air libre. Le petit sadique sort comme si de rien n'était de l'asphalte, genre tout est normal hein ! Oui son pouvoir lui permet aussi de devenir complètement intangible comme il l'a fait remarquer plus tôt. Il est donc allé faire un tour sous le sol pour piégé son adversaire ! Ahah c'est un enfoiré mais je dois avouer que c'est vachement bien trouvé !

- Les MOLECULES. Microbe. Les molécules... elles sont à l'origine même de la vie. Et tu veux affronter l'un des miracles que la vie a faite ? Mais non... La mort se marre et ramasse le reste. En l’occurrence... toi.

Encore une fois Will n'est pas sérieux et dit n'importe quoi. En temps normal il aurait plongé entièrement son adversaire dans le sol, l'aurait donc enterré vivant sans aucun moyen de s'échapper. Mais il laisse délibérément l'homme à l'épée le buste en dehors du sol. Par contre je vous raconte pas comme ce dernier doit souffrir... Bah oui, il a toutes les roches, toute la terre qui empêche son sang de circuler, qui l'écrase littéralement sans qu'il ne puisse rien y faire !

-Je vais te montrer la différence entre Métal et Matière. D'accord ? Regarde-bien.

Le garçon assène un coup de poing d'une violence phénoménale à son locuteur toujours enraciné dans le sol. Son bras, son poing, ses muscles sont solides comme de l'acier. Ouaw ça doit faire mal !

- Matière au sens propre vu que c'est tangible. Tu captes ?

William sourit et cette fois pose seulement sa main sur l'épaule de son adversaire qui a un puissant effet corrosif : la peau est comme rongée, pique, brûle, bref ça doit faire un MAL DE CHIEN BORDEL !

- Métal. Corrosif. intangible. Tu saisis ? Ok, on va voir si t'as bien capté la leçon ! Ça, c'est quoi ?

Le brun mâchouille son chewing-gum, fait une bulle avec et refait son flip arrière. Cette fois-ci il ne détache pas le sol, il prend juste son temps vu que son adversaire est coincé ! Il joue, quoi. C'est marrant de faire des flips. Breef, il passe aux choses sérieuses ! Il prend son élan et cette fois-ci c'est un coup de pied qu'il donne en pleine mâchoire de son adversaire, le libérant par la même occasion du sol et le faisant voler comme un vulgaire jouet. Il a frappé avec une matière solide, encore une fois. Le jeune homme regarde le type à l'épée retomber lourdement sur le sol mais ne continue pas sa contre attaque, préférant mâchouiller son chewing-gum.

- Je sais faire tout un tas d'autre chose. Si tu combats à fond peut être que je te les montrerai... Parce que là tu m'ennuies, microbe.

Aller, arrache lui la gueule à ce sadique il attend que ça ! Tous contre William ! »







Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 13 Aoû - 18:05


||Nothing after the death , isn't it the state we were before we born ?|| ▬ Ankoku Prey

Après l'avoir propulsé dans le cratère, je sentais toujours sa présence et sa puissance, après un énorme BOUM !, qu'il fait lorsqu'il s'écrasa au sol, je le voyais se remettre debout et il s'étire comme si qu'il venait de se réveiller. Tout à coup il commença a me parler du fond de son cratère , se n'est pas que je ne l'entend pas mais je ne l'écoutais plus, Ranel s'imposait trop à moi je devait me concentré car j'était à mes dernière limite pour le maîtriser cela dit Abbadon et 1 milliard de fois plus dangereux que Ranel mais je ne l'utilisait pas pour ne pas l'activer car si cela devrait se faire je ne serai plus du tout moi-même et mon objectif n'est pas de devenir ennemie publique numéro 1 de la planète entière, mais de devenir l'ennemie de ce qui a causé cette guerre et se désastre... Je ne veux pas du tout tuer mon adversaire, se gamin en face se contente de narguer, de se venté de son lamentable pouvoir et de se pavané devant moi... Si ça ne tenais qu'a moi j'abandonnerai le combat pour ne pas causé de meurtre, mais se n'était pas le cas de Ranel, il est entêté et tous ce qu'il veut maintenant était de détruire son ennemi soit mon adversaire.

Soudainement, je me sentis immobiliser je ne pouvais faire le moindre mouvement ceci était du encore a une transformation de ce stupide gamin, il m'engloutit a moitié dans le sol commença encore à jacasser tout en me mettant un énorme coup au ventre qui m'a éjecter d'où je me tenais. Je ne ressentais rien aucun mal cela voulait dire que Ranel et moi ne faisions qu'un, il peut maintenant relâcher toute sa puissance et anéantir qui qu'oncques s'opposera à lui.
Le gamin refit un flip en arrière toujours en mâchant sont chewing-gum comme si ile maitriser tout. Mais à la fin de son flip, il me dit quelque chose qui retentis et ouvra l'esprit de Ranel...

- Je sais faire tout un tas d'autre chose. Si tu combats à fond peut être que je te les montrerai... Parce que là tu m'ennuies, microbe.

*Si je me donne à fond, il ne restera plus rien de toi petit et tu veux vraiment cela...*

Il ne jauge pas la situation ou il était, il est trop vaniteux et sur de lui, cela va lui coûté la vie si je ne reprends pas le dessus sur Ranel, mais cela risque d'être difficile...

- Je ne sais pas si tu es conscient de la situation ou tu te tiens petit, mais là, tu n'auras pas le temps de te donner à fond, je t'ai laissé une chance de pouvoir t'en sortir, mais maintenant se n'est plus moi « celui qui fonce dans le tas » que tu vas affronter, mais Ranel le pourfendeur d'âme, si tu survis, je pourrais te citer l'histoire de mes familiers dans le cas contraires, j'ai était ravis de me battre face à toi !

Sur mes dernières paroles à demi-conscient, Ranel prit enfin sa première forme... Une sphère noire m'entoura, je ne voyais plus que Ranel fasse à moi.

- Il est temps de rentrer en scène, laisse-moi faire !

Mon épée se brisa pour former deux parties distinct, je possédai deux lames aussi grandes que fine, aussi tranchante que puissante, dans ma main gauche se tenais les flammes noirs et dans ma main droite se tenais le tranchant ultime. Ranel n'est pas un fonce dans le tas nan, il est rusé, intelligent et stratégique. Quand il ne fait qu'un avec moi mes capacités physiques sont hors du commun, a ce stade la juste avec Ranel je suis capable de rivalisé avec n'importe qui même les Dieux... Le seul moyen de l'arrêter était d'attendre qu'ils tiennent se gamin enjoue à demi-mort et qu'a ce moment précis j'essayerai de reprendre le contrôle de mon corps. Car avant de tuer sa cible Ranel et trop excité et perd lui-même le contrôle, ce moment et unique et a saisir si je le rate... Une nouvelle âme rejoindra mon corps mais pas que ça...

La sphère noire explosa, et laissa place à mon nouveau corps, je ne disposais plus de mon aile, mes yeux étaient devenus mauves sombres, ma veste blanche, dans mes deux mains Ranel s'y tenait puissamment en deux parties. Une aura mauve terne et sombre m'entourait. Mon visage se figea et ne libéra aucune expression. Au moment où je foulé à peine l'asphalte, le sol se mit à se briser et exploser... Ça se n'est que la première forme de Ranel, je doute fort qu'il en change mon adversaire n'en vaudra pas la peine... Et puis tant mieux, je ne causerai pas plus de dégâts que prévus...

- Enchanter jeune homme, je me nomme Ranel second familier d'Ankoku Prey, serviteur de mon maître, je lui voue corps et âme et serai prêt à sacrifier mon existence pour lui ! Qu'elle est ton nom petit ?

Ranel était plus rusée que qui qu'oncques, je ne pouvais que regarder ce qui allez se passez car je ne peux parler tant que Ranel à le dessus. J'ai juste une chose à dire... Je ne dois surtout pas raté cette occasion si je veux sauver la vie du petit...


© By Halloween

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 15 Aoû - 19:35





Quand le Miroir joue avec une Ombre...




« Une nouvelle fois on prend William pour un gamin immature... Oui tout à fait, l'inconnu l'a même appelé "petit" ! Bon il a l'habitude de ces surnoms que lui donnent les autres, "petit" alors qu'il doit avoir un an de plus que son interlocuteur puisqu'il a redoublé, "petit" parce qu'il joue au gamin arrogant devant les autres, "petit" parce qu'il est accro à ses chewing-gum et qu'il ne prend pas les autres au sérieux. Notre psychopathe se contente de sourire en écoutant l'élève, non pas un sourire sadique comme il en montre souvent mais plus quelque chose d'affable et de bienveillant. Comédie ou pas ? Encore une fois je ne peux malheureusement pas le savoir... Il regarde avec une attention malsaine cet inconnu "lutter" contre "Ranel" comme il s'obstine à l'appeler. Il ne bouge toujours pas lorsque l'inconnu entame sa transformation spectaculaire. Peut être parce qu'il sait qu'il ne craint pas grand-chose ? Tous les élèves de l'académie ont des altérations sur-puissantes mais aucun n'a un niveau convenable. Oui ce type est certainement super-puissant mais s'il ne contrôle pas même la force qu'il possède à quoi tout ça sert ? Ça ne rime à rien... enfin j'espère, je ne m'inquiète pas pour Will' car lui maîtrise très bien le pouvoir qui est le sien, mais s'il fait le con et qu'il se blesse gravement...

- Enchanter jeune homme, je me nomme Ranel second familier d'Ankoku Prey, serviteur de mon maître, je lui voue corps et âme et serai prêt à sacrifier mon existence pour lui ! Qu'elle est ton nom petit ?

William croise les bras et lève les yeux au ciel. Puis... il éclate de rire. Bon mon gars faudrait juste que tu sois sérieux DEUX MINUTES s'il te plaît sinon tu vas te faire tuer ! Non mais qu'est-ce qui te prends ? Pourquoi tu ris comme ça ? La situation ne s'y prête vraiment pas alors cesse un peu tes conneries ! Peut-être que tu sous-estime toi aussi ton adversaire ? Bon j'admets que pour l'instant c'est toi qui lui a donné le plus de coups, regarde dans quel état il est... Épaule rongée, la mâchoire endommagée, il s'est reçu le sol dans la face et tu lui as donné en tout deux puissants coups au ventre... C'est vrai qu'il fait un peu pitié à voir, lui qui ne t'a pas blessé tant que ça. Du spectacle, oui il y en a beaucoup ! Mais des résultats ? Aucun, il se contente de te sous-estimer alors il est légitime que tu fasses la même chose... mais t'es quand même con de t'éclater de rire tel un gamin qu'on chatouillerait ! Tu pourrais au moins te retenir par respect non ?

- Wouaaaouh ! Tu fais trembler le sol quand tu marches ! C'est trop la classe. Mais... tu ne me fais pas peur, tu n'es pas une divinité, l'altération que tu es représente un grand danger pour les Normaux c'est indéniable... Mais nous sommes entre Indésirables, et de ce fait... tu ne devrais vraiment pas me prendre de haut comme ça. A l'académie il y a des gens tellement plus puissants que toi !

Le petit sadique met ses mains derrière sa tête et offre un sourire tout joyeux à son adversaire qui fait d'ailleurs assez flipper... C'est vrai que depuis son arrivée il a croisé tant de gens impressionnants ! Dont une vraie furie à la force phénoménale... Même lui, avec son pouvoir il ne peut égaler une telle force [Kyoko la sauvage haha XD]. Et ne parlons même pas de sa cible, Miss Page qui peut quasiment tuer les gens sans les toucher ! C'est sûr qu'à côté de ces gens-là, William sait qu'il aura encore du chemin à faire avant d'arriver à contrôler son pouvoir à la perfection, mais c'est aussi pour ça qu'il n'a pas peur de ce "Ranel".

- Je ne veux pas me battre contre toi, c'est uniquement Prey qui m'intéresse. Il n'a même pas eu le temps de me montrer comment il frappe que tu prends déjà sa place ! Mais soit... Je m'appelle William, mais ça tu dois t'en foutre, neh ? Dis-moi, tu aimes l'eau ?

Le garçon pose soudain ses deux mains sur le sol qui devient visqueux à son contact, puis au bout de quelques secondes finit par prendre une forme liquide jetant ainsi son adversaire à l'eau. Will' lui est toujours sur un bloc de sol et avance rapidement vers l'épave de la voiture de tout à l'heure pour la balancer d'un coup sec sur l'inconnu. L'épave lui fonce droit dessus encore une fois à une vitesse déconcertante... mais cette attaque me parait quand même plus ou moins aisée à esquiver... A moins qu'elle en cache une autre ? D'ailleurs où est William ?! L'eau reprend subitement un aspect solide sans pour autant reprendre sa forme initiale : une sorte de sable mouvant qui empêche à son adversaire de faire des mouvements au risque de s'enfoncer. Mais je ne vois toujours pas Will'...

Il réapparaît pile devant le visage de l'inconnu et l'assomme avec un gros bloc de pierre corrosif d'où s'échappe un gaz... toxique ?! Le coup est encore une fois d'une force dévastatrice qui enfonce encore un peu la victime dans le sable mouvant... Je ne l'ai pas vu venir, je ne sais même pas comment il a fait pour passer d'un endroit à un autre aussi vite... Bon peut être en devenant intangible ou se transformant lui-même en matière gazeuse, mais l'attaque reste époustouflante et d'une telle vitesse !

- J'ai été gentil là. Par contre... oh, ne me dis pas que tu as respiré le gaz... Tu risques de cracher du sang ou d'autre truc dans ce genre.

Fait-il en regardant le blog de pierre maintenant tâché de sang alors que le sol reprend enfin sa forme solide. Le petit sadique recule soudainement et joint ses deux mains en inspirant profondément. Il prépare ENCORE un truc...

- Dis, si je te frappe, est-ce que tu ressens la douleur ? Ou est-ce que c'est Prey le microbe qui se prend tout sans pouvoir rien faire ? Dis, si tu n'as plus d'énergie, est-ce que tu peux continuer à te battre ? Dis, tu aimes le feu ? Dis... ce combat va durer encore longtemps ? J'ai faim...

Qu'est-ce que tu mijotes encore ? Et pourquoi ce geste avec tes mains ? Fais gaffe quand même, hein... le type n'a pas l'air de rigoler contrairement à toi ! »

[HRP: Désolé, panne d'inspiration ça doit se ressentir dans ma réponse... j'essayerais de mieux faire la prochaine fois T_T]







Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 16 Aoû - 16:10


||Nothing after the death , isn't it the state we were before we born ?|| ▬ Ankoku Prey

Maintenant que Ranel et moi ne formons qu'une seule et même personne, je ne peux m'empêcher d'avoir envie de tuer se gamin William, il est temps pour moi de montrer à Ranel que je suis digne de le maitriser sans être obligé de me battre contre lui ! William sous-estime grandement la puissance de Ranel, ce qui le mènera à sa perte...

- Wouaaaouh ! Tu fais trembler le sol quand tu marches ! C'est trop la classe. Mais... Tu ne me fais pas peur, tu n'es pas une divinité, l'altération que tu es représente un grand danger pour les Normaux, c'est indéniable... Mais nous sommes entre Indésirables, et de ce fait... Tu ne devrais vraiment pas me prendre de haut comme ça. À l'académie, il y a des gens tellement plus puissants que toi !

Il ignorait tous de moi il ne faisait que supposait et je ne faisais que recraché l'excès de puissance que me procurent mes familiers, maintenant stabilisé Ranel a pris le dessus car c'est mon seul familier à être exciter lors d'un combat, il ne prend pas possession de mon corps nan il me prête toute sa puissance et fait parti de moi j'ai encore le contrôle de mon corps mais il peut lui aussi interagir avec moi mais seulement pour discuter... C'est pour ça que William a tout faux depuis le début de à me sous-estimer et à se prendre pour un être supérieure, je ne fait que jouer a son jeu mais maintenant il est temps pour moi de prendre possession de Ranel ! Le prix à payer sera la vie ou la mort William, la vie ou la mort...

- Je ne veux pas me battre contre toi, c'est uniquement Prey qui m'intéresse. Il n'a même pas eu le temps de me montrer comment il frappe que tu prends déjà sa place ! Mais soit... Je m'appelle William, mais ça tu dois t'en foutre, neh ? Dis-moi, tu aimes l'eau ?

- C'est là où tu te trompes mon petit William ! Certes, je ne contrôle pas Ranel, mais celui contre qui tu te bats, c'est moi, tu es un beau parleur, mais je ne faisais que suivre ton jeu pour pouvoir enlever mon surplus de puissance que me procurent mes familiers. Je te l'ai dit si tu ne meurs pas, je te raconterai tout sur moi alors tache de survivre !
Mon attitude changea radicalement, car la puissance que je disposé m'exciter en haut point je ne pouvais la laisser dormir là au fond de moi et puis c'est un beau moyen de prendre le contrôle de Ranel et d'enfin passé à mon nouveau familier !


Je pouvais prévoir ce qu'il allait faire, je le voyais qui commencé à bouger, aussi rapide et étincelant que la lumière, je me déplaçai instantanément sur le haut d'un immeuble en décombre et à ma place se trouva une copie conforme de mon corps. Comment ai-je procédé, on le saura quand il l'aura capté. Pendant qu'il s'acharnait sur ma copie, j'étais tranquillement assis à me régénérer des légères blessures qu'il m'a faites. N'empêche en le regardant, il se débrouille pas mal pour un débutant ! Et il ose dire que je suis inférieure aux personnes de l'académie... Mais laisse-moi rire !!! Je ne fais que m'amuser et mon objectif na pas était de me battre contre des piètres âmes sans aucune raison, mais d'enfin contrôler se putain de Ranel !

Je le voyais s'arrêter et parler à la copie, puis il joignait ses deux mains et se mit a ne plus bougé. Quoi ? Déjà fini ? Ma copie ne faisait que s'exercer ! Et puis on s'en fout un peu allons réduire à néant se morveux !

*Clap, Clap, Clap, Clap*

J'étais la a applaudir William et a rire tel un excentrique, pour m'avoir distrait. C'était amusant, mais il est l'heure d'y aller.

- HAHAHAHAHAHA ! Merci, Merci a toi William, tu es une vraie distraction j'allais me pissez d'sus a force de te voir y allez dans le vide ! Franchement, tu m'impressionnes, tu es la première personne a qui je fais ce tour ! Ça a l'air de bien fonctionné ! Mais maintenant à moi d'y allez, je promets d'être gentil hein ?!

Je lance une de mes lames à ses pieds et utilise une de mes techniques favorites ! L'immobilisation ! Mon immobilisation n'est pas commune aux autres elle puise les peurs les plus profondes a l'intérieur de sa cible et les matérialises face à lui, cela fait que la cible ne peu plus bouger. Je matérialise mes ailes me déplaça instantanément face à lui, on aurait dit que je me télé portai, mais nan ma vitesse atteint un summum que moi-même, j'ai du mal à décrire, de mes ailes sortait les flammes noires, aussitôt, je crée une sphère de néant et place a l'intérieure de celui-ci le pauvre petit William. Je pris mes lames et un en éclaire, je lui ôtais ses bras et jambes, qu'importe la forme qu'il prend maintenant, il est sous l'emprise de Ranel...

- Hum, quelle gachi William tu avais du potentiel mais maintenant c'est terminer !

L'envie de tuer William était là, je ne pouvais pas laisser Ranel le tué, il fait partie de la même académie que moi bordel, je pris une de mes lames la pointa sur le cœur de William et commençait à percer sa cage thoracique pour y transpercer son cœur, je pouvais contrôler mon corps, mais pas les lames, elles sont l'état primaire de Ranel. Au moment ou la lame approcha de son cœur, je ne pouvais le laisser-faire alors il était temps pour moi de prendre le contrôle sur Ranel, car dans sa folie, il m'a oublié ! Mais se fut le contraire, il était bien plus rusé que moi...

- Que comptes-tu faire Prey ! M'empêcher de le tuer ?!! Je t'ai vue venir depuis le début n'oublie pas qu'on partage le même être !

- Je peux au moins faire ça, tu dois arrêter cette folie Ranel ! Un mouvement de plus et ton adversaire se sera MOI !

Je pris la lame qui tenait immobile William et l'utilisa contre Ranel, mais se fut ma plus grande erreur... Au moment choque entre les deux lames Ranel se brisa, de l'énergie noire commençais à en sortir, avec ma vitesse, je pris William avec moi et disparais dans les décombres. L'énergie qui sortait des lames créa un énorme écran de fumé noir, elle était si grande et épaisse, mais elle n'était pas là pour faire jolie nan, car derrière se sombre et sinistre voile se trouve le vrai Ranel sous sa forme originelle...

© By Halloween

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Quand on joue avec le feu, on se brûle.
» Quand le Destin joue avec nous... (PV BatCat, Griffon et Fauve)
» Quand mon mec joue avec la magie noire
» Sujet libre - Quand s'amuser rime avec tuer
» Qui veux jouer avec moi?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hight Storm - Kaminari tōjō :: Zone détente :: Archives :: Le passé-
Sauter vers: