Intrigue #2

Une vague de peur

19 décembre. Paris.
Une vague de peur a fait trembler la capitale. Une vague de rumeur, qui s'est transformée en panique après l'arrivée de désolantes nouvelles. Michaël VanDertchen, tueur présumé d'une pauvre famille de Normaux, avait récidivé pour attaquer deux autres nouvelles familles. D'après les journaux, aucune des deux familles n'a survécu, elle n'avait aucune chance face à l'agresseur. Sur l'image du Paris Times, le visage de Sarah, 5 ans, sourit tristement au lecteur, un sourire immortalisé qu'on ne reverra jamais.
Lire plus

à adopter de toute urgence !

Partenaires Top

Rumeur Box

Liam — Un certain Courage aurait essayé de faire capoter mes plans... Faîtes attention à lui !
Inconnu — Eh vous savez quoi ? Apparemment un pervers d'Ombre draguerait la jolie Mia de Miroir ! Et ça serait réciproque... si quelqu'un pouvait les en empêcher...
Inconnu — A dit ça.

Top sites

Musique

©linus pour Epicode
En bref


Le recensement est terminé! La MàJ d'intrigue arrive bientôt et la MàJ graphique juste après!

Et un secret en moins un ! [PV Ellen]

 :: Zone détente :: Archives :: Le passé Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 31 Jan - 17:37
Et un secret en moins, un !
Feat Ellen


Ils avaient eut une très bonne idée. Dragon aurait même dit brillante. Ils avaient décidé de... "Sécher les cours !"

- Mais non abruti...

Jellal était désespéré. Pourquoi devait-il partager son corps avec cet être totalement stupide ? Ne pouvait-il pas être seul dans sa tête, comme tous les gens normaux ? Non. Il n'était pas normal. Il était un Indésirable déjà. Dommage... Il se tapa le front et continua de marcher dans le dédale de pierre. Pourquoi marchait-il dans un dédale de pierre ? Et bien, n'ayant pas envie d'aller en philo aujourd'hui ils avaient décidé d'aller enquêter. Sur quoi ? Eh bien sur cette petite cabane en bois tout mignonne, à l'arrière du lycée. La cabane du jardinier. Le genre de truc où personne ne veut aller, parce qu'il y avait rien à trouver. Mais Jellal et Dragon n'étaient pas dupes, les trucs normaux, à Hight Storm, ça n'existe pas. On a des murs qui aspirent la magie, des combats de chaises au réfectoire, des chasses à l'homme et même le cuistot qui joue à Zeus en plein milieu de sa cuisine. Alors une cabane de jardinier totalement banale, pas possible ici. C'était total bizarre. Donc, nos deux stupides et même compères avaient eu la chouette bonne idée d'aller vérifier, en plein milieu de la journée. Ils avaient enfilé une tenue de ninja : un t-shirt noir et un survet noir aussi ainsi que des baskets. Ils s'attendaient à une explosion dès qu'ils ouvraient la porte, des lanceurs de couteaux, des statues de pierres qui leur auraient courut après... Bah ils furent bien déçus. Un sécateur, quelques râteaux et pelles, une brouette et un tas d'herbe en décomposition. Pas de quoi repartir en hurlant les bras en l'air. Jellal eut un soupir mou et referma la porte.

- Allez demi-tour.

Et Dragon s'était écrié dans sa tête : "Ah non sale débile ! On a pas fait tout ce chemin pour de la gniogniotte ! On va bien trouver un truc !" Et sur ce, il prit le contrôle du corps, pendant que Jellal s'effaça avec un grognement de mécontentement. Il rouvrit la porte et ralluma la lumière. Dragon, donc, se mit à quatre pattes et entreprit d'inspecter le moindre recoin de la petite pièce. Il y avait des lattes partout, il allait bien trouver un endroit secret dans cette ruine. Son inspection dura une bonne demie-heure, avant qu'il pousse un gémissement d'insatisfaction en croisant les bras.

- C'est pas juste !

"Regarde sous le tas d'herbe abruti", l'encouragea Jellal à l'intérieur de leur tête. Dragon ne releva pas l'insulte et poussa avec un air de dégoût le tas puant d'un doigt. Jellal ricana. Et ricana encore plus quand Dragon trouva un minuscule bouton caché en dessous. Il approcha sa tête en louchant et en se bouchant le nez. Et appuya dessus. Aussitôt, un pan du sol s'ouvrit, dévoilant de vieilles marches en pierres qui descendaient dans le noir. Une odeur de moisi leur chatouilla le nez. Dragon laissa Jellal reprendre son corps après avoir inspecté rudimentairement ce qui pouvait se trouver en bas. Poule mouillée, grinça-t-il. Et il entreprit de descendre les marches en faisant attention de ne pas en rater une. Il s'appuya contre le mur et retira sa main maintenant mouillée. Aussitôt (encore) des torches s'allumèrent magiquement. Une douce lumière tamisée envahit le couloir et éclaira l'endroit où ils se trouvaient. Jellal ouvrit les yeux devant deux portes monumentales devant lui. Deux grandes portes en pierres, où un panneau était incrusté dans chacune. L'un indiquait "LABYRINTHE", l'autre "GALERIES". Et comme Jellal et Dragon voulaient s'amuser, ils prirent le labyrinthe, sans se demander ce qu'étaient les galeries. Un labyrinthe, c'était toujours un défi pour tout le monde. Le défi de sortir. Et puis, ils étaient deux, ils ne deviendraient pas fous. A moins qu'ils ne le soient déjà.

Donc revenons à notre moment présent. Jellal et Dragon se promenaient déjà depuis un bout de temps, une torche à la main, essayant de trouver une issue dans ce dédale de pierre. Ils auraient pu rebrousser chemin mais ils n'avaient pas envie. Ils auraient pu péter chaque mur avec leur altération. La curiosité était bien trop grande. Pourquoi avait-on construit un labyrinthe et des galeries sous une académie ? Qu'y cachait-on ? ça c'était le plus intéressant pour Jellal et son partenaire de cerveau. Un trésor ? Un lourd secret ? Des magasines porno ? De jeunes et jolies femmes qui n'attendent que d'être délivrées ? Cette dernière pensée commune boosta les deux jeunes hommes et Jellal avança plus vite. Il y avait une technique pour sortir d'un labyrinthe, c'était de longer toujours le même mur. Au bout d'un moment, on arrivait forcément à la sortie. Les murs de pierres étaient froids, et ils regrettèrent de ne pas s'être plus couverts. Le sol était humide, et le plafond était immense. Chaque goutte qui tombait s'entendait résonner dans l'immense salle qui contenait la labyrinthe. mais au fur et à mesure de leur progression, Jellal et Dragon comprirent qu'ils n'entendaient pas que des gouttes d'eau. Il y avait des bruits de pas, de talons. Ils pigèrent tous les deux en même temps. Ils n'étaient pas seuls, il y avait quelqu'un d'autre avec eux dans le labyrinthe...
© ASHLING DE LIBRE GRAPH'


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 19 Avr - 15:37
Ellen s'était levé un peu plus tôt que les autres jours. Elle ne s'était pas endormie tôt non plus. Elle qui avait l'âme d'une geek à ses heures perdues. Elle avait passé la soirée devant la télévision en compagnie de sa console de jeux. En ce moment, la vie à l'infirmerie était bien calme, voir même un peu trop à son goût. Enfin, elle ne comptait pas se plaindre non plus. Après tout, l'essentiel c'était que les habitants de l'établissement soient en bonne forme. Même si certains hypocondriaque s'amusaient à venir lui rendre visite pour des bobos imaginaires. Pour une fois qu'elle pouvait prendre son temps, elle en profitait pour se couler un bon bain moussant senteur fraise. D'habitude, c'était plus un bain au lait d'ânesse qu'elle prenait, mais elle était à court de ce fameux lait. Sentir la fraise n'était pas désagréable non plus.

Le programme de sa matinée n'avait rien d'extraordinaire. Une demoiselle qui s'était blessé au poignet lors d'une activité sportive et une seconde qui s'était brûlé au laboratoire après avoir mélanger des produits. La danoise devait juste surveiller l'évolution de ces deux blessées. Le Directeur lui avait accordée une après-midi à condition d'effectuer une petite mission. Une mission qu'elle pouvait refuser car elle avait des choses à faire. Comme écrire quelques mails, appeler ses parents et entendre la voix de son fils. Mais elle était surtout intriguée par la cabane en bois. Elle n'avait pas informée le Directeur, mais elle se mettait à la place de ces adolescents curieux qui aimaient mettre leurs nez dans les lieux interdits. Si elle était là, ce n'était pas par hasard. Sa voix intérieure l'incitait grandement à aller visiter cette petite cabane abandonnée. Et qui sait, elle trouverait peut-être des choses qui lui serait utile pour concocter quelques mixtures intéressantes.

Ellen était retournée à sa chambre pour se changer et prendre quelques objets dont elle aurait peut-être besoin lors de son expédition dans la cabane. Vêtu d'une robe verte, de ses chaussures à talon, d'un bocal de vers luisant et de quelques billes qui renfermaient du gaz hilarant et paralysant, la danoise était prête à sortir et visiter la cabane. Étant donné qu'elle ne savait pas se défendre, elle avait ses fameuses billes qui lui serviraient de bouclier provisoire. Elle avait entendu différentes rumeurs concernant cette cabane. Mais elle était d'humeur aventureuse et la seule façon de savoir ce qu'il y avait à l'intérieure c'était d'aller vérifier par elle-même pour en avoir le cœur net.

Arrivée devant la cabane, elle ouvrit la porte et remarqua que la lumière n'était pas éteinte. Elle referma la porte derrière, puis elle prit le temps d'inspecter le lieu.


- Hum...quelqu'un serait passé avant moi ? Dit-elle en posant une main sur son menton tel un Shelock Holmes en pleine enquête.

Elle regarda les murs, inspecta les étagères mais rien d'extraordinaire. Elle toucha les murs à la recherche d'un quelconque bouton secret. Mais toujours rien...Sauf que sous ses pieds, ou plutôt sous ses talons se trouvait un tas d'herbe. Elle posa un genou au sol et palpa la verdure.


- Mmmpf ! Ça sent le moisi... En même temps, ça ne sent pas mieux que mes escargots baveux. Tiens en parlant d'escargots, j'irai à la chasse un de ses quatre et aussi faire une expérimentation avec les limaces ce serait pas mal non plus. Bon bref...

Elle actionna le bouton et une trappe s'ouvrit au sol.

- Génial ! Sésame ouvre toi !

Elle sortit son bocal de vers luisant, le dirigea vers la trappe avant de descendre. Finalement, ses vers luisants ne lui seront pas d'une très grande utilité pour aujourd'hui, car des torches s'allumèrent seules les unes après les autres laissant apparaître deux grandes portes sous ses yeux. Ellen sentait ses lèvres sourires jusqu'aux oreilles. Ses yeux commençaient à briller. La porte de droite indiquait « LABYRINTHE » et l'autre « GALERIES ». Elle se disait qu'elle était dans un de ses livres catégorie « jeu de rôle » dont elle était l'héroïne. Livre dans lequel à la fin de premier chapitre le lecteur devait choisir entre deux chiffre pour poursuivre l'aventure. C'était des livres qu'elle aimait lire dans sa jeunesse à la place des livre à l'eau de rose. Elle fouilla ses poches et son petit sac afin de trouver une petite pièce qu'elle lancerait pour un pile ou face.

-Pile c'est toi, en indiquant la porte avec le panneau « LABYRINTHE », et face c'est toi, en pointant l'autre porte. Ça marche ?

Elle s'adressait au porte comme si elles allaient lui répondre. Elle lança la pièce qui tournait au dessus de sa tête avant de retomber au sol et qui résonna dans le couloir. Elle se baissa pour voir et la pièce indiqua le côté pile. Elle poussa donc la porte du labyrinthe. Elle eut un petit frisson dans tout son corps. Il faisait froid et sa robe n'avait pas de manche. Elle souffla devant elle et un petit nuage de fumée sortit de sa bouche. Ellen appréciait déjà cette cabane dont elle ne regrettait pas d'y être entrée. Elle observa les murs, le plafond et le sol. Tout était en pierre, l'humidité était bien présente.

C'était calme...trop calme à son goût. Elle n'entendait que ses pas résonner entre les murs. Non, elle n'avait oublié qu'il y avait de la lumière quand elle était entrée dans la cabane. Au fur et mesure qu'elle avançait, elle vit un peu plus loin devant elle une lumière qui flottait, puis une silhouette qu'elle n'arrivait pas à distinguer.


- Qui est là ?
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 19 Avr - 18:33
Et un secret en moins, un !
Feat Ellen


Les pas se rapprochaient... Pas de doute, il y avait bien quelqu'un qui marchait pas loin derrière eux. Et à entendre les bruits de talons, probablement une femme. Ou un travesti mais ils n'étaient pas sûr qu'il y en ait à l'académie. Jellal et Dragon auraient bien vu quelques élèves en travesti, mais ils essayeraient d'en trouver une fois sortis d'ici. Pour le moment, il fallait déterminer si celle qui les suivait était gentille ou méchante. Quoique dans les deux cas, les deux la traumatiseraient probablement quand même...
Dragon proposa à Jellal, dans leur tête commune, d'aller voir qui c'était. Malgré le fait qu'il ne soit pas très chaud, Jellal hocha la tête et revint sur ses pas, la main posée sur sa chaîne en argent, tenant la torche d'une main et suivant le mur de l'autre. Ce n'était pas difficile de revenir, la torche laissait pleins de bouts en se consumant. Il se tenait prêt, au cas ou cette personne les attaquerait. Il pourrait donc se défendre en créant une quelconque arme. La lumière de la torche du jeune homme vacilla et Jellal eut peur qu'elle ne s'éteigne. Mais après quelque secondes d'hésitation, la flamme décida de rester allumée. Soudain, au bout d'un couloir, Jellal et Dragon purent apercevoir une forme, dans la lumière vacillante et blanche d'une mini torche ils croyaient, une forme de femme plutôt bien roulée apparemment. Jellal ferma son cerveau quand il entendit Dragon commencer à fantasmer et lui proposer de sauter sur la demoiselle.

- Chui pas con oh. On ne sait même pas qui elle est.

La forme s'arrêta. Elle devait les avoir repérés. Elle avait l'air d'être en robe ce qui n'était pas vraiment approprié ni malin pour un endroit comme celui-ci. A moins qu'elle savait où elle allait et que dans ce cas, la distance à parcourir n'était pas importante.

- Qui est là ?

Ta mère, pensa très fort Dragon, ce qui fit ricaner Jellal dans le silence du labyrinthe. Il transforma son collier d'argent en fin poignard qu'il cacha dans sa manche. Il fit un pas mais resta dans l'obscurité, préférant ne pas se dévoiler en premier et pencha la tête sur le côté.

- Je vous retourne la question. Qui êtes-vous ?

Allons Jellounet, un peu plus de sympathie, se moqua Dragon. Ta gueule, laisse moi parler débile, répondit silencieusement l'actuel propriétaire du corps. Mais il sentit son double faire du forcing et, après avoir un peu résisté, il soupira et laissa la place dans le corps à Dragon, qui saurait probablement mieux gérer cette situation. Première chose à faire, il éteignit sa torche, le plongeant dans l'obscurité de son côté. Le but était de terrifier la jeune femme, pour lui permettre de cacher son identité jusqu'à ce qu'elle révèle la sienne. Vif comme un ninja, il courut vers elle et sauta d'un bon au-dessus, retombant quelques mètres derrière, fis volte-face et d'un éclair, il plaça son poignard sous la belle gorge blanche de la femme. Il esquissa un sourire qui se perdit dans le noir.

- Ce n'est pas un endroit pour les jeunes femmes ça je me trompe ? sussura-t-il dans son oreille. Ne bougez pas vos mains pour vous défendre pitoyablement, ce couteau est trèèès tranchant... Mais je ne compte tuer personne évidemment, je répète donc la question. Qui êtes vous ?
© ASHLING DE LIBRE GRAPH'

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 6 Mai - 15:07
La personne lui retourna la question. C'était une voix masculine. Ellen était plutôt rassurée. Au moins, elle pourrait compter sur la force d'un homme au cas où elle devrait chercher la sortie avec lui. Après avoir cherché à identifier la silhouette, le feu qui flambait la torche de l'inconnu disparu. Ellen n'avait pas eu le temps de voir le visage de son partenaire, mais elle en avait déduit qu'il était très rapide. Plongé dans l'obscurité, elle sentait un objet sous sa gorge qui venait de la figer sur place. Évidemment, elle ne comptait pas bouger et prendre le risque de se faire trancher la gorge. Sa peau frissonna quand elle sentit son souffle au creux de son oreille lui menaçant de ne faire aucun geste brusque avant de finir par demander son identité en premier. Elle ferma les yeux pour garder son calme et tenta de relâcher ses muscles. Il avait une voix qui lui plaisait bien. Une voix pleine d'assurance, mais aussi mystérieuse qui l'intriguait.

- Charmante façon d'aborder une femme... « Ce genre d'endroit », comme vous dites, ne m'effraie pas et quoiqu'il en soit, je ne pourrais rien faire avec mes mains sauf si vous êtes blessé.

Elle marqua un temps d'arrêt pour reprendre son souffle. Elle replaça ses bras le long de son corps et ouvrit ses yeux. Elle ne voulait pas croiser son regard pour le moment au cas où il prendrait son regard comme une provocation. Allait-elle se présenter comme à chaque qu'elle croisait un homme qui lui plaisait dans un bar ? Non, elle ne pouvait pas. Les personnes dans un bar étaient moins dangereux que les habitants de cet établissement. Elle se sentait un peu à part avant de connaître cette école spéciale. Elle ne pensait pas qu'elle rencontrerait des personnes avec des altérations différentes. Mais elle se sentait déjà comme chez elle, sauf que pour le moment, elle devait coopérer avec son « ravisseur ».

- Je m'appelle Ellen Lössl et je suis la nouvelle infirmière de l'école. Et vous ?

Était-ce la bonne solution ? Peu importe, il était trop tard pour revenir sur ses paroles. Elle espérait juste qu'il la relâche afin de poursuivre son exploration. Après cette escapade et cette nouvelle rencontre, elle se jurait qu'elle étudierait les dossiers médicaux de chaque membre de High Storm pour mieux se préparer et de mieux cerner la personnalité de chacun. Il y en avait tellement, qu'elle n'était pas très motivée. Sans compter les nouveaux qui arrivaient de plus en plus en ce moment. Certes, ce n'était pas aussi que ses jeux en ligne ou que de bâtir son empire virtuellement, mais elle devait trouver le courage et le moment pour le faire.

Quelque chose attira son attention. Elle regardait devant elle et entendait un autre souffle.


- Je ne cherche pas à faire diversion, mais je crois que nous ne sommes pas seul...et que ça ne va pas être facile de sortir d'ici.

Cela ne l'étonnait pas plus. Un labyrinthe dans une cabane et sans piège ne serait pas normal. Surtout si c'est un endroit comme High Storm. Le directeur cachait bien des choses. Ellen comprenait que le personnel ne devait rien dire aux élèves sur certaines choses, mais elle ne savait pas que son employeur était aussi sadique avec son personnel.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 7 Mai - 12:33
Et un secret en moins, un !
Feat Ellen



- Charmante façon d'aborder une femme... « Ce genre d'endroit », comme vous dites, ne m'effraie pas et quoiqu'il en soit, je ne pourrais rien faire avec mes mains sauf si vous êtes blessé.

Dragon, toujours propriétaire du corps, ricana et fit jouer la pointe de sa lame sur le joli coup de la femme. Il ne savait pas si elle jouait la brave ou pas, mais le caractère lui plaisait décidément beaucoup. La plupart des femmes qu'ils avaient attaqué s'étaient écroulées en pleurant, promettant de faire tout ce qu'ils voulaient mais de ne pas les tuer. Comme s'ils avaient envie de se retrouver avec un casier judiciaire. Hin hin non... ils en avaient juste profité...

- Une femme dites-vous ? C'est l'être le plus fourbe et vicieux que je n'ai jamais rencontré dans le monde entier.

Alors comme ça son altération à elle n'était pas offensive ? Bonne nouvelle pour eux, ça leur épargnerait des blessures inutiles si jamais ils devaient la combattre.

- Je m'appelle Ellen Lössl et je suis la nouvelle infirmière de l'école. Et vous ?

Ellen. Jamais entendu parler ou si une fois, il me semble qu'un mec avait été à l'infirmerie et était revenu si heureux qu'on ne savait pas ce qui lui arrivait. Apparemment la nouvelle infirmière était une bombasse à la tignasse verte mais surtout, avec une poitrine de dingue. Du coup tous les mecs faisaient souvent exprès de se blesser pour pouvoir aller la voir et se rincer les yeux. Cette information fournie par Jellal intéressa beaucoup Dragon qui se fit un réel plaisir de vérifier ça. En gros il la plota comme un gros pervers puis recula de quelques pas, toujours dans l'ombre, et ricana de plus belle.

- Oui on se souvient de vous en effet. (il tourna autour d'elle et s'arrêta en face : ) Enchanté Madame Lössl. Je suis Dragon White (il laissa ensuite la place à son deuxième partenaire qui se présenta d'une voix légèrement plus grave : ) Et je suis Jellal White. A nous deux nous sommes Jellal Dragon White, élève d'Intelligence.

Oui, mis à part la personnalité un peu différente, s'ils avaient décidé de ne pas montrer le changement d'hôte, il n'y avait qu'à la voix que l'on pouvait remarquer qui contrôlait le corps à cet instant. Et là, c'était Jellal. Dragon avait eu ce qu'il voulait : de la peur et ses seins. Parfait. Mais Jellal, toujours aux aguets, avait repéré en même temps que leur proie le souffle et les pas de quelque chose qui se promenait dans la labyrinthe. Il avait une oreille qui surveillait le son plus ou moins proche des pas. Quand elle prit la parole, il lui sourit, interprétez un sourire carnassier comme vous voulez, et pencha la tête.

- Je ne cherche pas à faire diversion, mais je crois que nous ne sommes pas seul...et que ça ne va pas être facile de sortir d'ici.

- Sans déc mademoiselle ? Nous ne sommes pas ici pour le touriiiisme. Il est normal d'y trouver un peu de... piment ! Sur ce, nous nous continuons notre exploration, bonne journée !

Il lui fit un petit geste de la main et tourna les talons, Dragon ricanant dans leur tête, en reprenant le chemin qu'il avait pris auparavant. S'il y avait la moindre grosse bestiole qui se baladait ici, ils se feraient un plaisir de la trouver et de la buter pour bien s'amuser. Il s'enfonça dans le noir laissant la jeune femme toute seule derrière lui. Est-ce qu'elle voudrait rester avec eux ? C'était probable mais vu son caractère, peut-être qu'elle voulait se la montrer brave. En tout cas, si elle venait avec eux, ils lui en feraient baver
© ASHLING DE LIBRE GRAPH'


.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Secret War
» Interdit aux moins de 18 ans
» Amour secret...
» Le secret de Térabithia
» secret of mana

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hight Storm - Kaminari tōjō :: Zone détente :: Archives :: Le passé-
Sauter vers: