Intrigue #2

Une vague de peur

19 décembre. Paris.
Une vague de peur a fait trembler la capitale. Une vague de rumeur, qui s'est transformée en panique après l'arrivée de désolantes nouvelles. Michaël VanDertchen, tueur présumé d'une pauvre famille de Normaux, avait récidivé pour attaquer deux autres nouvelles familles. D'après les journaux, aucune des deux familles n'a survécu, elle n'avait aucune chance face à l'agresseur. Sur l'image du Paris Times, le visage de Sarah, 5 ans, sourit tristement au lecteur, un sourire immortalisé qu'on ne reverra jamais.
Lire plus

à adopter de toute urgence !

Partenaires Top

Rumeur Box

Liam — Un certain Courage aurait essayé de faire capoter mes plans... Faîtes attention à lui !
Inconnu — Eh vous savez quoi ? Apparemment un pervers d'Ombre draguerait la jolie Mia de Miroir ! Et ça serait réciproque... si quelqu'un pouvait les en empêcher...
Inconnu — A dit ça.

Top sites

Musique

©linus pour Epicode
En bref


Le recensement est terminé! La MàJ d'intrigue arrive bientôt et la MàJ graphique juste après!

Celian A. Akinori ~ Un sentiment, c'est comme une perle rare, il faut le garder à tous prix ~

 :: Zone détente :: Archives :: Le passé Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 24 Aoû - 22:41
vava

   

AKINORI CELIAN Aleah

Je m'appelle Celian Aleah Akinori, j'ai seize années puisque je suis né en 2839 et je suis à moitié Américain et à moitié Japonais ! Je suis élève en Esprit. Je suis Bisexuel, cependant je suis un homme célibataire. J'ai choisi la tête de Allen Walker dans D.GRAY MAN.

Je suis rempli d'émotions, mais la plupart ne sont malheureusement pas les miennes...
♦ Altération + Arme : Feelings ♪ Je peux recevoir les émotions de toutes personnes aux alentours d’un kilomètre, et aussi communiquer des émotions dîtes « synthétiques » créées par moi-même, pour apaiser, énerver, apeurer, ou donner à ces personnes n’importe quel état mental. Je ne peux faire ceci que lorsque je suis en forme, et, je perds ma faculté lorsque je suis apeuré. Mon pouvoir consomme peut d’énergie spirituelle, mais beaucoup de force ; bref, il me fatigue énormément. Quand j’utilise trop mon pouvoir, je suis fatigué mais j’ai toujours la même quantité de pouvoir dans le sang.
Arme : Un catalyseur en forme de médaillon, qui est sculpté en cœur. que je porte en tant que pendentif autour du coup ; il renferme deux sentiments : un sentiment positif, et son négatif. Je peux changer de sentiments qu’une seule fois par jour, donc je peux en tout donner quatre sentiments dans le journée sans utiliser ma capacité. La partie droite du cœur renferme le sentiment positif, et le gauche le négatif.
   
   ~ Mon Physique Peu Avantageux ~
   
nomdel'icon

Pour me définir physiquement, je peux dire que je suis assez petit, avec peu de courbes inscrites sur mon corps ; je suis fin, c’est dû à ma nutrition déséquilibrée : je ne mange que deux ou trois fois par jours, n’ayant jamais faim. D’ailleurs, la plupart du temps je me force pour faire entrer quelque chose dans mon estomac.
Je mesure un mètre soixante, donc la maigreur de mon corps ressort énormément.

Pour ce qui est de ma tête, j’ai des cheveux décolorés en pagailles. La première fois que je l’ai est décolorés, ce n’était pas intentionnel, c’était pendant l’événement qui a tué mes parents, soit un incendie. Voyant que la couleur m’allait bien, j’ai continué de les décolorer. Ensuite, datant de la même époque, j’ai une grande cicatrice au visage, qui passe par mon œil gauche verticalement.

N’étant pas fier de mon corps, car il est trop fin et il y a beaucoup d’imperfections, je le cache souvent sous une couche de vêtement longs, mais pas chauds. d’ailleurs, je porte tout le temps des gants, pour cacher mes mains brûlées, qui n’ont pas pus guérir avec le temps. Les imperfections de mon corps sont des cicatrices ou des plaies mal refermées datant de l’événement. Les plus importantes se trouvent sur mes mains et mon dos.
Cependant, le plus grave dans tout cela, c’est que j’ai de gros problèmes aux poumons, qui sont irréversibles. J’ai de forts maux de tête, dû au manque d’oxygène que provoque l’arrêt de mes poumons ; car oui, parfois mes poumons se « bloquent » et l’air ne passe plus. Ces arrêts peuvent aussi me provoquer, s’ils sont trop longs, des évanouissements. Quand je me dépense trop, j’ai mal aux poumons ; en fait, j’ai tout le temps mal, mais la douleur s’accentue. Et, cela va de soit, mais je n’ai aucune endurance : si je fais un trop grand effort, je me fatigue tout de suite.


   ~ Ma psychique désordonnée ~
   
nomdel'icon

Qui suis-je intérieurement ? Je suis dévasté et traumatisé par mon enfance. Enfin, je suppose que je suis traumatisé : je n’ai plus aucun souvenir de ce qui s’est passé avant mes douze ans. Plusieurs médecins m’ont auscultés après les fameux événements choquants de mon enfance ; on me les a raconté quelques temps après adoption. Ces personnes de médecines m’ont diagnostiquées une perte de mémoire dû à ce que j’ai dû vivre. En même temps, ils m’ont aussi appris que j’avais une sorte de part d’ombre dans ma psychologie. Bref, je suis un peu instable mentalement : quand je suis stressé, que j’ai peur, ou que je ressens un quelconque sentiment, je parle à ma peluche. Pas vingt-quatre heures sur vingt-quatre, mais quand même assez souvent ; au moins trois ou quatre fois par jours. On peut classer ceci comme un trouble du comportement, mais ce n’est pas vraiment un problème ; seulement, on me prends parfois pour un cinglé, comme je me fais une conversation avec une peluche. Soit-dit-en-passant, il me réponds vraiment...
Pour la partie de moi qui est dévastée, on peut juste dire que de temps en temps, je perds conscience ; je ne tombe pas dans les pommes, mais je suis juste « absent ». Pendant ces moments d’inactivités, je me rappelle des choses qui se sont passées pendant mon enfance. Malgré tout, à la fin de chaque absence, je ne me rappelle de plus rien. Donc on peut dire que je suis aussi quelqu’un de mystérieux, étant réservé sur mon passé, et ne parlant pratiquement jamais de moi-même.

Pour continuer sur ma psychique, on peut dire que je suis quelqu’un d’assez quelconque. Je suis toujours en train de sourire, à telle ou telle personne. Je suis toujours de bonne humeur, malgré mes parts d’ombres. Je ne peux rien refuser à quiconque, même à une personne que je déteste. Je ne dirais pas que je suis quelqu’un de vraiment peureux, mais plutôt de généreux et gentil ; même si j’ai un côté peureux. Enfin, on m’a toujours qualifié comme tel, du plus loin que je me souviens. Je peux très bien donner ma confiance à n’importe qui, de ce fait, on me fait souvent confiance aussi.
J’ai aussi un côté assez ambitieux : j’aimerais devenir quelqu’un de meilleur, et me souvenir de ce qui s’est passé quand j’étais qu’un gamin.

Bref, je suis un étrange mélange de caractères.


   Histoire

Un beau jour d’Août, le dix-neuf précisément, je suis né d’un père Japonais et d’une mère Anglaise à Londres. Malheureusement pour moi, mes parents ne me désiraient pas, ils ne voulaient pas d’enfants ; peut-être auraient-ils assumer leur rôle de parents si j’aurais été une fille, mais là, je les répugne simplement. Ils me répètent sans cesse que je suis né d’une nuit de folie, qui était vraisemblablement une erreur, comme ils n’auraient dû être qu’un « coup d’un soir ». En bref, ils me hait.

Vers mes deux ans, je rencontre le nouvel enfant de mes grands-parents maternels, soit, mon « oncle ». ils voulaient un second enfant, un fils, comme ils n’avaient seulement leur fille ; dont ils n’étaient pas spécialement fier, du fit qu’elle ne couche avec des hommes que pour de l’argent, en bref, elle était une prostituée. Cet enfant avait un an de plus que moi, il était aussi né à Londres, et s’appelait Aeron. Notre lien est vite devenu fusionnel. Nous ne nous quittons que rarement. En bref, il est comme mon grand-frère, et moi comme son petit-frère.

Depuis ma jeune enfance, mes parents n’arrêtaient pas de me battre, seulement, maintenant que j’ai Aeron, il me protège face à eux. Il me libère de leur emprise démoniaque, en m’invitant le plus possible chez lui. d’ailleurs, je suis plus dans la maison de mes grand-parents que dans celle de mes propres parents.

Pour mes cinq ans, Ae’ décide de me faire une grande surprise, et m’amène au bord du fleuve au pied du Big Ben, la grande horloge magnifique de Londres. Quand nous nous sommes bien amusé, il m’annonce qu’il a une surprise pour moi. Il sort de son sac un paquet enlacé par un beau ruban rose pâle. Il me dit de l’ouvrir, donc je m’exécute. Il renferme une magnifique peluche ressemblant à un lapin. Son pelage est d’un rouge-rose soyeux tirant un peu sur le violet, ses yeux sont tout rouge, l’intérieur de ses oreilles toutes blanches. En bref, une peluche sublime. Je ne peux pas vraiment décrire ma joie en ce moment, j’étais simplement heureux du cadeau que Ae’ m’a fait.

« Aeron, je l’adore ! Ce lapin en peluche est juste sublime ! Je suis trop heureux que tu me l’ai offert ! »

« Content que tu aimes, Celian. Il fallait bien que je t’offre quelque chose d’extrêmement sublime, vu ce que tu m’a offert hier ! Je ne te remercierais jamais assez pour ce que tu m’a offert. Les lots d’écharpes, de bandeaux et le maillet sont justes sublimes ! Encore merci ! »

« Mais non, Aeron, c’est toi qui a fait le plus beau des cadeaux ! Le mien, à côté de cette peluche ne vaut vraiment rien ! Je me surpasserais l’année prochaine, comme ça! »

Et nous partons tous les deux dans un fou-rire incontrôlable.
Puis, reprenant son sérieux, Ae’ continue de parler :

« La peluche que je viens de t’offrir te protégeras quand je ne serais pas là. Tu pourras aussi lui raconter tes problèmes quand je ne pourrais pas venir t’écouter ! Tu verras, tu va aimer parler avec elle, Cel’ ! »

« Je l’adore déjà, Ae’, parce que c’est toi qui me l’a offerte !»

« Tu es vraiment trop mignon Celian... Tu ne mérite vraiment pas de vivre avec ces vieux qui ne te méritent pas ! »

« Mais, Ae’, ce sont mes parents, et moi je les aimes ! »

« Celian... Tu es vraiment trop gentil... »

Sur ces mots, Ae’ me fais un câlin. Je ne comprends pas vraiment pourquoi il fait cela, mais j’aime ses câlins.

Depuis ce jour, je parle tout le temps à ma peluche. Au début, elle ne me répondais pas, puis ensuite, peut-être qu’elle a vaincu sa timidité, car elle a commencé à me dire des choses. Bizarrement, je pouvais avoir une conversation avec ma peluche sans que personne ne l’entende, j’étais le seul. Je ne comprenais pas pourquoi, et Ae’ non plus d’ailleurs.
Ma peluche est devenue une confidente pour moi, bien sûr, Ae’ le reste aussi. Je lui parle de mes problèmes et elle m’aide à trouver des solutions. Quand je suis triste à cause de mes parents, je lui demande :

« Dis, Luck, pourquoi mon papa et ma maman ne m’aiment pas ? Moi je les aimes pourtant... »

« Je ne sais pas, Celian. Mais, Aeron et moi nous t’aimons beaucoup, alors ne sois pas triste ! »

« Merci, Luck ! Je t’aime ! Et Ae’ aussi je l’aime ! »

À mes douze ans, un incendie se déclare après une dispute entre mes parents et moi. Nous étions à coté de la gazinière, elle était allumée, et ma mère a fait tomber de l’huile pendant la bagarre, ce qui a fait une petite explosion de feu. Le corps de mes parents ont vite pris, je les ais vus brûler vivant. Je suis resté sans bouger, j’avais trop peur. Puis, le feu m’a atteint, j’ai essayé de m’en aller, mais je n’ai pas pu, à cause de la fumée qui m’a assommée. Je suis resté longtemps inerte, sur le sol, jusqu’au moment où je vis Aeron rentré, en courant. Il me sauve des flammes, et me tire dehors de ma demeure en flamme.
Après cet événement, je me retrouve à l’hôpital, à cause de plusieurs brûlures assez graves ; surtout aux mains et au dos. Suite à ma longue exposition à la fumée nocive, j’ai de grave problèmes de poumons. j’ai de fortes crises de maux de tête, des douleurs aux poumons, et des évanouissements dû à l’arrêt de fonctionnement de mes poumons -Mes poumons sont, disons, en état de marche partiel, mais les docteurs ne peuvent rien faire.-, ce qui cause le manque d’air, donc des évanouissements. Mes cheveux ont aussi étés décolorés par le feu. Voyant que, de un, la couleur grise m’allait bien, et que de deux, ça me rappelait mon erreur, j’ai continué de teindre mes cheveux en ce même gris. Je pense que c’est de ma faute, car si nous n’avions pas eu de dispute à mon sujet, mes parents seraient toujours en vie. Peut-être que eux, ils ne m’aimaient pas, mais moi je les aimais.

Mes grands-parents, après cet accident, me recueillent chez eux. Comme ils ne sont pas capable de subvenir aux besoins de deux enfant plus d’eux-mêmes, ils décident de déménager envoyer à Paris, où nous pourrions vivre chez des amis à eux.

Quand nous avions respectivement quinze et seize ans, pratiquement seize et dix-sept car nous étions en Juillet, nous sommes allés observer les décombres de la partie morte de Paris. Nous sommes malencontreusement tombés sur des délinquants, qui nous ont attaqués pour nous voler de l’argent ; que nous avions pourtant pas...
Aeron a essayé de s’interposait avec son maillet -fanatique des maillets comme il l’était, il le traînait n’importe où où il allait.-, mais il n’y est pas arrivé et nous avons finalement été jetés par ces idiots dans la seconde partie de Paris, la partie mortelle.
Nous nous sommes évanouis, et quand je me suis réveillé, je me suis aperçu que Aeron me portait. Des adultes, qui observaient la partie de Paris où nous étions de la partie vivante de la ville, nous aperçoivent et appellent des secours.

Dans cet accident, , Aeron a été blessé à son œil gauche. Il ne verra plus rien. Quelqu’un a encore été blessé par ma faute, je vais m’en vouloir à jamais. Quant à moi, j’ai aussi été blessé à mon œil droit, sauf que j’y vois encore. Je suis seulement défiguré.
Nous avons aussi obtenus nos altérations ce jour-là. J’ai reçu la capacité des sentiments, soit feelings, et Aeron celle de modifier son maillet pour attaquer, soit force mallet ; il peut agrandir son maillet quand il le veut, et aussi la force de celui-ci, mais le poids reste toujours le même. Il peut combattre avec.

Après notre séjour à l’hôpital, nous allons vivre à l’Académie de Hight Storm. Mes grands-parents sont donc retournés en Angleterre, ne voulant plus aucun liens avec nous. Nous ne sommes plus que nous deux. Peut-être que comme ça, je pourrais m'assurer que ce n'est que de la fraternité entre nous ; car depuis quelques temps, enfin, depuis des années, j'ai une attirance pour Ae', mais je n'en suis pas sûr.

Quels aventures va nous arriver maintenant ?


   Behind the screen
♦ Pseudo : Eh bien, ça dépend ! Parfois c'est petite et d'autre c'est kiwi, même si celui-là ça fait longtemps que quelqu'un l'a pas utilisé ! x')
   ♦ Prénom : "Top Secret, Ne Pas Lire"
   ♦ Sexe/Genre : Je dirais que je suis un spécimen de type féminin !
   ♦ Comment tu as découvert le forum : Je sais plus si c'est pas partenaires ou par top-sites ! :')
   ♦ Ton avis sur le forum : Il est beau, c'est indéniable, le contexte est aussi très originale ! Mais, les couleurs font penser à l'hiver, mais on est en été ! Faut des couleurs qui pètent ! 'Fin après, moi j'aime les couleurs vives, donc je suis pas trop objective :')
Codage par Marshall.

   
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mer 26 Aoû - 17:35
Bienvenue donc officiellement :) ! Je suis pressée de voir quel type de perso va avoir notre petit Celian ! Bonne chance et si tu as la moindre question n'hésite pas !

______________________________

Ne pas MP ce compte !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 26 Aoû - 19:13
Tiens un prédef qui bouge :face: Bienvenido en la casa ! ça veut dire porte en allemand //POUTRE// au plaisir de te voir rp parce que j'aime bien ton perso ;)
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 26 Aoû - 20:59
Bienvenue !
Courage pour la suite ;)
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 27 Aoû - 22:56
Merci beaucoup à tous ! J'espère que mon perso vous plaira ! :) Je suis en train d'écrire l'histoire, je veux m'appliquer donc je prends mon temps x')
'Fin bref, j'ai hâte de RP ici *^*

Ps: Merci Jellal ! D'ailleurs, ton prénom ne vient pas de Fairy Tail ? x')

EDIT : Fiche terminée ♪ J'ai fais des modif's de partout, alors relisait bien si c'est déjà fait :p Bon, à part ça, j'espère que cela vous plaira ! ♥ Bonne lecture petits Stormiens ! :bigbird: (je mets celui-là parce qu'il ressemble à un chocobo de FF *^* )

PS : Le lapin, faut imaginer les couleurs ! x') J'en ai pas trouver des comme je voulais :')
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ven 28 Aoû - 9:58
Hey j'ai lu ta fiche tout me semble en ordre ! Pour moi c'est ok ! Tu es validé ! Bienvenu chez les Esprit tada enfin un keupin pour Akira

______________________________

Ne pas MP ce compte !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» S o f i a ▬ L'Italie est comme un artichaut qu'il faut manger feuille à feuille.
» [0105] « Les hommes sont comme les pokémons. Il faut savoir s'adapter à chaque situation, évoluer, pour pouvoir grandir » [PYROLI]
» Elle était belle, comme une perle [PV Petite Perle]
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hight Storm - Kaminari tōjō :: Zone détente :: Archives :: Le passé-
Sauter vers: