Intrigue #2

Une vague de peur

19 décembre. Paris.
Une vague de peur a fait trembler la capitale. Une vague de rumeur, qui s'est transformée en panique après l'arrivée de désolantes nouvelles. Michaël VanDertchen, tueur présumé d'une pauvre famille de Normaux, avait récidivé pour attaquer deux autres nouvelles familles. D'après les journaux, aucune des deux familles n'a survécu, elle n'avait aucune chance face à l'agresseur. Sur l'image du Paris Times, le visage de Sarah, 5 ans, sourit tristement au lecteur, un sourire immortalisé qu'on ne reverra jamais.
Lire plus

à adopter de toute urgence !

Partenaires Top

Rumeur Box

Liam — Un certain Courage aurait essayé de faire capoter mes plans... Faîtes attention à lui !
Inconnu — Eh vous savez quoi ? Apparemment un pervers d'Ombre draguerait la jolie Mia de Miroir ! Et ça serait réciproque... si quelqu'un pouvait les en empêcher...
Inconnu — A dit ça.

Top sites

Musique

©linus pour Epicode
En bref


Le recensement est terminé! La MàJ d'intrigue arrive bientôt et la MàJ graphique juste après!

Une faim de loup (suite) [PV Kyoko.]

 :: Zone détente :: Archives :: Le passé Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 12 Aoû - 16:22





Une faim de loup (suite).




« Les deux jeunes gens sont à présent sortit de l'académie après avoir en partie détruit le réfectoire. Je vous l'avais dit ! A chaque fois que William se rend quelque part faut systématiquement que ça se transforme en bagarre ! Et encore cette fois-ci c'était soft. Non mais t'imagines si un des élèves s'en était mêlé ? Will' l'aurait sûrement envoyé sur les roses et ça aurait encore attiré du monde... Mais bon les deux Miroirs ont eu de la chance ! Enfin... Ils risquent gros après ce qu'ils ont fait. Bien sûr je connais Will', et je peux te dire sans trop me tromper qu'il a déjà un plan pour échapper à la punition. Genre envoyer des menaces de mort à tous les témoins présents à ce moment-là... En tabasser un et l'accrocher au panier de basket du gymnase en installant un écriteau "Tu seras le prochain", je sais pas moi... en tout cas il va devoir aussi couvrir la demoiselle et l'empêcher de le balancer aux pions. Mais je ne pense pas qu'elle va risquer de tout révéler, elle tient à sa vie, hein ?

Bref. Le brun n'a visiblement plus du tout envie de rigoler. C'est sûr, se retrouver en présence de cette fille doit franchement l'agacer ! Et d'ailleurs pour bien faire comprendre à sa camarade qu'il n'apprécie pas du tout sa compagnie il n'a pas décroché un mot depuis tout à l'heure. Il a retrouvé son regard de psychopathe et marche les mains dans les poches en faisant comme si la jeune fille n'existe pas. C'est qu'il boude notre petit sadique ahah ! Il n'a peut être pas digéré le fait de s'être pris une table dans la tête ? Pauvre petit Will', la méchante fille t'a fait mal ? Et bien, qu'est-ce qui t'empêche de lui rendre la monnaie de sa pièce, là, tout de suite ? D'habitude c'est ce que tu fais, oeil pour oeil, dent pour dent. Ah j'oubliais ! Tu essaies d'être "gentil" ! Je suis mort de rire. Toi ? Gentil ? J'ai hâte de voir ça...

William s'arrête devant une brasserie peu animée à la nourriture peu commune. C'est parfait, lui qui n'aime pas quand il y a trop de monde ! Et tant pis si c'est immangeable, il n'a pas prévu de manger quoi que ce soit je suppose. Il pousse sa camarade dont il ne connait toujours pas le nom à l'intérieur en soupirant. Un des serveurs s'arrête en voyant Will' à moitié trempé mais détourne vite le regard en croisant celui de notre petit sadique qui n'a pas l'air de vouloir rigoler... Et c'est toujours les mains dans les poches que le garçon s'approche du petit comptoir où se tient accessoirement la caisse et un homme qui essuit des verres.

- File-moi des glaçons.
- Avec une boisson ?
- Nan, débile. Des glaçons tout court. Je me suis cogné.

Tu t'es cogné ? Non c'est la demoiselle qui t'a cogné plutôt ! Mais je le comprends, il ne va quand même pas dire que sa camarade l'a assommé avec une table vu qu'ils sont entourés de normaux... Il faut se comporter en gentil humain normal pour une fois ! L'homme à la caisse se dépêche de remplir un chiffon propre de glaçons qu'il referme en faisant un noeud. Il le tend à Will qui s'en empare et donne un petit coup à l'arrière de la tête de la demoiselle.

- Dépêche-toi de commander, sauvage. Je vais m'asseoir moi.

Et c'est sur cette phrase que le brun laisse la jeune femme en plan pour aller s'asseoir à une table au fond de la pièce, à côté de la clim' évidemment ! Il pose doucement le chiffon glacé sur son crâne et met son masque de nuit sur ses yeux fermés. En espérant que la fille ne commande pas trois tonnes de nourriture. Pas que ça le dérange de payer, c'est même pas son argent mais celui des gens qu'il a volé. Mais je doute que Monsieur ai envie de rejouer au pickpocket, pas vrai ? »







Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 12 Aoû - 17:22

Une faim de loup ( Suite)



Après avoir mis un sacré bordel les deux ados sont à présent hors de l'académie, les pions doivent déjà être en train de chercher les responsables de ce carnage . Kyoko stressée un peu , elle se demandait bien qu'elle sanction elle allât avoir, des heures de colle ? non c'est bien trop gentil pour ce qu'elle a fait peut-être un renvoi , la jeune fille était vraiment dans de sales draps . M'enfin quand elle rentre elle compte bien tout dire et assumer sa connerie, même si elle risque d'être renvoyé pendant un certain temps ... "Putain s'est déprimé à peine d'arriver et déjà une connerie" pensa-elle, elle soupira et regarda son camarade, de son côté ne lui il disait rien . Kyoko se met à se foutre de sa gueule en riant discrètement "Il doit surement bouder" rien qu'en pensant que ce dernier sa la rend heureuse . Comme quoi le malheur dès un fait le bonheur des autres . En tout c'est vrai que l'ambiance était comment dire "pourrie" ? ou encore "nul à chier" ? Oui voilà nulle à chier ! . Le jeune homme boudait, il ne parlait pas et tirait une tête assez étrange on aurait vraiment dit un gros psychopathe, en voyant son regarde Kyoko rester sur ses gardes c'est sûr il n'a pas l'air super-content . Déjà que quand il avait un regard un peu prés normal il a réussi à la mettre hors d'elle alors là il doit pas penser à des choses super-gentilles . En plus elle le connaît pas ! Sa mère lui a toujours dit de ne pas suivre des inconnus ! et là elle suit un mec qui l'énerve et qui à part sa faute se retrouve couvert de taches de nourriture . Bon on va dire que c'est l'appel de la nourriture qui l'a forcé à le suivre . Surtout qu'elle vient d'arriver elle ne connaît pas du temps les environs, si ce dernier souhaite la plantée là et partir cette dernière ne pourra rien faire, enfin si le supplier de rester mais elle ne se rabaissera jamais à ça, et de ce fait elle se retrouvera perdu comme une pauvre conne dans un lieu qu'elle ne connaît absolument pas .

La jeune fille se dit que là elle est bien dans la merde si jamais elle le plante, elle commence même un paniquée un put, enfin un tout petit, mini peu c'est pour ça qu'elle reste bien derrière lui . Ben oui parce que si elle va devant il peut partir sans qu'elle s'en rend compte et à côté ben ... Il est trop flippant avec son regard, elle tient à sa misérable vie ! edu coud derrière c'est le bon endroit . En plus elle commence à vraiment à fatiguer, il est clair qu'elle crève la dalle et qu'elle est crevée . Mais hors de question du montré au jeune homme il risque encore d'en profiter pour faire un sal coud . Alors qu'elle se demandait bien où elle va atterrir ce dernier s'arrête devant une brasserie où l'ambiance était assez calme, elle regardait l'enseigne, puis la nourriture sa avait l'air assez spécial comme truc . Bon ben tant pis on verra bien si c'est bon. Elle regarde à côté d'elle et ... Merde il est plus là ! elle s'est fait planter ! Là à cet instant précit elle voulait vraiment l'étriper mais on va dire qu'elle paniquer un peu beaucoup . Elle se retourne s'il n'est pas à côté ou devant elle il peut-être derrière elle on ne sait jamais . Et elle n'a pas le temps te retourne que se dernier la pousse à l'intérieur . Depuis qu'elle le connaît c'est-à-dire depuis quelques heures à peine elle n'a jamais été contente de voir sa sale tête de con . Elle était vraiment soulagée et elle va directe regarder les trucs à manger qu'ils proposent tandis que le jeune homme lui va demander un truc pour sa tête . Bon les truque qui y avait c'était vraiment des trucs qu'on ne retrouve pas partout, et elle ne savait vraiment pas quoi choisir .

- Dépêche-toi de commander, sauvage. Je vais m'asseoir moi.


Elle finit quand même par se décider et elle prend un truc au chocolat . Le chocolat c'est une valeur sûre et le truc qu'elle a commandé se ressemblait un peu à un brownie alors devait être un truc potable . Elle demande à la personne qui est chargée de la servir son gâteau, quand la personne lui tend ce dernier Kyoko le prend et la remercie avant d'aller s'assoir où se trouve son camarade . "Aller va s y balance ta remarque je t'attends !" pensa la jeune fille en entamant son gâteau .



Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 12 Aoû - 18:25





Une faim de loup (suite).




« Will' réfléchit, affalé là sur cette chaise, la tête en arrière. Will' réfléchit en profitant de la climatisation. Will'... dort ? Non j'en doute, car il presse toujours le chiffon glacé contre son crâne. Il a sûrement mis son masque sur ses yeux pour ne pas être agressé par la lumière du jour et ainsi faire passer son mal de crâne plus rapidement. Ou c'est juste pour ne pas avoir à regarder la tête de sa camarade de classe qui l'insupporte ? D'ailleurs la voilà qui s'assoit à sa table un gâteau à la main. Le garçon l'entend s'installer mais ne réagit pas pour autant ; il réfléchit. Mais à quoi ? Et puis ça m'énerve qu'il soit étrangement calme ! J'ai l'habitude de le voir cherchant à jouer avec les nerfs des autres, pas à réfléchir. Et puis réfléchir ne lui va pas... c'est perturbant. On s'attend toujours à ce qu'il sorte soudainement de sa léthargie pour sauter au cou de sa proie avec la tronche d'un tueur en série !

- Tu ne dis rien de ce qu'il s'est passé au réfectoire. J'vais arranger ça. Les pensionnaires ont peur de moi de toute façon... ils vont pas me dénoncer de si tôt.

Le garçon retire légèrement son masque pour jeter un coup d'oeil à son interlocutrice, ou plutôt au truc qu'elle a commandé. Un gâteau. Un simple gâteau... Au moins cette fille ne va pas le ruiner c'est déjà ça ! Il lève légèrement les yeux et la fixe bizarrement... quoi ? Tu vas encore la provoquer ? Le règlement de compte dans le réfectoire ne t'a pas suffi ? Tu veux ta revanche peut-être ! Attends au moins que vous soyez sorti de la brasserie pour lui sauter dessus et lui arracher les yeux... ça ne serait pas très poli dans le cas contraire ni très malin, avec tous ces témoins ! Oh mais oui c'est vrai ! Il faut que tu sois gentil... Bon ben j'te souhaite bonne chance alors, te connaissance je sais que t'es pas doué pour refouler tes pulsions destructrices... et auto-destructrices. Oui parce que j'ai remarqué que parfois tu te fous dans la merde de manière intentionnelle, juste parce que t'aimes le danger. T'es vraiment con en fait.

- Tu as l'air fatigué.

Aucun sourire, sa voix est plate et dénuée de sentiments. Je vous présente le vrai William, enfin le vrai... En dehors de son caractère de psychopathe bien sûr. Le vrai William qui ne joue pas au gentil garçon ni au bad boy. "Tu as l'air fatigué". Non il ne s'inquiète pas pour elle, en vérité il en a rien à foutre ! C'est juste une simple constatation désintéressée. Elle peut se mettre à vomir ses boyaux que ça ne lui ferait strictement rien. J'suis même pas sûr qu'il décollerait son cul de cette chaise pour la regarder crever. Juste une vulgaire constatation. Après tout il a autre chose à faire que de s'inquiéter pour une fille qui l'agace et qui ne vit que pour la bouffe ! »







Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 12 Aoû - 19:05

Une faim de loup ( Suite)


Elle mange tranquillement ne prêtant aucune attention au jeune homme assit en face, à sa grande surprise le gâteau avait peut-être une sale gueule mais il n'était pas mauvais comme quoi il ne faut pas se fier aux apparences . Elle regarda aussi un peut la brasserie, les clients, les serveurs puis la déco ... Elle s'attarde même sur des rideaux hideux, elle fixe les rideaux assez choqués "Non mais ils n'ont définitivement aucun gout ici, heureusement que leurs gâteaux ne sont pas mauvais" pensa-t-elle . M'enfin ce n'est pas ses affaires elle est juste cliente ici elle va pas aller leur dire que leur basserie est hyper mal décorée et que leurs gâteaux ont une sale gueule . Si elle fait ça c'est obliger qu'ils se vexent puis elle n'a pas envie de le faire, elle veut juste manger son gâteau et rentré c'est tout . Comme ça elle assume sa bêtise et elle va dormir dans son lit comme ça cette journée est finie et demain on en recommence une autre en espérant qu'elle soit mieux que celle-ci .

-Tu ne dis rien de ce qu'il s'est passé au réfectoire. J'vais arranger ça. Les pensionnaires ont peur de moi de toute façon... ils vont pas me dénoncer de si tôt.


Elle le regarde un instant puis retourner manger son gâteau sans rien dire, elle le sent mal pour le "J'vais arranger ça" . Mais elle veut rien savoir puis lui répondre "Nan mais je compte assumer mes conneries moi" il va surement s'énerver ou un truc dans le style la meilleure réaction est de ne rien faire ou dire . Elle termine alors son gâteau poussé un peu l'assiette et pose sa tête sur la table . Elle qui ne voulait pas que ce dernier remarque qu'elle soit crevé ben s'est raté en faisant ça c'est comme si elle lui disait, m'enfin ce n'est pas trop son truc de cacher ce qu'elle ressent et là ce qu'elle ressent c'est de la fatigue . Et comme il n'a pas trop l'air de vouloir bouger lui aussi autant en profiter puis en plus il a son bandeau sur les yeux donc avec un peu chance il ne remarquera même pas que la jeune fille est crevée . Au pire il remarque et il va en profiter pour faire un sal coud et Kyoko va l'envoyer valser puis ça risque de prendre la même tournure que dans le réfectoire un autre carnage à ajouter à sa liste .

- Tu as l'air fatigué.


Elle reste la tête sur la table, Ha ben il a remarqué tant pis pour elle . Elle ne peut pas le nier elle a la tête sur la table ne sera pas crédible du tout, puis il n'est pas con non plus . Elle se contente juste de faire un petit signe de la tête comme réponse .



Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 14 Aoû - 16:25





Une faim de loup (suite).




« On ne peut pas dire que l'ambiance bat son plein... C'est ce qu'on appelle un blanc, un gros blanc et aucun des deux adolescents ne semble vouloir y mettre un terme. La camarade de classe de notre cher Will' a posé sa tête sur la table tandis que le garçon est toujours affalé sur sa chaise son masque de nuit à moitié sur ses yeux. Il finit par poser le chiffon rempli de glaçons sur la table en soupirant, il a l'air d'aller mieux ! Attends... il va mieux ? ça veut dire qu'il va recommencer à faire chier son monde ? Nooon et dire qu'on était tranquille pendant un moment il va recommencer à s'amuser des nerfs de la jeune femme... J'espère juste que le contexte l'en dissuadera. C'est vrai quoi ils sont en plein territoire normaux, s'il y en a un qui montre un signe d'altération tout le monde va leur sauter au cou ! Et déjà que monsieur fait suspect avec ses yeux rouges... et l'autre avec ses cheveux roses ! Ils ne peuvent pas essayer de se fondre un peu dans la masse ?!

- Hey maintenant que j'y pense... On est dans la même classe, on va se supporter toute l'année, nous sommes dans la même chambre... Et j'connais toujours pas le nom de mon jouet préféré ! Alors hum dis-moi, comment tu t'appelles ?

Oui il l'a bien appelé "jouet". Il ne la considère même pas comme une jeune femme normale, une humaine non, juste un jouet. Ou alors il lui dit ça uniquement pour l'énerver ? Il doit espérer qu'elle ne s'emporte pas tout de suite sinon ce n'est plus "drôle" je suppose. Le voilà qui s'affale sur la table et tend la main pour attraper une mèche de cheveux de sa camarade avant de reprendre la parole.

- Moi c'est William. Je suis trèèès sympa. Et j'aime bien quand on parle d'arbre, c'est un sujet qui m'branche.

... Il s'éclate de rire tout seul. Ta blague était nulle... Franchement ya des fois où je sais vraiment pas quoi faire de toi ! Le garçon se lève, va au petit comptoir de l'autre côté de la salle très mal décorée maintenant que j'y pense, et demande une boisson alcoolisée [J'ai osé ARIANE ! J'ai osé ! XD]. Après ça il revient et se rassoit tranquillement sur sa chaise en buvant la moitié de son verre. Ne finis pas bourré d'accord ? J'crois que cette fille te laisserait crever juste pour se venger du coup de tout à l'heure alors garde tes esprits ! Ce n'est pas le moment de jouer à l'alcoolique, tu fréquentes vraiment trop ta prof ou quoi ?

- Je peux te poser des questions ? Ce sont des questions un peu personnelles neeh... Mais si tu y réponds sincèrement, tu pourras aussi me poser plein de questions et je sais que ma vie est super-intéressante. Même qu'un jour j'ai été piqué par une méduse. Je l'ai frappé à coup de bâton jusqu'à ce qu'elle meurt ahah.

William reprend une gorgée de sa boisson et détourne le regard. En fait c'est rare qu'il propose de dévoiler sa vie. Enfin j'suis pas sûr qu'il dira la vérité en répondant aux questions si jamais elle lui en pose. En tout cas il doit sûrement avoir une idée derrière la tête ! C'est vraiment pas son genre de s'intéresser à la vie des autres, c'est pas un type curieux vis-à-vis de ces choses-là. Il cherche certainement à la manipuler par la suite, je ne sais pas... de toute façon il est trop tôt pour faire des suppositions ! »







Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 14 Aoû - 17:09

Une faim de loup ( Suite)


Notre très chère Kyoko avait la tête poser sur la table, elle était calme très calme même est ceci et plutôt rare d'habitude la jeune fille est d'un naturel très bavarde mais là elle ne dit rien, pas un mot . C'est surement parce qu'elle n'avait aucune envie de parler à son camarade qui se trouve en face d'elle , faut dire qu'elle se méfie de lui il a peut-être l'air de quelqu'un de tranquille avec sa tête de simplet mais c'est tout le contraire ! Comme quoi il ne faut pas se fier aux apparences, mais c'est ça le problème avec elle, elle croit que tout le monde est gentil . Mais quand elle y repense c'était quand même un peu marrant de lui balancer la table en pleine gueule, surtout qu'il a dû bien avoir mal en plus . Cette pensée de voir son camarade se prendre la table en pleine tronche fait quand même sourire .

- Hey maintenant que j'y pense... On est dans la même classe, on va se supporter toute l'année, nous sommes dans la même chambre... Et j'connais toujours pas le nom de mon jouet préféré ! Alors hum dis-moi, comment tu t'appelles ?

Ils sont dans la même classe . C'est bizarre parce qu'elle était en cour ce matin et elle ne l'a même pas remarqué aussi elle est venue en retard . Elle n'a même pas regardé ses camarades quand elle est rentrée dans la salle, cette dernière c'est juste contenté d'aller s'assoir au fond comme le prof lui avait dit . Et après elle a dormi normale qu'elle ne l'ait pas vu . Mais dans la phrase qu'il vient de dire il y a quand même un mot qui l'a gêné et c'est bien sûr le mot "jouet" . Il ne peut pas faire comme tout le monde et simplement faire "Quel est ton nom ?" m'enfin Kyoko commence un peu à le cerner et elle sait que jamais il ne va faire les choses normalement vu qu'il n'est pas normal . On va dire que c'est sa façon à lui de lui demander son prénom, la jeune fille relève un peu la tête histoire de le regarder quand elle lui parle et elle lui balance son prénom . Juste son prénom sans phrase ni rien juste un mot .

-Kyoko

- Moi c'est William. Je suis trèèès sympa. Et j'aime bien quand on parle d'arbre, c'est un sujet qui m'branche.

Elle le regarde avec un regard voulant dire "ta blague était pourrie mec" puis le  "sympa" elle en doutait un peu . Avec ce qui s'est passé au réfectoire elle a quand même un petit doute . Mais bon là il a l'air de s'être calmé il rit, mais elle ne sait pas si elle doit s'attendre à un autre mauvais coup, surtout qu'ils se trouvent dans une brasserie . Et que celle-ci est remplie de gens normaux, et qu'elle ne doit en aucun cas montrer qu'elle est une altérée parce que sinon ils risquent de gros ennuis . C'est pourquoi elle reste un peu sur ses gardes vis-à-vis du jeune garçon . Après que ce dernier ait terminé de rire il se lève et va au comptoir qui se trouve à l'autre bout de la pièce . Kyoko se contente de suivre le jeune homme des yeux et très vite elle se rend compte que ce dernier revient avec une boisson alcoolisée . Et là Kyoko se met à rire discrètement, ben oui il commande une boisson alcoolisée ce qui veut dire qu'il est sans doute majeur mais il a une gueule de quelqu'un de 16 ans . C'est ça qui fait un peu rire la jeune fille, mais bon retiens toi devant lui ! il est calme tu vas pas le provoquer quand même ! . Quand ce dernier revient s'assoir la jeune fille cesse de rire et espère qu'une chose qu'il tient l'alcool .

-Je peux te poser des questions ? Ce sont des questions un peu personnelles neeh... Mais si tu y réponds sincèrement, tu pourras aussi me poser plein de questions et je sais que ma vie est super-intéressante. Même qu'un jour j'ai été piqué par une méduse. Je l'ai frappé à coup de bâton jusqu'à ce qu'elle meurt ahah.

La jeune fille met quand même un certain temps avant de répondre, ben oui qu'est-ce que ce détraquer va lui poser comme questions ? . M'enfin on ne peut pas savoir si elle n'accepte pas, mais on va dire qu'elle trouve ça un peu bizarre que subitement il est devenue sympa il a quand même tapé dans ses desserts, lui a renversé la table, et lui a tripoté la poitrine du coup c'est normal qu'elle se méfie . Mais bon c'est des questions au pire elle dira qu'elle ne veut pas répondre il ne pourra pas la forcer, il y a une ambiance normale elle ne va pas tout gâcher en l'envoyant chier .

-D'accord si tu veux



Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Bouche pâteuse et faim de loup.||Solo
» Libre - Faim de loup.
» Faim? (PV Haru suite de la forêt)
» Une faim de loup! (avec Mégane)
» Une faim de loup - Chasse solo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hight Storm - Kaminari tōjō :: Zone détente :: Archives :: Le passé-
Sauter vers: