Intrigue #2

Une vague de peur

19 décembre. Paris.
Une vague de peur a fait trembler la capitale. Une vague de rumeur, qui s'est transformée en panique après l'arrivée de désolantes nouvelles. Michaël VanDertchen, tueur présumé d'une pauvre famille de Normaux, avait récidivé pour attaquer deux autres nouvelles familles. D'après les journaux, aucune des deux familles n'a survécu, elle n'avait aucune chance face à l'agresseur. Sur l'image du Paris Times, le visage de Sarah, 5 ans, sourit tristement au lecteur, un sourire immortalisé qu'on ne reverra jamais.
Lire plus

à adopter de toute urgence !

Partenaires Top

Rumeur Box

Liam — Un certain Courage aurait essayé de faire capoter mes plans... Faîtes attention à lui !
Inconnu — Eh vous savez quoi ? Apparemment un pervers d'Ombre draguerait la jolie Mia de Miroir ! Et ça serait réciproque... si quelqu'un pouvait les en empêcher...
Inconnu — A dit ça.

Top sites

Musique

©linus pour Epicode
En bref


Le recensement est terminé! La MàJ d'intrigue arrive bientôt et la MàJ graphique juste après!

Toujours un petit creux....[PV Lunaria Koryuto]

 :: Zone détente :: Archives :: Le passé Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 24 Sep - 9:07
Ce matin Sebastian s’était levé de plutôt bonne humeur. Il faisait beau et il est enfin dans un établissement où il va pouvoir enseigner à des jeunes. Enseigner, voilà le métier qu’il voulait exercer. Certes, ça fait un petit moment qu’il est prof mais là, dans cet établissement, tout allait changer. Il était prof dans une académie où ses élèves, et les profs aussi du coup, sont comme lui. Des gens avec des pouvoirs, plus ou moins problématiques. Mais fidèle à lui-même, il se languissait de rencontrer ses premiers élèves pour voir de quoi ils étaient capables et surtout pour les comprendre. Sebastian espérait vraiment faire avancer les mentalités. Ici, vu le poste qu’on lui avait donné, il allait pouvoir faire changer les perceptions sur la vie. Ses élèves allaient devoir s’ouvrir à tellement de choses…Mais il se disait qu’il allait devoir y aller doucement.

Il s’était donc levé, douché et habillé. Il avait marché un petit moment autour de l’académie, pour découvrir un peu les lieux. Le tout était charmant : pas trop exposé au vent, pas trop exposé à la vue d’autrui…remarque vu les élèves et les profs, ce n’était pas plus mal. Il aimait le matin, la fraîcheur, le soleil qui sort doucement. Il pouvait profiter du calme avant les cours. Il n’avait pas encore donné son premier cours ici, mais il se languissait. Après une bonne heure de balade, il commença à avoir un petit creux et une envie de café. Il rejoignit donc le bâtiment qu’il avait repéré un peu plus tôt, et chercha la cafétéria. Il devait bien y avoir une machine à café et des trucs à grignoter…

Enfin il trouva son bonheur. La cafétéria se trouvait dans le bâtiment Est. Quand il y arriva le calme qui y régnait lui fit une drôle d’impression. Il sourit légèrement à la pensée qui lui traversa l’esprit : lieu désert, abandonné de tous et lui seul pouvait y accéder….Il secoua la tête et se dirigea vers la machine. Non, il était trop content de ne plus être seul. Il farfouilla dans ses poches pour trouver de la monnaie et lu les différents cafés proposés. Il prit un long et chercha des yeux la machine qui vendait des choses à manger. Il réfléchissait à ce qu’il allait prendre quand il entendit des pas derrière lui. Il jeta un œil pour voir qui pouvait bien arriver de bon matin, avant les cours. Allait-il rencontrer un de ses futurs collègues de travail ? Un élève ? Sa pièce dans la main, il sourit en voyant la personne entrer….
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 2 Oct - 17:27

Un matin tranquille with Sebastian Vilhelmi


Comme tout les matins je faisais mon footing dans les rues de paris avant même que le soleil ne se lève pour être sur d'arriver a temps pour les cours.Déjà plusieurs mois que j'ai intégré cette académie et a chaque fois que je me retrouve devant les portes d'entré je me souviens de l'état dans lequel j'étais avant d'arriver...un déchet.
Mais ce temps est révolu, j'ai repris des forces mais je garde en moi une haine immense envers les normaux, ceux qui ce sont permis de nous rejeter quand tous ce qu'on voulais c'était comprendre c'qui nous arrivait.Les altérés sont devenus les aliens de la société actuel et j'en fais parti..ça me changera pas de qui je suis normalement, j'aime pas les gens normaux.Un jour un de mes compagnons de combat m'a dis qu'il ne trouvais aucun intérêt dans les choses normales et que tout ce qui l'attirait c'est l'anormal, l'inconnu, j'pense que je dois être comme lui, surement pour ça que je supporte les gens de cette académie. J'essayais déjà de m'intégrer du mieux que je le pouvais, et quoi de mieux que la cafétéria pour discuter sans pour autant  s'exposer a un combat ou autre.J'ai encore un peu de temps avant que Drela ne me tombe dessus a me dire que j'été pas la avec son p'tit déj pour son réveil , dans le genre lourd y'a pas meilleur que celle-la.En tout cas après être passer a la douche et m'être changer je descendais a la cafétéria prendre un petit déjeuner et par la même occasion anticipé les demandes de "l'autre".Alors même que je pénétrais dans la cafétéria qui parraissai vite j'aperçu un homme debout prés de la machine a café qui me lançait un regard souriant.Je m'avançais alors vers lui , hocha la tête en signe de salutation et pointa du doigt une autre machine à l'autre bout de la piéce:

"Bonjour, si vous cherchez la machine pour la bouffe c'est la bas, Mr...?"

Je ne le connaissais pas encore, mais vu son allure il devait être prof mais de quoi alors la me le demandais pas je ne me souviens même plus du nom de toutes mes matières tellement j'y porte pas attention.Alors que j'attendais qu'il s'identifie je m'avançais vers une machine a boisson a coté de celle a café , sortis un pièce de ma poche et pris une boisson gazeuse quelconque tant que c'est sucré ça me va, faut quand même que je reprenne des forces.Je décapsulé alors la canette et fini d'un trait ma boisson .Mon regard se retournais alors vers l'homme a coté de moi, faire d'un prof un ami, ou tout du moins une connaissance ...hm c'est pas une mauvaise idée après tout !



© Narja - S. Amakusa pour Never Utopia
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 7 Oct - 7:24
Sebastian fût ravi de voir enter un élève. Un prof ne l’aurait pas dérangé mais un élève, il trouvait ça plus sympa. Oui, pour lui les élèves sont le meilleur reflet de la vie d’un établissement. Les adultes eux, arrivent toujours à faire comme si, mais les enfants, plus jeunes, plus impétueux, ont toujours un moment où le vrai fini par transparaître dans leurs discours. Son sourire s’agrandit même un peu. Il constata aussi que ce jeune homme était poli. En entrant, l’aura du garçon était légèrement éteinte, comment dire, disons moins vive que ce qu’elle paraissait pouvoir être. Sebastian comprit vite pourquoi : le garçon manquait d’énergie. Alors qu’il le regardait boire une canette, il prit plaisir à voir l’aura du jeune changer, devenir plus éblouissante, pour au final ressembler enfin à une aura d’un adolescent de son âge. Une couleur tirant vers le rouge mais parsemée d’un petit quelque chose que l’adulte ne parvenait pas bien à déceler. Il aurait pu se perdre dans l’étude détaillée du garçon, mais il se ressaisit et lui répondit :

"Bonjour, je m’appelle Sebastian Vilhelmi, je suis arrivé il y a peu ici et merci pour l’info" Il lui envoya un grand sourire et prit une barre chocolatée dans la machine.

"Je suis un fan de sucrerie, ma drogue en quelque sorte. Pardon, je n’ai pas fini de me présenter : je suis professeur, voyons voir…On va dire professeur qui va essayer de faire en sorte que vous appreniez à vivre en harmonie avec un peu tout et tout le monde. Astrologie, ouverture d’esprit sur le monde et ses mystères….Enfin prof quoi…"

Il mordit dans sa barre chocolatée puis reprit la parole :

"Et toi, tu es ?"

Ce garçon semblait intéressant. Rien que l’aura le disait. Il semblait puissant mais quelque chose paraissait bloquer cette énergie, comme si un verrou se trouvait dissimulé en lui et l’empêchait de s’exprimer. Mais quand Sebastian lui parla, et que le garçon le fixa, l’adulte se dit que oui cet élève allait être intéressant. Il était ravi. Première rencontre, et déjà intéressante. Il finit son en-cas, puis montra la machine à boisson au garçon :

"Un autre remontant ? J’invite."

Il prit pour lui un jus d’orange classique, puis attendit la réponse du garçon.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 22 Oct - 12:44

Un matin tranquille with Sebastian Vilhelmi


Un prof qui doit m'apprendre a être en harmonie avec tout le monde ? Il va en avoir du boulot le pauvre, déjà que j'ai du mal a ne pas haïr tout le monde dans cette académie il voudrait qu'en plus je sois en harmonie avec eux...En tout cas il est plutôt sympa et alors qu'il me demandais qui j'étais en m'offrant un jus d'orange que j'acceptais volontiers je lui répondis:

"Lunaria Koryuto , élève en courage , voila qui je suis ,du moins administrativement , mais appelez moi Koryuto , pas la peine de politesse avec moi"

Je m'asseyais alors a une table et l'invitais a s'asseoir face a moi . C'est pas a mon habitude de discuter avec un parfait inconnu mais j'me suis dis que je devais changer, me faire des..."amis". Il avait une étrange manière de me regarder comme-ci il voyait les choses différemment des autres mais il gardait toujours son grand sourire de satisfaction. Je sirotais alors tranquillement le jus d'orange qu'il m'avait précédemment offert :

"C'est quoi votre altération a vous ? moi j'peux invoquer une armure , une épée et un bouclier , typique du soldat quoi..."

Moi qui engage une conversation avec un prof, qui aurais cru ça possible . Cette conversation s'annonce intéressante , j'ai bien envie de le connaitre ce Sebastian et l'autre timbrée attendra pour son p'tit déj. Je m'installais alors confortablement dans ma chaise en attendant sa réponse .



© Narja - S. Amakusa pour Never Utopia
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 28 Oct - 8:18
Nouveau ici, le prof n’avait pas encore l’habitude qu’on lui demande de parler de son altération comme ça. Et encore moins, écouter quelqu’un en parler aussi librement. Il allait devoir s’y faire, vu qu’ici c’était le but. Alors comme ça ce jeune homme a une altération qui peut prendre une forme physique, orientée combat. Sebastian comprenait mieux la puissance de l’aura, mais cela n’expliquait pas cet espèce de blocage qu’il ressentait. Le garçon s’installa, souriant et invita le prof à en faire autant. Ce que l’adulte fit sans problème. Une fois assit, il regarda son élève.

"Un type combattant alors. Je comprends mieux l’énergie qui se dégage de toi, tu as l’air puissant, Koryuto. J’espère pouvoir t’aider dans la maîtrise de cette puissance tu vois grâce à mes cours. Et peut-être aussi grâce à mon altération qui sait…Puisque tu poses la question, mon altération parait bien dérisoire à côté de la tienne. Je peux voir les auras. Toute chose, objet, métal, humain, animal et plante dégage une énergie, cette énergie, comment dire, coule de la personne ou de l’objet et forme une espèce de voile autour de son propriétaire. Je peux voir ce voile. Je peux interagir avec, en bien ou en mal. Toi, tu peux matérialiser quelque chose de physique avec ton altération, moi en revanche pas du tout ou disons pas de la même manière…Personne ou presque ne peut voir ce que je vois. Mais chacun son altération de toute façon et mon but est surtout d’utiliser mes compétences pour comprendre et orienter mes élèves…"

Il fit une pause, histoire de voir un peu les réactions du garçon. Mais ce dernier semblait écouter avec attention, et son aura était calme. Il reprit :

"Bien pour ça que j’ai postulé pour être prof ici et surtout dans cette matière. Je souhaite faire comprendre que malgré des différences, l’harmonie peut exister. Je ne dis pas que je veux créer un monde parfait, loin s’en faut et puis ce serait chiant. Mais disons, que je souhaite vous faire découvrir que l’on peut s’entendre même si les altérations sont opposées. Et je souhaite aussi vous faire partager cette chance que j’ai de voir les chose différemment…"

Il sourit à l’attention de Koryuto et lâcha une dernière phrase :

"Ca te dit d’essayer de comprendre pourquoi j’ai l’impression que tu es puissant mais aussi pourquoi j’ai l’impression qu’il faut t’aider à maîtriser tout ça ?"

Le sourire que le prof affichait pouvait semblait à double tranchant et il voyait aussi que le garçon était méfiant....
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 17 Déc - 21:03

Un matin tranquille with Sebastian Vilhelmi


Il me disait tout sur son altération , cette capacité a voir l'aura de toutes choses . A cet instant je me demandais si mon aura avait quelque chose de particulier pour qu'il me regarde de cette manière , mais peu importe je l'écoutais avec attention car je me dois de tout savoir sur les gens de cette académie..prof comme élève , qu'ils soient mes alliés...ou mes ennemis.Une phrase qu'il me lança interpela mon attention, "personne ne peux voir ce que je vois" , j'ai de l'estime pour son pouvoir mais je n'en ai pas besoin quand il est question de voir dans le cœur d'un homme...il est prof mais ,...argh je m'emporte . J'écoutais toujours avec attention chaque mot , ses idéaux , sa manière de voir les choses . On est clairement différent vous et moi professeur, mais peut être que cette différence pourra réellement m'être bénéfique , qui sait ? Il finit alors par me poser cette question en souriant...Alors il me croit puissant...je regardais mes mains et je ne pu m’empêcher de penser a tout ces moments durant cette guerre ou...j'étais loin d'être puissant et je le suis encore moins aujourd'hui mais ce n'était surement pas ce qu'il voulais dire par la . Je relevais la tête vers lui et lui répondis:

"Allez y dites toujours , je suis pas au refus de découvrir quelque chose qui pourrais m'aider a devenir...a ..a devenir plus fort"

J'avais hésiter sur cette phrase car je me demandais réellement si un jour je serais a la hauteur de mes propres espérances..A-t-il déjà combattu ne serait-ce qu'une fois ? ou est-ce que si ce n'est pas le cas une ignorance des combats serait la clé de mon évolution...Il dit que personne ne peut voir ce qu'il voit mais il n'aurais jamais voulu voir ce que j'ai vu.Son pouvoir est intéressant mais est-ce que je pourrais compter sur lui dans un combat ? Hmph je le saurais tôt ou tard de toute façon !



© Narja - S. Amakusa pour Never Utopia
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 11 Fév - 8:47
En tant que prof il était ravi que Koryuto accepte de discuter avec lui. Il regardait le garçon. Koryuto semblait motivé à discuter mais en même temps Sebastian voyait bien sa réticence. Réticence ou peur de savoir ? Il ne savait pas mais il voyait bien que l’aura du jeune homme était un peu agitée. Le prof décidé de s’asseoir en face de lui, plus simple pour discuter.

"Aaaaah devenir plus fort, en voilà une bonne résolution, mais ce n’est pas mon but. Je ne suis pas là pour te faire devenir plus fort. Je suis là pour tenter de vous faire comprendre vos blocages, ou tout ce qui vous empêche de vous exprimer pleinement. Te concernant, je vois ta puissance mais je vois aussi qu’elle est bloquée ou entravée. Quelque chose t’empêche de faire appel à la totalité de ton altération. Tu peux invoquer armes et boucliers, mais de quelle nature ? De quelle résistance ? Tu es puissant mais tu es bloqué. J’ai l’impression que tu as peur de quelque chose, peut-être peur de ta propre puissance, qui sait….J’imagine une de ces batailles, il y en a eu tellement, où tu as libéré tes pouvoirs et où tu t’es fait peur, ou bien où tu as mis quelqu’un en danger sans le vouloir…Et j’imagine que depuis ta pleine puissance te fait défaut, tu voudrais être plus puissant encore, encore…Mais la puissance n’apporte pas la victoire, Koryuto. Il faut avoir la maîtrise de soi, de ses émotions et de son pouvoir pour pouvoir libérer toute notre puissance."

Il s’arrêta de parler d’un seul coup et but une gorgée. Il regardait le garçon et son aura. Cette dernière tournait et quelques filaments s’échappaient du jeune homme. Le prof sourit, plus pour lui-même mais bon, en regardant ces filaments. Il faisait exprès de ne pas développer tout ce qu’il disait. Non il voulait surtout voir les réactions de Koryuto. Sebastian avait vu juste ou pas loin, il le sentait. Et l’aura du garçon continuait à faire de petits tourbillons. Les mots du prof titillaient l’élève, et le prof en était ravi.

"Pour comprendre pourquoi il y a un souci, je me dois de te comprendre toi. Je dois connaitre ton histoire, ton vécu, tes batailles….Surtout tes batailles en fait…Je ne suis pas le meilleur des combattants, c’est même certain mais je peux combattre à ma manière. J’ai vu des batailles terribles, d’autres moins, mais j’ai surtout retenu que ça traumatise facilement…Après je peux comprendre que tu ne souhaites pas te livrer comme ça, mais garde à l’esprit que sans se connaitre on ne peut résoudre quoi que ce soit. Mes cours seront orientés de cette manière : des ateliers qui me permettront de vous connaitre au fur et à mesure. Mais toi, tu m’intrigues. Je n’arrive pas à dire si tu as peur de ta puissance ou si tu ne la connais pas vraiment…."

Il s’arrêta de nouveau pour laisser le temps à l’adolescent de tout enregistrer. L’aura s’agitait toujours, même un peu plus mais restait dans les normes. Sebastian sentait que ce garçon pouvait révéler un sacré pouvoir, mais sans connaissance il pourrait aussi se faire avaler par sa puissance, et cela inquiétait bien davantage notre professeur….


[HRP : gomen pour ce retard horrible.....]
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un petit creux... [PV Rosanna Sanders]
» [TERMINE]On peut grandir, et même vieillir, mais pour sa maman on reste toujours un petit enfant - Anna W. Palmer.
» On trouve toujours plus petit que soi (feat Kaoru Murasaki)
» Petit creux nocturne [libre]
» On n'a pas toujours besoin d'un plus petit chez soi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hight Storm - Kaminari tōjō :: Zone détente :: Archives :: Le passé-
Sauter vers: