Intrigue #2

Une vague de peur

19 décembre. Paris.
Une vague de peur a fait trembler la capitale. Une vague de rumeur, qui s'est transformée en panique après l'arrivée de désolantes nouvelles. Michaël VanDertchen, tueur présumé d'une pauvre famille de Normaux, avait récidivé pour attaquer deux autres nouvelles familles. D'après les journaux, aucune des deux familles n'a survécu, elle n'avait aucune chance face à l'agresseur. Sur l'image du Paris Times, le visage de Sarah, 5 ans, sourit tristement au lecteur, un sourire immortalisé qu'on ne reverra jamais.
Lire plus

à adopter de toute urgence !

Partenaires Top

Rumeur Box

Liam — Un certain Courage aurait essayé de faire capoter mes plans... Faîtes attention à lui !
Inconnu — Eh vous savez quoi ? Apparemment un pervers d'Ombre draguerait la jolie Mia de Miroir ! Et ça serait réciproque... si quelqu'un pouvait les en empêcher...
Inconnu — A dit ça.

Top sites

Musique

©linus pour Epicode
En bref


Le recensement est terminé! La MàJ d'intrigue arrive bientôt et la MàJ graphique juste après!

Avez-vous déjà vu un renard polaire en pleine ville ?

 :: Zone détente :: Archives :: Le passé Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 12 Nov - 1:35
Avez-vous déjà vu un renard polaire en pleine ville ?× ft. Shu & Azazel

J’avais encore une fois besoin d’air, de m’évader. De ne plus penser à rien. J’avais envie d’être sous ma forme première. À moins que celle-ci soit ma forme humaine. Ce n’est pas une renarde qui m’a fait venir au monde. De toute façon, je n’ai pas de mère. Mes pères me suffisent. Je leur ai envoyé un message électronique, question qu’ils sachent que je suis toujours en vie et que je viendrais les voir lors des vacances de Noël. Je crois qu’ils vont être fous de joie. Oui, je suis déjà décidé d’aller les voir, j’aime prévoir mes voyages en avance. Ça va me faire beaucoup de bien de les revoir. Je m’ennuie d’eux. Je m’ennuie des pâtisseries de Vati Ludwig et les mains douces de Vati Roderich, de ses doigts touchant avec émotion, remplissant la maison de douces mélodies classiques. Vati Roderich m’avait donné des leçons de piano, alors que je lui avais demandé. Il faudrait que je demande à Vati Ludwig de m’apprendre l’art de la pâtisserie. Je m’ennuie de ses bretzels, bröchten, viennoiseries en tout genre.

Ils me manquent vraiment.
Le fait que j’y pense, me déprimait vraiment et me donnait pas du tout envie de faire quelque chose d’artistique.

J’avais envie de sortir, j’avais envie d’être mon autre moi. Ma version animale. Celle qui a besoin depuis un bon moment de prendre l’air, courir, explorer la forêt, la nature. Et peut-être même rencontrer d’autres renards, qui sait ? Je ne sais pas si je serais capable de communiquer avec eux. Il m’en fallu pas plus pour prendre mon sac et de filer à l’extérieur, sans réfléchir. Sans veste.  

Je me dirigeais vers la forêt. Pour le commun des mortels il commençait à faire froid. Personnellement, je trouve qu’on est bien à l’extérieur. Il doit faire une dizaine de degrés avec un merveilleux soleil et un ciel complètement bleu, sans nuage. Je me promenais dans les rues, vêtues uniquement d’un t-shirt troué, tâché à de nombreuses places, des tâches colorées, de peinture. Le pantalon, c’était la même chose. Un jean tout aussi tâché et tout aussi troué. À l’image d’un Pollock, quoi. Je portais aujourd’hui une casquette noire pour cacher mes oreilles renardes. Le monde autour de moi devait me trouver étrange, mais je m’en fichais pas mal. Déjà que j’ai les cheveux blancs, je me faisais déjà juger pour une telle chose… donc.

Voilà. J’étais enfin arrivée. Je plongeais dans cette forêt et les arbres m’apaisaient énormément. Je pris une immense respiration, mince sourire aux lèvres. J’admirai les arbres dont il ne restait plus que quelques feuilles et toutes les autres jonchaient le sol, le sentier. Ça me rappelait mon chez moi, sans que je sache exactement comment. Je m’enfonçai dans un chemin qui n’en était pas un. Mais, c’est là que j’avais trouvé ce que je cherchais. Une place pour cacher mes effets.

Je posai mon sac derrière une roche, ouvert et je m’assis à côté de lui et je fermai les yeux. J’avais encore du mal à savoir comment je faisais pour me transformer. Ça m’arrivait parfois lorsque j’avais une émotion forte, de la peur, de la colère, surtout. Mais là… Je respirai profondément, dans un mode pratiquement de méditation et je me mis à imaginer mon corps ne faisant plus qu’un avec la nature et mon animal; le renard polaire.

Lorsque j’ouvris les yeux, je ne voyais pas plus voilà que ma casquette était maintenant trop grande et m’empêchait de voir. Je baissai la tête et avec mes pattes je tentai de la retirer. Voilà. Maintenant je pouvais voir. Je pris mes vêtements dans ma gueule et je fis de mon mieux pour mettre tout ça dans mon sac, plus le fermai de la même façon, avec ma gueule.

J’étais maintenant libre, je me mis à trottiner tranquillement hors des sentiers.

code by lizzou × gifs by tumblr
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 12 Nov - 14:54

Avez-vous déjà vu un renard polaire en pleine ville ?





avec Mia et Azazel

Belle journée en perspective qui s'annonce. Un peu fraîche mais belle. Et puis de toute façon la sensation de froid n'est qu'une simple information donc si on l'ignore on a plus froid. CQFD. Enfin ça c'est dans la théorie. Parce qu'en pratique c'est plus compliqué car on te le rappel en permanence que le froid arrive, avec tout ces gens qui sortent les gros manteau chaud.

L’automne et l'hiver...la morte saison pour la photo. Il ne reste plus que le paysage d’intéressant à photographier. Et encore, le concept nature morte à beau avoir des points positif, ce n'était pas ce que je recherchais. Mais je n'avais plus grand chose à chercher de toute façon. Au lycée les affaires commençait tout juste et j'avais peu de clients. Quelques commandes d'anciens contacts toujours fidèle. Nan ça devenais chiant, décidément l'hiver était une période vraiment déprimante. Mais que faire à part patienter et attendre le retour des beaux jours ? Et bien pas grand chose.
C'est pour ça que je me décida à sortir de cette déprimante léthargie pour aller trouver une autre source de photo.
Le problème était de trouver un endroit viable avec quelques personnes si possible...La belle affaire ! Il n'y a plus grand monde dehors avec ces températures ! Du coup mes photos se résume à des rues avec des bâtiments en ruine sans personne dessus. Non ! Ce n'est pas possible ! En plus des photos comme celle là j'en ai trop fait. Il me faut un autre lieu. Une idée ! Et si j'allais du côté de la nature ? Avec l'arrivé de l'automne et l'approche de l'hiver, les arbres n'avais plus de feuilles et renforçait bien le côté destruction avec le quartier en ruine de la ville qui n'était pas très loin.
Aller j'opte pour ça !

Avant de partir je pris ma veste de biker, un jean troué avec une doublure aux motifs à carreaux sur les trous, un tee-shirt aux motifs très marrant car il y avait une fausse veste en jean, une tête de mort ensanglanté et un pendentif. Le tout donnait l'illusion que j'avais deux vestes et que je portais un collier autour du coup alors que c'était que des motifs. Je mis une paire de bottes vintage dans les tons rock rebelle.
Ce n'était pas habituellement mon style mais ce look métal, destroy allait parfaitement convenir à l'endroit où j'allais me rendre.

Durant le trajet je réfléchie sur ma passion. La photographie. Au final quand on y réfléchie ce n'est pas de l'art. Certe une photo avec le bonne angle et la bonne lumière peut-être très jolie mais ce n'est qu'un instant pris sur le vif.....Rien de plus, rien de moins. Elle peut transmettre des émotions mais t'es yeux sont capable de faire la même chose. Donc au final un photographe qu'est-ce qu'il est ? Un fixateur de souvenir. Certain d'entre vous ne seront pas d'accord avec moi mais c'est mon opinion. Et de toute façon ça ne va pas l'empêcher de continuer à tout photographier.
Et de toute façon si vous n'êtes pas d'accord avec moi c'est pas grave parce que dans tous les cas je m'en fout !

Mais trêve de divagations j'étais arrivé sur place. Personne. Juste moi et des arbres sans feuilles avec des buissons qui faisaient de la résistance à l'hiver. Un décors acceptable pour ce que je veux faire.
Je m'engagea dans la forêt jusqu'à m'isoler totalement. Je finis par dénicher un coin idéal les ruines d'une ancienne maisons envahi par des arbres morts. Enfin ruine.....disons plutôt deux murs plus ou moins debout hein. Mais c'est pas grave parce que c'est le genre d'endroit que je cherchais.
Je posa mon appareil photo sur une souche et invoqua Shukan. Il allait faire le photographe pour une fois. Puis ensuite on fusionnera pour une petite séance photo dans le style horreur, fantastique.

Enfin ça c'est si tout c'était déroulé comme prévu. En effet, alors que la séance photo avançait tranquillement, j'entendis un léger bruit et vit une boule blanche émerger des buissons et se diriger vers un autre. Je resta un instant figé croyant avoir eu une hallucination. Pendant ce temps ma créature, qui n'avais rien remarquée, continuait de prendre les photos. Je la rappela avec mon appareil et tenta de suivre la petite boule blanche.

ptite musique d'ambiance :
 

Je passa un arbre, puis un buisson, puis un autre arbre et je fini par retrouver cette vision. Elle était posée là. Au milieu d'une toute petite trouée d'arbre, semblant prendre un bain de soleil. Je resta planté là complètement stupéfait fait émerveillé. Un renard tout blanc.....Mais qu'est-ce que tu foutait là toi ???? Ça c'était une photo qu'il me fallait. Elle aurait bien plus d'impact que toute celle que j'ai pris jusqu'à aujourd'hui.
Mais pour ça il fallait que je debug...et je n'osais bouger.

****Pendant ce temps du côté de Shukan. (Pour info il ne s'exprime que par piaillement et petit bruit)****

Mais ? Qu'est-ce qui lui prend ?.....héhoooo on se réveille.....Heureusement que c'est moi qui ai l'appareil photo. Sinon on aurait loupé ça. Pour une fois qu'on a un cliché qui vaut vraiment le coup ! Il fallait faire vite avant que le renard nous repère. Je monta sur les épaule de Shu pour avoir un bon angle et dégaina l'appareil. Au moment d'appuyer sur le déclencheur Shu le renard bougea. Nous avait-il entendu ? Est-ce que j'avais réussi à le prendre en photo ? Aucune idée. Toujours est-il que ce mouvement réveilla Shu

La bestiole allait se barrer quand Shu réagit. Après à vous de juger si sa réaction est totalement stupide ou pas.

***de retour du côté de shu***

Le mouvement de tête du renard et le poids du Shukan sur mon épaule me réveillèrent. Il allait partir alors que je tenais enfin quelque chose !
Comme une idiot (vous savez ? Les gens qui pense que les animaux comprennent ce que disent les humains) je leva un bras, main tendu, vers le renard.

"Héé nan t'en va pas ! Je ne vais pas te faire de mal !"

Je m'agenouilla et tendit la main vers lui......Bordel je suis en train de faire quoi moi ??? Ce n'est pas un chat...il ne vas pas venir te sentir la main. Arrête ! Arrête t'es conneries ! Donne lui un cookie tant que t'y est pov sac !


© A-Lice | Never-Utopia

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 12 Nov - 17:47
"Monsieur ? ..... Monsieur ? .... Debout vous devez vous lever"

"Mmmm . Ho Sébas C'est vous. C'est déjà l'heure ?"

"Hé oui Monsieur déjà, allez levez-vous vous allez être en retard".

Une nouvelle matinée palpitante en perspective, encore une de ces réunions d'affaire où je devais gérer les actions de la famille... la barbe... J'aimerais juste passé une journée peinard moi mais depuis que les vieux sont plus là y'a pas moyen. Tout juste le temps de prendre un petit déjeuner et d'enfiler un costume que me voici dans la pièce de la maison réservée aux affaires, autour de la table beaucoup de membre de la famille avec lesquels j'ai plus d'affinités professionnelles que sentimentales, voici donc des banquiers, des avocats et des hommes d'affaires travaillant tous à la seule prospérité de la famille. Et un rapport de nos finances... bonnes ? Encore heureux. Les dépenses... acceptables ? Mouai. Et tout un tas de comptes rendus rendus plus chiants les uns que les autres, franchement gérer la fortune familiale c'est comme danser au milieu d'une meute de lions affamés avec des steaks saignants en guise de vêtements. Enfin bref cela donne une folle matinée au bout de laquelle j'ai la tête prête à exploser. Mais heureusement toute chose à un début et une fin et cette réunion n'a que trop durée.

"Merci beaucoup pour votre travail, Mesdames, Messieurs, puisse notre famille être plus brillante demain qu'aujourd'hui, je sais que la disparition de mes parents vous a fait craindre le pire des scénarios mais jusqu'ici tous ce passe pour le mieux et je promets de ne jamais vous décevoir, sur ce je vous retrouve d'ici un mois pour le rapport mensuel. Si vous désirez vous rafraîchir, mes servants vous ont préparé des rafraîchissements dans la salle de repos.

Bon allez j'en ai marre il faut que je sorte. Une fois chacun occupé à s’empiffrer comme les derniers dieux sur Terre, j'en profite pour sortir discrètement par la porte de derrière. "Je promets de ne jamais vous décevoir" ouai tu parles, la plupart ont surtout trop peur de perdre leur confortable position ou alors trop peur de s'opposer au fils des Demarçay... bande de lâches, la race humaine est vraiment d'un ennuie.
Une fois dehors je respire de l'air frais à plein poumons, cela réveil les sens que de sentir cette fraîcheur envahir mon corps. Je marche un peu au hasard dans le quartier, je me fiche de la destination, il fallait simplement que je sorte de cette prison. Au bout de quelques minutes me voici devant une supérette; j''achète de quoi grignoter et un lait à la fraise dont je raffole. Bon la question maintenant est de savoir où ce poser pour être tranquille. Je marche encore au hasard jusqu'à me retrouver dans un sous-bois; en voilà une bonne idée, cet endroit éloigné d'à peu près toute laisse place à un calme enivrant. Après avoir mangé et bu je sens un sentiment de fatigue dû à cette réunion de malheur m'envahir puis me submerger complètement
Un bruit comme quelque chose qui coure dans les buissons suivit par des bruits de pas... cela suffit pour me faire ouvrir un œil et apercevoir un animal partir dans les buissons un peu plus loin. Rien de bien impressionnant si cet animal n'était pas suivi par une espèce de rebelle underground qui ferait flipper à peu près tous les animaux de cette forêt. Il veut faire quoi de cette pauvre bête . Un sacrifice en la gloire des dieux du chaos ?
Curieux de voir la suite je me faufile derrière juste pour vérifier si la pauvre bestiole n'allait pas servir à une quelconque lubie macabre.

"Héé nan t'en va pas ! Je ne vais pas te faire de mal !"

Contre toute attente le jeune homme ne semble pas en vouloir à ce qu'il poursuit, malheureusement de là où je suis, je ne peux pas voir ce que c'est justement. Bon au moins il semble trop absorber par l'animal avec lequel il veut faire copain copain pour sentir ma présence. Voyons un peu comment il compte s'y prendre.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 13 Nov - 1:58
Avez-vous déjà vu un renard polaire en pleine ville ?× ft. Shu & Azazel
Oh. Génial. Non. Pas du tout. Au contraire. Je n’avais pas particulièrement envie de parler, de rencontrer en contact avec quelqu’un. Non. Pas quelqu’un. Deux personnes. Parce que j’avais entendu quelqu’un d’autre, l’avantage d’avoir des oreilles d’animaux. Je ne savais pas ce que je pourrais faire. Pour le moment, je fuyais, c’était la meilleure chose que je trouvais à faire. Je me disais qu’il était mieux, que s’il voyait que je ne voulais pas le voir, qu’il s’en irait. Mais il n’arrêtait pas. Même qu’il… Naah. Il n’avait vraiment pas dit qu’il ne me ferait pas de mal. Je ne pouvais pas le croire, c’est une chose impossible. Je ne peux pas faire confiance aux humains. Je ne peux absolument pas. Ce serait complètement ridicule. Il pourrait me faire du mal quand même. Me capturer… Peut-être. Peut-être pas. Qui me dit qu’il dit vrai? Absolument rien. C’est ce qui est fort embêtant. Je m’arrêtai de courir un moment. Et le fixai. Un moment, un très long moment. Une chose avait un appareil photo. Je fixai plus longuement cette chose. Qu'est-ce que c'était ? Je veux dire, ça ressemble au garçon sans vraiment que ce soit le cas. Pas un humain normal, c'est certain. C'était presque rassurant, c'est certain. Mais, zut. Il a du prendre des photos de moi. C’est super moche.

Son look est étrange aussi. Un espèce de rockeur mais qui ne semble pas trop en être un. Le genre de «rockeur au cœur tendre». Beurk. Je n’aime pas le rock. Et ce t-shirt. Je ne l’aimais pas. Enfin, chacun ses goût j’imagine. Je veux dire… C’est loin d’être mon look. Enfin. J’aime bien sa veste. Elle est jolie. Enfin, je n’étais pas pour lui demander où il l’avait acheté.

Passons. Mais qu’est-ce que je fiche avec lui? J’ai l’impression de l’avoir déjà vu. Il me dit quelque chose, sans savoir exactement ce que c’est. Embêtant. Je finis par m’approcher un peu de lui. Un pas. Puis un deuxième. Il me présentait sa main et de loin je pouvais déjà la sentir un peu. Je m’approchai d’avantage. J’étais peut-être à un mètre de lui. Je le fixai. Me demandant quoi faire. Qu’est-ce qu’on peut faire avec une main. Et avec un humain dont vous ignorer tout. Je n’allais pas pour la lécher. Certainement pas! Ce serait complètement ridicule. Je m’assis en face de lui, gardant une certaine distance, toujours aux aguets. S’il s’approchait trop, je pourrais toujours le mordre et fuir. Voilà. Excellente idée.

Mais quelque chose d’autre attira mon attention. En fait, c’est surtout un bruit. Qui venait de plus loin. Je levai rapidement de la tête et je me mis à grogner en direction de l’étranger, sortant même les dents. Beaucoup moins sympathique à cet garçon de mon âge que lui, j’étais certaine n’avoir jamais, mais jamais vu. J’en profitai pour reculer de quelques pas, question de ne pas effrayé celui qui était agenouillé devant moi.
code by lizzou × gifs by tumblr
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 13 Nov - 11:37

Avez-vous déjà vu un renard polaire en pleine ville ?





avec Mia et Azazel

Et maintenant je fais quoi ? C'est ce que je me disais alors que le renard s'approchait prudemment de moi. Au moindre geste un peu trop vif il pourrai détaler et adieux la bestiole. Ce serait vraiment dommage car un renard de cette couleur c'est quelque chose qu'on ne voit pas tous les jours.
Alors que je réfléchissais, je sentis ma créature s'agiter sur mon épaule. Elle a aussi l'air intriguée par le renard....enfin je pense que c'est là. Je ne la comprend que quand elle le veut et encore. j'ai parfois beaucoup de mal à piger. Pas pratique le fait qu'elle ne communique que par geste et piaillement. Ce serait pas plus mal que ce soit elle plutôt que moi qui tente d'établir un lien. Actuellement c'es Shukan qui est le plus rassurant de nous deux. Ben oui faut dire que si mon objectif c'était de faire une balade dans la forêt pour parler aux animaux du coin, j'avais mal choisis mes fringues.

Je repris mon appareil photo de ses mains et il sauta au sol. Il s'approcha du renard et....et je sais pas vu que je ne comprend pas ce qu'il fait ni ce qu'il dit. Mais ils ont l'air de s'entendre.
Soudain le renard releva la tête et se mis à gronder. Un intrus ? Zut il allait s'enfuir ! Je laisser Shukan tenter de détourner son attention et je m'occuperai de l’impertinent.

Tandis que je me relevais, j'observais les alentours. J'avais encore un peu de temps pour quelque photos et trouver notre espion avant que ma sœur ne m'appelle pour aller voir un foutu numéro comique de je ne sais quel personne. Pas que ça me saoul mais je préfère la photo. On a beau être jumeau, faut croire que nos altérations ne nous donnes pas forcement les même goûts.
Mais je divague. Je fis quelques pas à la recherche d'un endroit où poser mon appareil photo quand j'eu une impression étrange. Celle d'être observé. Quelqu'un était bien dans le coin. Il ne restait plus qu'à le trouver avant qu'il ne fasse fuir le renard.
J'étais dans une clairière, donc le stalker pouvait être tout autour de nous. La traque s'annonçait difficile.

"Qui est là ?"

On sait jamais. Des fois qu'il réponde. Sauf que pas de réponses. Je devais me faire des idées......sauf qu'en général c'était rare que je me trompe. Si il ne veut pas répondre, tant pis on va le faire sortir. Un peu de sport ne me fera pas de mal. Je retourna vers les arbres et parti à la recherche de notre intrus.

***du côté de mini-shu***

Chouette ! J'vais pouvoir causer avec un renard tout blanc tout jolie ! Est-ce qu'il me comprend au moins ? J'sais pas ! Mais au moins il ne semble pas avoir peur. Même qu'il s'approche ! C'est parce que je suis gentil. Et puis je fais pas peur. Ho ? Mais nan gentil renard tout beau ! Faut pas avoir peur ! Shu va se charger de l'intru. t'enfuit pas !
Je me mis à lui parler tout en tournant autour de lui de temps en temps.

"waaa. T'es trop joli comme renard. Tu t'appelle comment ? Pourquoi t'es là ? c'est pas vraiment le lieu pour voir des renards comme toi. Moi c'est....j'ai pas de nom ! Shu m'appelle Shukan mais nous autre en faite on a pas de nom. D'ailleurs faut pas avoir peur de Shu hein. Il est gentil. En vrai il s'habille pas comme ça, c'était juste parce qu'on a fait des photos un peu plus loin, là où on t'a aperçut. Puis il est plutôt doué pour prendre des photos. Tu verrais tout ce qu'on a déjà pris. Dit gentil renard ? C'est quoi ton nom ? T'en a un ?"

Alors que je lui parlais je m'approcha de lui jusqu'à être assez près pour pouvoir le toucher.

"Dit ? j'peux grimper sur ton dos ? ste plait ste plait ste plait ! En plus ça ferais une super photo ! Pis Shu comme ça il n'aura pas perdu sa journée. Ça lui change de nos activités habituelle. En générale nos modèles c'est autre chose. Pis c'est pas forcement sans danger en plus..."

Oups j'allais trop en dire. Fallait que je me calme. Au moins j'avais un copain renard ! D'ailleurs je grimpa sur son dos parce que c'est amusant ! Youpiiiiii j'ai une monture renard ! Trop bien !

***retour du côté de Shu***

Haaa te voila toi. J'aurais mis du temps à te trouver. Bravo, ce n'est pas donner à tout le monde de m'échapper comme ça. Je m'approcha de lui. Alors que j'allais lui sauter dessus, histoire de lui faire peur comme j'avais fait pour Alex le jour d'Halloween, un détail dans la clairière attira mon regard. Shukan.....juché sur le dos du renard. Qu'est-ce que c'est que ce bordel ?? Je me demande si il faut que j'aille voir de plus près voir si ce n'étais pas une hallucination ou si il fallait que je continu ma traque. Les deux cas était drôle et c'était dur de choisir.
Finalement j'opta pour la traque J'aurais toujours l'occasion de retourner dans la clairière de toute façon. Je repris donc ma progression vers ma proie quand j'eu une idée. Je grimpa dans un arbre et m'approcha de lui en allant d'arbre en arbre. Une fois à sa hauteur je sauta au sol et atterrit à côté de lui.

"Alors comme ça on nous espionne ? T'es qui ?"

Simple, rapide, et clair. On peut pas faire mieux.


© A-Lice | Never-Utopia

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 13 Nov - 17:23
Jusqu'ici le rebelle a l'aire de bien s'en sortir avec l'animal, pourvue qu'il ne lui fasse rien d'étrange. Mais à bien y regarder il semblerait plutôt que ce dernier tente de caresser l'animal que je ne peux pas voir étant trop loin.
Par contre c'est moi ou ce mec a un animal sur l'épaule . Enfin... pas vraiment un animal, de là où je me trouve on dirait que ce truc se tient sur deux pattes... un animal exotique ? Jamais vu ça avant et je dois avouer que ça a l'aire assez fun... je me demande s'ils en vendent en ville.
Trop occuper à regarder comment les choses tournent, je ne remarque pas que je ne suis plus du tout discret, et comme par hasard l'animal se met à grogner et je commence à penser que ma présence doit être détectée. Pour affirmer ma supposition voilà que le rebelle scrute les alentours probablement pour voir qui les observe. Ils ont plutôt l'aire agressif l'un comme l'autre et je dois avouer que je suis trop crevé pour me prendre la tête avec une personne de plus aujourd’hui. Je pense que la meilleure chose à faire maintenant est de rentrer discrètement histoire de ne pas à avoir à trouver une excuse bidon à lui fournir.

"Qui est là ?"

Ouai effectivement ma présence est complètement grillée. Bon direction la sortie et en vitesse avant qu'il ait la bonne idée de venir me chercher. J'utilise une infime partie de mon pouvoir afin de cacher quelque peu ma présence, en général personne ne me remarque quand je fais ça donc je devrais être tranquille pour partir. Je me dirige donc dans la direction opposée de manière à rentrer au domaine.
Bon je me demande ce que je vais avoir à faire en rentrant... et merde j'ai dormi tout ce temps, ce qui veut dire que j'ai raté au moins deux cours aujourd'hui, bordel je vais encore me faire engueuler par Sébas ! Bon reste zen de toute manière ce ne sera pas la première fois que je sèche des cours, et puis pour ce qu'ils sont intéressants, entre dormir ici ou devant un prof j'ai faits le bon choix de me reposer dans un endroit calme. Il me reste encore à classer les bilans du mois et finir les cours de la journée.
Trop perdu dans mes pensées je n'ai absolument pas remarqué que le rebelle me rattrapait vitesse grand V. Jusqu'au moment ou arrivant du haut d'un arbre comme un sauvage il atterrit juste à coté de moi. Me faisant sursauter comme jamais.

"Alors comme ça on nous espionne ? T'es qui ?"

Je reprends quelque peu mon souffle après une jolie peur du sataniste descendu du ciel, je rigole de ma bêtise et surtout du fait qu'il m'a rattrapé malgré le fait que j'ai caché me présence, ce petit est plutôt doué. Ayant repris un peu de sérieux et affichant un air doux et calme, il ne me reste plus qu'à me présenter comme il se doit.

"Eh bien, eh bien, ce n'est pas une manière d'aborder les gens que je sais... mais soit passons, et bien pour tout dire je dormais dans le coin quand vous êtes passé en courant derrière un animal, du coup comme votre discrétion m'a réveillé je voulais simplement regarder comment vous vous en sortiez avec dame nature avant de partir. En somme je ne suis rien de plus qu'un simple promeneur."

Un simple promeneur mais bien sur... quelle excuse à la con, je suis à moiti en costume avec un manteau haut de gamme, de la fumée noire s'échappe encore un peux par la manche ce que je tente de cacher du mieux que je peux depuis le début. Et je suis un simple promeneur... franchement j'aurais pu trouver mieux. Enfin bref, garde le sourire et ton air tranquille et tout devrait bien se passer.

"Mis à part ça, je peux savoir le nom de la personne qui vient  littéralement de me sauter dessus ?"
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 19 Nov - 1:18
Avez-vous déjà vu un renard polaire en pleine ville ?× ft. Shu & Azazel
Ok. Je dois me calmer. Le monsieur le rockeur était maintenant parti. Je me trouvais maintenant en face d’une réplique miniature du garçon qui me disait de ne pas avoir peur. Et cette mini créature tenait un appareil photo avec lui. Génial. Bref. Restons calme. Cette chose était petite… Oui, certainement. Intriguée, je m’approchai de celle-ci et je la reniflai. Ce qui m’arrive souvent lorsque j’aperçois des choses que je ne connais pas. Avant que j’aie le temps de dire quoi que ce soit, d’avoir l’air encore plus menaçant, il se mit à débiter une tonne de paroles. Il était presque étourdissant! Je clignai deux ou trois fois des yeux, essayant de comprendre tout ce qu’il me disait.

Ne pas avoir peur de ce monsieur Shu. D’accord. Il me disait qu’il était gentil, aussi bien de le croire… Peut-être pas à cent pourcents… Mais on pourrait disons… Un peu moins se méfier. Après tout s’il a une bête comme cette mini-chose, ça veut dire qu’il n’est pas un humain normal, au moins, je sais que je n’allais pas me faire manger comme repas ou tableau de chasse. Rassurant.

Je pouvais me demander comment je faisais pour comprendre tout ce qu’il disait. Ce que je me disais encore plus, c’est que je ne sais pas comment j’allais lui répondre. Parce que je suis à peu près incapable de parler en langage normal d’humain. Glapir, d’accord. Japper, c’était bien aussi. Je suis douée pour grogner… Mais… Parler. Non. Peut-être un jour. J’aimerais bien éventuellement en être capable, question de me faire comprendre. Passons. Comment lui répondre.

Et quoi lui dire ? Lui révéler que j’ai un vrai nom aussi. Ce pourrait être une idée intéressante. Il voulait grimper sur mon dos ? Quoi !? Ai-je l’air d’un moyen de transport ? Présentement. Non. Sur ma forme humaine, non plus. De toute façon je n’ai même pas eu le temps de lui répondre qu’il était déjà sur mon dos. Génial. Il ne reste qu’à lui dire mon nom il semblerait. Je me mis à marcher tranquillement, cherchant ce monsieur Shu et l’inconnu qui étaient tous les deux disparus. C’est avec des glapissements et de faibles jappements que je lui ai répondu :

- Enchantée Shukan. Moi, c’est Mia. Je suis une renarde-humaine. C’est mon… pouvoir, si tu veux.

Je baissai la tête pour flairer l’odeur de ce monsieur Shu, marchant tranquillement, pas du tout pressé de rencontrer ces deux garçons que j’avais rencontrée un peu plutôt.
code by lizzou × gifs by tumblr
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 19 Nov - 12:32

Avez-vous déjà vu un renard polaire en pleine ville ?





avec Mia et Azazel

Je faisais face au vilain petit intrus et le temps qu'il reprenne son souffle et ses esprits. Oui faut dire que mon arrivé n'était pas ordinaire ni de tout repos. Il m'aura fait cavalé celui là.
Après observation je me suis demandé si il ne s'était pas un poil perdu. Ben oui vous avez l'habitude de voir une personne sapée comme un pingouin et qui semble être aller acheter son manteau à la Halle aux Riches se balader dans ce sous bois ? Alors à moins qu'il ai une réunion secrète pour membre des Skulls and Bones je suis désolé mais non. Elle existe encore cette sociétés secrète ? J'sais plus, pis j'm'en moque un peu à vrais dire.
Il rigola un instant, de quoi je sais pas puis afficha un sourire du genre le gars qui veut se montrer calme juste avant de prendre la parole.

"Eh bien, eh bien, ce n'est pas une manière d'aborder les gens que je sais... mais soit passons, et bien pour tout dire je dormais dans le coin quand vous êtes passé en courant derrière un animal, du coup comme votre discrétion m'a réveillé je voulais simplement regarder comment vous vous en sortiez avec dame nature avant de partir. En somme je ne suis rien de plus qu'un simple promeneur."

Un simple promeneur...mais bien sûr, dit plutôt que tu essayait de te rendre "discrètement" à ta réunion conspirationniste au cœur du sous-bois pour un quelconque rite initiatique mais que tu t'es fait grillé par un renard et par moi ce sera plus plausible qu'une simple balada en costard pas du tout fait pour ça. Ou pas....A voir. Et puis pas besoin de ce langage mesuré hein. Tu n'est pas au Bristol ici môssieur le conspirationniste.
Le besoin de répondre n'était pas nécessaire. Je me contenta juste d'afficher un air blasé, c'était amplement suffisant comme réponses. Puis il ajouta

"Mis à part ça, je peux savoir le nom de la personne qui vient littéralement de me sauter dessus ?"

Je peux....Il peut ? Ouais sans doute. Mais est-ce que j'avais envie ? Telle était la question. J'étais en train de me dire que lui aussi faisait tâche dans le paysage. C'est pas pour me déplaire, j'adore les contrastes. Mais fallait mettre la photo de côté pour le moment. Une autre fois p'être. Enfin si je retombais sur lui par le plus grand des hasards ! Ce qui est fortement peu probable. Je ne vais pas souvent dans le sous-bois et lui doit sans doute préférer organiser ses ptite réunions dans son palais de 800 m² que d'aller en forêt pour un rite initiatique. Il était cependant temps d'une réponse à offrir à cette personne hors sujet. D'ailleurs je lui répond comment ? Comme lui ? Ouais tiens ça pourrait être drôle.

"Je me prénomme Shu. Et il faut savoir qu'il faut s'attendre à ce genre de petit désagrément quand je me sent observé. Et je vous retourne la question. Quel est votre nom ? "

Ouai....y'a pas à dire. Mon petit Shu tu sais parler comme un bourge lambda. C'est l'éducation ça. J'ai réussi à retenir quelque règles apprise par mes parents. Vous devriez voir ma soeur quand c'est elle qui parle à un riche ou un noble. C'est limite si elle ne parle pas comme à l'époque de l'ancienne France. Ça nous fait bien rire de parler comme eux.

J'en rajoute une couche

"Je tiens à vous féliciter pour votre tenue de marche, au demeurant fort charmante, très saillante. Elle vous va à merveille, si je puis m'exprimer en ces termes."

Maintenant que je suis lancé impossible de m’arrêter. J'étais trop en train de m'amuser.

"Que diriez-vous de continuer votre marche ? J'ai laissé quelques amis dans ce petit coins par là bas"
Je désigna d'un geste de la mains, l'endroit par lequel j'étais arrivé
"Je pense qu'il serait ravi d’accueillir parmi eux un éminent membre de votre stature"

Je lâcha un sourire moqueur et pris sans me presser le chemin pour retrouver Shukan et le renard. Je ne m'en faisait pas. Ma créature parviendra à me retrouver sans problème donc autant marcher un peu au hasard. Je laissa l'inconnu me rattraper.

***Pendant ce temps, du côté de Shukan***

Ouiiiii. Le gentil renard trop mignon semble d'accord pour que je reste sur dos. Est-ce que je lui avait trop parlé ? Je sais pas. Il n'était pas p'être possible pour lui de me répondre. C'est pareil avec Shu. Quand je lui parle il comprend rien. Faut que je communique avec lui par la pensée. Et ça c'est pas drôle du tout. C'est mieux de parler avec les gens.
Je m'installa sur son dos de façon à pas le gêner puis il se mis en mouvement. Je plaque contre lui pour pas tomber. Nyaaaa c'est trop bien j'ai l'impression d'être dans mon monde ou tout est super même si dès fois c'est un peu dangereux.

C'est à ce moment que je découvrit qu'il pouvais parler avec moi !

"Enchantée Shukan. Moi, c’est Mia. Je suis une renarde-humaine. C’est mon… pouvoir, si tu veux."

Hooo c'est pas un renard mais une renarde ! Et en plus c'est pas totalement une renarde. Ce serait aussi une humaine. Mais c'est trooooop bien ça ! Elle doit être comme certain aux lycée qui peuvent se transformer en animal. Un peu comme Yûna. C'est Jolie les panthères, comme Yûna mais les renard tout blanc c'est plus rare donc c'est plus jolie que les panthères.

"Hoo j'arrive à me comprendre ? Chouette ! Puis c'est jolie comme prénom ça Mia ! Ça viens d'où ? Donc ton pouvoir c'est de te transformer en jolie renarde. Comme Yûna alors."

Je sortit ma tête de sa fourrure et posa mon menton sur le haut de sa tête pour arriver à mieux voir ou c'est qu'on allait.

"Je te gêne pas comme ça ? Tu vient d'où alors Mia ? Puisque tu me l'a dit bah le pouvoir de Shu c'est de m'invoquer. Je suis un Shokanju, ou une créature de combat..enfin c'est comme ça qu'on nous appelle. Et nous n'avons pas de nom. Du coup nos invocateurs nous en donne parfois un. En fait à la place de nos invocateurs. Certains sont méchants et d'autre comme Shu sont gentil, quand je prend trop de coups il prend ma place. Il arrive même qu'invocateur et créature combattent ensemble mais il faut déjà avoir un bon niveau de maîtrise pour ça. Y'a encore un tas d'autre truc à notre sujet mais je connais pas tous. Et toi, t'es capable de quoi avec tes capacités ? En tout cas t'es trop jolie comme renarde. T'es tout jolie comme ça aussi en humaine ?"

J'espère que mes questions la gêne pas. Mais j'veux touuuuut savoir ! Certaine des Créatures savent tout un tas de chose. Moi je n'ai pas beaucoup d'années d'existence donc j'ai un tas de truc à apprendre.

Me demande où est passé Shu. Bah. j'ai juste à me concentrer pour le savoir et je le dirait à Mia pour l'aider au cas où si elle a du mal. Vais juste la mettre une la voie puis après on verra. j'agita un bras dans une direction.

"Ils sont par là Mia. Peux t'appeler Mia ? Sinon je te trouverai un surnom trop bien !"


© A-Lice | Never-Utopia

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 19 Nov - 14:30
"Je me prénomme Shu. Et il faut savoir qu'il faut s'attendre à ce genre de petit désagrément quand je me sent observé. Et je vous retourne la question. Quel est votre nom ? "

Ha, notre sataniste a un nom au final, et donc, tu agresses sauvagement toute personne qui te regarde ou juste ma personne qui ne te reviens pas ?.... C'est une bonne question.

"Azazel Demarçay"

À peine le temps de lui répondre que le voici repartit, j'ai l'impression qu'il m'en veut quelque peu d'avoir été surpris en pleine préparation d'un sacrifice probablement.

"Je tiens à vous féliciter pour votre tenue de marche, au demeurant fort charmante, très saillante. Elle vous va à merveille, si je puis m'exprimer en ces termes."

Euuuu certes... mais je ne vois pas vraiment pourquoi ces compliments sur ma façon de marcher. Nous ne sommes pas mais à ce que je sache et aucun de nous deux ne cherche à s'attirer les bonnes grâces de l'autre. En revanche sa façon de parler démontre qu'il a été élevé dans les bonnes manières, ce qui ne colle pas du tout avec son style.


"Que diriez-vous de continuer votre marche ? J'ai laissé quelques amis dans ce petit coins par là bas"

Voilà qu'il continue à parler comme si nous étions de vieux amis... tu te ficherais pas un peu de moi par hasard ? Enfin, rien ne sert de s’énerver, jusqu'ici il n'est pas méchant, un peu ridicule mais amusant. Bon et bien, allons rejoindre vos..."amis". Je fais signe au jeune homme que je suis prêt à le suivre.

"Je pense qu'il serait ravi d’accueillir parmi eux un éminent membre de votre stature"

Éminent membre ?..... Je dois avouer que je ne sais pas trop quoi dire, j'ai un peu peurs de ce que seront ses amis, une bande de satanistes assoiffés de sang et de sacrifices . Loin de moi l'envie de leur servir d'offrande en tous les cas.

"Mais je serais ravi de voir à quoi vos... "amis" peuvent bien ressembler. Permettez que je pose une question mais... même si je suis mal placé pour parler des vêtements à porter dans une forêt, je peux savoir ce que vous comptiez faire à la bête que vous poursuiviez ?"
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 20 Nov - 19:27
Avez-vous déjà vu un renard polaire en pleine ville ?× ft. Shu & Azazel
- Oui, oui. Ne tire seulement pas mon poil, s’il te plaît.

Je levai légèrement de la tête, par réflexe surtout lorsqu’il me demanda si ça allait ainsi. Ça m’importait peu en fait, tant qu’il ne tirait pas trop fort sur mon poil, je serais très gentille avec lui, je n’ai aucun problème qu’il soit sur mon dos. Étrangement, je le trouvais fort sympathique. Va savoir pourquoi. Peut-être parce qu’il parlait beaucoup et ça ne m’obligeait pas à sortir de grandes réponses également. Ce n’était pas trop mal. En plus, on va le dire, il est plutôt mignon tout petit comme ça. Un mini-shu, quoi. Puisque Shu est le nom de son propriétaire. Il doit faire une trentaine de centimètre. Ce pourrait amusant de le dessiner ou de le peindre. Peut-être qu’il pourrait aimer ça avoir un mini-portrait de lui, à son image.

Je continuai ma petite promenade, fort tranquillement. Je veux dire… Les deux autres peuvent bien attendre. Il m’a demandé d’où je venais. Je me demandais ainsi s’il parlait de la ville dont je viens ou … Je ne sais pas en fait. Je ne comprenais pas réellement quelle importance ça pouvait avoir pour lui. À moins qu’il soit le genre de personne qui désire absolument tout savoir sur ma vie. Enfin, ma vie ne mérite pas tellement d’attention, aucunement. Soit. Il faut bien que je lui réponde quelque chose, l’endroit d’où je viens, d’où vient mon nom… ce genre de choses toutes simples.

- Mon nom… est plutôt populaire d’où je viens. Mes papas le trouvaient jolis alors ils l’ont choisi pour moi. Sinon, je viens d’un petit village près d’Hambourg, en Allemagne… Ouais… Je crois que c’est tout ce que tu m’avais demandé. Et tu peux m’appeler par mon prénom, ça ne me dérange pas.

Finalement il y avait bien un bon moment que je n’avais pas parlé autant avec quelqu’un. J’ai décidément perdu l’habitude de parler aux personnes, préférant ainsi rester dans ma bulle et mon monde. Mais… Shukan est entré dans cette bulle. Du coup, je me permettais de lui donner quelques détails sur ma vie. Même si je n’aime pas particulièrement parler de tous les éléments de ma vie, ennuyante, banale. Je sens déjà la prochaine question qu’il allait me poser. Quelque chose du genre : Oh des papas ? Au pluriel ? Tu n’as donc pas de maman.

Non.
Je n’en ai pas.
Et je m’en fiche complètement parce que je vis bien avec ça.

Je continuai de sentir la trace de monsieur Shu ainsi que de cet inconnu, flairant de nouveau le sol pour suivre leurs traces. Je me débrouillais plutôt bien pour le moment, je crois…

code by lizzou × gifs by tumblr
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 20 Nov - 23:12

Avez-vous déjà vu un renard polaire en pleine ville ?





avec Mia et Azazel

Azazel Demarçay. D'où ça sort ? C'est autorisé de s’appeler comme ça ? Et puis pourquoi Demarçay ? Ils devaient être démarcheur de père en fils dans cette famille....oui ça doit être pour ça. C'est logique. Après tous les riches ont l'habitude que leur nom de famille ce soit leur profession. On bidouille un peu le mot et le tour est joué !

Par contre je vais arrêter d'utiliser ce langage et me remettre à parler comme à mon habitude. Il a du comprendre que je me moquais de lui. En plus, je ne me reconnais pas quand je parle comme ça et c'est marrant que pour un pti moment. Après si son trip c'est d'avoir des conversations comme ça j'pense qu'il y a moyen de bien rigoler.....si il est drôle. C'est pas drôle les riches, c'est également un fait connu. Ça fait des blagues de riches qui sont incompréhensible pour le commun des mortels. Du coup ils se croient au dessus de nous parce qu'il n'y a qu'eux qui comprennent leur propre blagues et....je disais quoi déjà ? Ah oui ! Me remettre à parler normalement. Bah je pense qu'il est aussi capable de me comprendre comme ça. Ce n'est pas un alien après tous......quoique..non je vais arrêter avec les théories pour le moment !

Au moins il me suit. Il n'a pas l'air d'avoir peur de suivre quelqu'un habillée de cette façon....En même temps c'est pas comme si j'étais quelqu'un qui inspirais la crainte ou la peur. Sauf si on me chauffe trop. Lui aussi doit s'imaginer des choses bizarre et ésotérique qui doivent défier les lois de la logique et du bien-pensant.
Il dit un truc d'ailleurs au moment où il m’emboîta le pas. Un truc en langue de riche encore une fois.

"Mais je serais ravi de voir à quoi vos... "amis" peuvent bien ressembler. Permettez que je pose une question mais... même si je suis mal placé pour parler des vêtements à porter dans une forêt, je peux savoir ce que vous comptiez faire à la bête que vous poursuiviez ?"

Héhé mes amis. Tu va avoir une surprise. En tous cas il a pas capté que je venais de mentir. Un mensonge est toujours basé un poil de vérité. Toujours ! C'est ce qui fait qu'un vrais mensonge est réussi. En l’occurrence il n'y a que Shukan qui m'attend. Et le renard, si celui là est toujours là. C'est à son tour d'imaginer des théories. Qu'est-ce qui est en train de s'imaginer lui. Je ne vais rien faire à cette pauvre bête enfin. Voyons, je ne fais pas partit de cette branche de la société qui part à la chasse juste pour tuer une bestiole et en faire un trophée. Voyons. Je suis plus civilisé que ça. Aussi je m'arrêta me retourna vers lui dans un joli glissé et lui montra le plus simplement du monde mon appareil photo.

"La prendre en photo. Pourquoi ? Un renard blanc dans cet zone de la planète c'est beaucoup trop rare pour louper une chose pareil. Seriez pas en train d'imaginer des choses peu orthodoxe des fois ?"

Vraiment ces gens....ils ont de ces idées des fois. Je repris ma route.

"Ils devraient être par là."

***Pendant ce temps du côté de Shukan***

Pas tirer ses poils. Je peux faire ça. Ça n'a pas l'air compliqué à faire. Y'a tout plein de questions auxquelles elle n'a pas répondu mais c'est parce que j'en pose trop. Faut arriver à suivre. Elle me raconta d'où elle venait. Comme ça j'en apprend encore plus que ce que je sais déjà ! Elle m'a dit touuuuut ça !

"Mon nom… est plutôt populaire d’où je viens. Mes papas le trouvaient jolis alors ils l’ont choisi pour moi. Sinon, je viens d’un petit village près d’Hambourg, en Allemagne… Ouais… Je crois que c’est tout ce que tu m’avais demandé. Et tu peux m’appeler par mon prénom, ça ne me dérange pas."

De coup ça me fais encore plus de questions à poser parce que y'a des mots dont je ne saisi pas le sens. Certains truc je le sais. Comme l'Allemagne. c'est un pays à l'est de l'europe. Je le sais parce qu'un jour Shu m'a invoqué pendant un cour de géographie. Il s'ennuyait. Du coup j'ai pu apprendre quelque truc sur le monde dans lequel je suis. Par contre Hambourg ça je connais pas. Et Papa. C'est quoi ça ? Je sais que je suis sensé le savoir depuis un moment mais certains mots ne veulent rester dans ma mémoire. C'est quelque chose que je n'aime pas, mais heureusement c'est de plus en plus rare. De coup fallait que je lui demande ! En plus elle a dit qu'elle en a plusieurs.

"Hooo C'est joli l'Allemagne ? Je connais que le lycée, j'aimerais bien aller voir ailleurs. Et donc du coup tu sais parler une autre langue ? Ça doit pas être facile d'apprendre une langue inconnu. C'est pour ça que tu parle pas comme shu et les autres ? Parce que je me disais que tu avait une façon de parler différente de moi."

Alors voila pourquoi elle parlais avec une voix pas comme moi. Je crois qu'on appelle ça un accent.
Nous continuâmes notre chemin dans le silence. Oui j'ai préférer me taire un moment histoire qu'elle se repose un peu. J'en profita pour regarder autour de moi. Le calme c'est bien aussi et puis le sous-bois donnait l'impression que nous étions dans un autre monde. Mais fallait que je lui demande ! Je fourra ma tête dans son pelage tout doux et lui gratouilla l'arrière de ses petites noreilles. Et sur un ton calme je lui demanda.

"Dit Mia ? C'est quoi un papa ?"


© A-Lice | Never-Utopia

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 21 Nov - 12:15
Je suis le jeune excentrique sans trop me poser de questions, enfin j’essaie de ne pas trop m'en poser sinon je sens que je vais me perdre dans des idées qui n'auront probablement aucun sens. Après tout, toutes les personnes qui portes ce...genre de vêtements ne sont pas toutes forcément des psychopathes en puissances... si ?
Bon et alors tu comptes lui faire quoi à cette bestiole .


"La prendre en photo. Pourquoi ? Un renard blanc dans cet zone de la planète c'est beaucoup trop rare pour louper une chose pareil. Seriez pas en train d'imaginer des choses peu orthodoxe des fois ?"

La prendre en photo... c'est tout ? Et tu prends souvent les animaux en photos dans ce genre d'accoutrement . À moins que les animaux rares de la forêt aient des goûts douteux, je doute qu'arrive à en approcher beaucoup fringué comme ça. Bon soit, il doit être en pleine crise d'adolescence du genre, la vie c'est nul, je veux écouter de la musique de barbare même si je m'extasie devant le moindre truc mignon qui passe.

"Ils devraient être par là."

Ils ? Tu semblais être seul tout à l'heure, je sens que je vais me retrouver dans un groupe de personnes aussi étranges que les vêtements que le jeune homme porte. Enfin bon, au pire cela me fera passer le temps de manière plus intéressante que de rester dans le manoir avec des personnes qui ne perlent que de leur argent ou des dernières actions en bourses qu'ils ont investies.

"Et donc... vous prenez souvent les animaux de la forêt habillée de cette façon ? Si ça marche pour vous tend mieux je dois dire.
Vous êtes un photographe amateur ou bien employé par une quelconque compagnie ?"


Oui je sais que mes questions sont assez banales, mais je n'ai pas trop d'idées de sujet de conversation à avoir avec ce djeun homme. J'espère que l'ambiance sera moins froide une fois que nous aurons rejoint ses amis. Et puis après tout, je ne m'inquiète pas vraiment de ce sur quoi nous pourrions tomber. Dans le meilleur des cas ce sera divertissant, un peu comme dans un cirque, ou alors ce sera juste ennuyeux à mourir et je n'aurais plus qu'à les laisser entre personnes étranges.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 24 Nov - 14:25
Avez-vous déjà vu un renard polaire en pleine ville ?× ft. Shu & Azazel
Shukan était un personnage plutôt attendrissant. Je dois avouer que j’avais l’impression de parler à un petit garçon plutôt qu’à une bête qui n’existe pas réellement. Avoir l’impression de parler à un petit garçon c’est lorsque vous devez pratiquement lui expliquer l’origine du monde. Donc, qu’est-ce qu’un papa, comment c’est l’Allemagne… Même si en réalité… Il n’est pas le premier à me poser la question, parce que ce n’est pas tout le monde qui a eu la chance de voyager et de voir comment ce pays est vraiment beau, ce n’est pas tout le monde non plus qui a eu la chance de visiter les très beau musée de l’Allemagne. J’aime beaucoup les musées nationaux. Le Nues, ou encore le Altes. Oui, ça veut littéralement dire le nouveau musée et l’ancien musée. Manque total d’originalité ces allemands des fois. Peu importe… Je devrais demander à mes papas chéris s’il serait possible d’y aller durant le temps des fêtes… Y aller lorsqu’on irait voir Opa qui est à Berlin et mon oncle aussi! Chez moi on a la malédiction des dames il faut croire. Je suis la seule fille ou presque de ma famille. J’ai une tante, bien entendue, mais je n’ai pas de mère ni de grand-mère. La mère vous savez déjà pourquoi pas besoin d’y penser, mais ma grand-mère est morte il y a quelques années. Je suis triste, elle avait l’air tellement géniale. Mais elle est décédée avant ma naissance….  Au moins ma tante est là pour réveiller des fois mes papas-poules. Elle m’offre souvent des trucs sympas et même qu’une fois ou deux par années, quand je retourne chez moi, elle vient et elle décide qu’on fait une virée entre filles, voilà, comme ça, tout simplement.

- Oui, j’ai un accent. Enfin, au moins tu réussis à quand même comprendre ce que je dis. Et pour ton information je parle à la fois Allemand, français, anglais et je connais quelques mots d’Hongrois.

J’ai un accent autrichien ou allemand d’ailleurs ? Je n’en ai totalement aucune idée. Je me pose par contre la question, il faudrait que je m’informe, probablement un mélange des deux. Un accent germanophone, voilà ce que j’ai. Je continuai de marcher vers Shu et l’inconnu, maintenant je les voyais qu’il venait à notre rencontre.

J’aurais aimé m’amuser lui répondre en allemand, mais il n’aurait compris, du coup, je n’avais aucun intérêt. C’est triste. J’aime ma langue natale. Mais je n’ai pratiquement aucun moyen pour en parler, sauf avec ma famille… Et le moment où j’écoutais de la musique qui comprend des paroles en allemand. Voilà tout.

La dernière question de Shukan me laissa perplexe, je cherchais une façon de lui répondre, de lui donner une réponse intelligente, logique… Mais c’était fort difficile. Une définition de papa… Je ne suis pas un dictionnaire! De toute façon j’arrivais face avec Shu et l’autre, du coup je ne pouvais pas répondre. Quel dommage.

- Voilà. Tu es arrivé à destination, Shukan.

Maintenant je me demandais seulement ce que j’allais faire.
code by lizzou × gifs by tumblr
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 24 Nov - 15:33

Avez-vous déjà vu un renard polaire en pleine ville ?





avec Mia et Azazel

Promenons nous dans les bois pendant que le stalker ni est pas, si le stalker il y était il nous enlèveraient ! Mais comme il n'y est pas il nous enlèvera pas !
Sauf si le stalker en question c'est Shu ou Azazel. Mais ça on le se saura jamais. Et je pense que Azazel tirer une sacrée gueule quand il verra que les amis en question se sera Shukan et le renard si il est encore là. Alors que vous continuez votre escapades pour retrouver ta bestiole, Zaz la riche prit la parole.

"Et donc... vous prenez souvent les animaux de la forêt habillée de cette façon ? Si ça marche pour vous tant mieux je dois dire."

Shu se regarda rapidement. En effet c'était pas vraiment le genre de look que l'ont trouve chez les promeneurs. Mais il y a un début à tout. Et a-t-il vraiment besoin de s'expliquer ? C'est comme ce jeune homme ici présent. Sa tenue est pour le moins hors sujet mais c'est ce qui plait à Shu. Les contraste. Un jour une fille lui a demandé une séance photo. Elle avait besoin de photos pour un projet ou un concours. Et ce jour là il s'est retrouvé à photographier une danseuse classique en tutu rose, sur pointe dans un décors post-apocalyptique. C'était très bizarre et très intéressant en même temps. Il a toujours les photos d'ailleurs. Bah quoi ? Oui, il arrive qu'on vienne voir Shu pour qu'il prenne des gens en photo juste comme ça. Et croyez bien que ça le surprend à chaque fois.

"Habituellement...Non. C'est juste que le renard s'est pointé devant mon objectif alors que je posais comme modèle dans des ruines un peu plus loin. C'est tout."

En effet. C'était tout. Rien de plus rien de moins. Et puis il n'allait pas inventer une excuse à la con qui, de toute façon, serait totalement ridicule. Azazel continua en lui demandant autre chose.

"Vous êtes un photographe amateur ou bien employé par une quelconque compagnie ?"

Un photographe amateur ? Sans doute par contre non. Le seul employeur qu'il a c'est lui même. Quelle questions étrange il avait. Sans doute qu'il ne savait pas quoi dire. Au pire lance un sujet futile. Vous devez savoir faire ça dans ton milieu social non ?

"Mon seul employeur c'est moi même. Peut-on dire que je suis un amateur ? Je ne sais pas. A toi de juger."

Tu lui lança un écran du genre tablette. C'était en quelque sorte t'es archives. Il y avait de tout. Classé par catégorie, par date et par lieu. Ces archives ne contenaient que les Meilleures photos que tu avait faite. Ta carte de visite en sommes. Tu le laissa regarder pendant le reste du voyage qui aller arriver à ton terme. Shu aperçut le renard et sa créature se diriger sur vous. Ils vous avaient retrouvé.

"Ha les voila, on les a retrouvé !"

Shukan sauta à terre et sauta dans t'es bras. Il était tout excité de te raconté son aventure. Tu l'écouta rapidement puis le reposa à terre. Mia, Allemagne, Alteré. Tu avait retenu l'essentiel. Ah et pour ceux qui ça intrigue, Shu et Shukan peuvent communiquer par la pensée. Quand ils ne sont pas en combat c'est assez facile. Mais en combat la communication est assez anarchique.
Shu s’agenouilla pour être à la hauteur de Mia, sourit et se présenta dans les règles.

"Enchanté Mia. Cette miniature à du te le dire mais je me présente quand même. Je m'appelle Shu. Et l'asperge là c'est Azazel."

Tu désigna le jeune homme d'un geste de la main. Pas besoin que tu en dise plus sur Mia. Il n'avait pas besoin de savoir tout ce que Shukan lui avait dit au sujet de Mia. Les deux Papa, le nombre de langues qu'elle parle, etc, etc.

"Il ne t'a pas trop embêté ?"



© A-Lice | Never-Utopia

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 24 Nov - 19:42
[/color=navy]"Habituellement...Non. C'est juste que le renard s'est pointé devant mon objectif alors que je posais comme modèle dans des ruines un peu plus loin. C'est tout."[/color]

Ha, effectivement, l'idée de photos dans le style underground post-guerre est plus évident pour expliquer ce genre de tenue en pleine forêt. Je me demande si le jeune homme sait faire différents types de photos, ou bien s'il se contente de toujours faire dans le même style. Enfin bon, ces questions ce poseront plus tard, il faut toujours que je rencontre ses amis pour le moment.

Mon seul employeur c'est moi même. Peut-on dire que je suis un amateur ? Je ne sais pas. A toi de juger."

Et bien c'est une bonne idée, j'attrape la tablette qu'il me lance, ce serait bête de la faire tomber, elle doit valoir un certain prix tout de même. Je parcours les photos. Des paysages, des photos des ruines... surement des photos d'aujourd'hui et... alors comme ça le paysage de la gent féminine t'intéresse aussi ? Je remarque que les photos sont prises sous différents angles, parfois improbables sans s'imaginer qu'elles aient laissé le photographe faire sans rechigner.
Par contre je dois dire que les photos sont plutôt bien réussies, pour les paysages, les photos sont belles au regard sans être trop clichées, et pour les photos des demoiselles, elles pourraient donner des envies à beaucoup d'hommes. Au final, s'il revend ces photos, je suis sure qu'il peut se faire autant d'argent que s'il était vendeur de drogues.
Plongé dans mes pensées à regarder les photos, je ne remarque pas que nous avons rejoint ses..."amis"

"Ha les voila, on les a retrouvé !"

Je relève la tête de la tablette pour voir que nous sommes devant un... renard blanc ? Et une sorte d'humanoïde miniature. Celle-ci saute dans les bras du jeune homme, ces deux-là semblent bien complices. Je regarde un moment la petite créature piailler des choses qui sont pour moi incompréhensibles mais que lui semble comprendre.
Puis le jeune homme s'agenouille devant le renard qui ne semble pas à l'aise mais qui étrangement ne s'enfuit pas à cause de notre présence.

"Enchanté Mia. Cette miniature à du te le dire mais je me présente quand même. Je m'appelle Shu. Et l'asperge là c'est Azazel."


Asperge ? Je ne te permets pas ! Pour qui tu te prends pour être aussi familier envers quelqu’un que tu ne connais même pas ? Bon, garder son calme, ses talents de photographe viennent de me donner des idées, alors autant être sympa même s'il est le dernier des petits cons sur Terre.
Par contre c'est moi ou il vient de parler à un renard là . Il débloque ou bien . Au final je ne suis pas tombé dans une réunion de sataniste... me voilà entouré d'un rockeur, d'une version miniature et d'un renard... j'ai l'impression une seconde que je suis simplement en train de rêver.

Je regarde la scène un moment, ne comprenant plus trop comment je devais réagir. Je m’agenouille, observant le renard avec un regard relativement neutre pour ne pas paraître effrayant ou étrange, je ne voudrais pas le faire fuir.

"Ne me dis pas que ce renard peut comprendre notre langue . ..... Si ?.....
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 26 Nov - 1:40
Avez-vous déjà vu un renard polaire en pleine ville ?× ft. Shu & Azazel
J’étais plus calme. J’étais presque triste que Shukan aille voir son maître et qu’il me laisse toute seule avec ces humains-là. Je ne suis pas toute, TOUTE seule… Mais quand même. Il y a quelque chose de… D’étrange d’être une renarde qui comprend les humains alors que l’inverse était complètement impossible. Peu importe. Je n’étais pas une personne très bavarde, du coup, ça ne changeait pas grand-chose à ma personne que je suis. Je sais que ce n’est pas important… Je n’ai pas envie qu’on me prenne pour la renarde de service. Je suis très brillante, c’est pour ça que je peux comprendre ce qu’ils disent. Non, c’est juste que c’est une capacité. Un jour je pourrais faire la conversation. Je dois avouer que ce serait absolument trop étrange. Comme le chat de Cheshire d’Alice au pays des merveilles. Je préfère ne pas m’imaginer parler en tant que renarde.

- "Enchanté Mia. Cette miniature à du te le dire mais je me présente quand même. Je m'appelle Shu. Et l'asperge là c'est Azazel."

J’hochai doucement de la tête aux dires de Shu. En fait c’était pour dire enchantée, «ravie» de faire votre connaissance. En fait… Non. Je veux dire… Pas que je suis mécontente de les rencontrer. Il faut dire qu’au départ j’étais supposée rencontrer personne! Je voulais être toute seule. Il faut dire que pour le moment, c’était très, très, très raté. Je me reprendrais une autre fois visiblement. Lorsque je rentrais à l’Académie, je crois que je vais me faire un bon moment de peinture, pour être seule avec moi-même et ma musique. Voilà tout.

- Ne me dis pas que ce renard peut comprendre notre langue . ..... Si ?.....

Tss. Il me prend pour qui, lui. Bien sur que je comprends ta langue. Tu n’as pas compris ce que Shu a dit. Visiblement non. Je jappai, parce que OUI, les renards jappent! Je jappai une seule fois, comme pour lui dire que bien sûr que je comprends ce qu’il dit. Non mais. Ma queue s’agitait doucement, balayant les feuilles qui jonchaient le sol. J’avais un peu envie de redevenir humaine. J’avais peur que mon pouvoir parte comme par magie. Ça m’arrivait parfois. J’étais un peu nerveuse. J’avais envie de fuir, sauf que j’avais encore plus peur qu’on souhaite me suivre et qu’on me voit me changer! Ce serait une vraie, de vraie, de vraie honte! Je serais tellement gênée, je ne voudrais même plus les voir… Me sauver. Mais… bon. Je ne savais pas quoi faire pour le moment. Je ne savais pas comment leur dire que je voulais devenir une humaine, comment je voulais redevenir moi-même.

Je jappai de nouveau, regardant vers Shu et Shukan. Ce jappement était surtout un message pour Shukan, lui demandant si les garçons pouvaient me laisser aller toute seule quelques temps, que je voulais redevenir une humaine, tout simplement.

Je partis ensuite en courant vers l'endroit où j'avais laissé mes vêtements, c'est-à-dire bien loin des garçons.
code by lizzou × gifs by tumblr
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 26 Nov - 11:25

Avez-vous déjà vu un renard polaire en pleine ville ?





avec Mia et Azazel

Une fois, les présentations faite je me releva et je te un coup d'oeil à Azazel. Il n'avais pas l'air d'avoir aimé que je l'appelle l'asperge. Je haussa rapidement les épaules. Il devait pas avoir l'habitude qu'on lui parle de manière aussi directe. C'est logique, quelqu'un dans sa situation financière devait avoir l'habitude des rond de jambes et des sourires mielleux qui te donne envie de tous les frapper. Mais il ne peut pas, faut se retenir, se serait avoir mauvaise réputation sinon. Il fallait toujours se comporter comme eux pour ne pas perdre la face....Décidément, être riche c'est être acteur,réalisateur, comédien et producteur.
Je reporta ensuite mon attention sur Mia, qui était donc une renarde et non un renard. Elle inclina sa petite tête. Elle voulait sans doute dire que elle aussi était contente de nous rencontrer. Enfin sans doute. Ce qui voulait dire que tout les deux nous étions à HighStorm. Mais l'autre ? Est-ce que c'était un de ces humains qui nous détestaient pour ce que nous étions ?

Ouais je réalise un peu tard mais y'a un début à tout. Un peu méfiant, je regarda le garçon s’agenouiller lui aussi.

"Ne me dis pas que ce renard peut comprendre notre langue . ..... Si ?....."

Je ne dis rien. Bien sûr que les animaux nous comprennent. C'est juste nous qui sommes incapable de les comprendre.
Mia jappa quelque chose. Chose qu'évidement, je ne comprenais pas. C'est Shukan qui me fit la traduction. Il était entre-temps retourné à côté de Mia. Il me confirma ce que je pensais. Et de toute façon je le savais déjà c'était juste la réponse de Mia à la question de Azazel qui semblait à moitié perdu comme si il ne pigeait rien à ce qui se passait.

Je tourna ma tête vers lui et lui répondit.

"Oui ELLE nous comprend parfaitement. Mais nous non. C'est ma créature qui me fait la traduction."

Je désigna Shukan qui, lui aussi, regardait à présent Azazel méfiant. Les humains ne sont pas tous gentil. Ils sont même rare ceux là. Je peux passer pour un humain tant que Shukan n'est pas avec moi, mais certains ont bien plus de mal à passer inaperçue. Surtout cette nouvelle espèce d'altéré dont Mia semblait issue.

A nouveau, Mia jappa, mais en direction de Shukan cette fois. Et, à nouveau Shukan fit la traduction. Je hocha la tête et m'adressa à Azazel en déformant volontairement la vérité. Si c'était un humain il le fallait. Sinon il était un altéré comme nous, suffira de lui dire ce qu'elle avait vraiment dit. Mais uniquement après vérification des preuves.

"Elle doit partir. Faut qu'elle trouve quoi manger pour ce soir. Par ma faute je l'ai retardée dans sa chasse."


Traduction on ne peu plus logique pour un renard. Et la voila qui partit je ne sais pas où pour reprendre sa forme humaine. Pourquoi s'éloigner autant, mystère. Chacun hybride à sa façon de se métamorphoser. Certain, comme Yûna, le font sans problème devant les gens, d'autre on peur de la réaction des autres. Mia devait être de ceux là. Ou alors, Azazel était vraiment un humain et là, oui mieux vaut partir avant de reprendre forme humaine. Il était temps de lever le voile
Le plus sérieusement du monde je lui demanda

"Es-tu un altéré où l'un de ses humains qui nous hait ?"

Ma mains s'était refermée, purement par instinct, sur mon épée courte qui était attachée dans mon dos. C'était tellement devenu un geste automatique que je y avait même pas prêté attention. Shukan, lui, avait carrément dégainé ses armes, matérialisé son costume de ninja à la place de ses fringues et s'était mis entre nous deux, prête au combat. Un peu trop réactif....Comme à son habitude. Mentalement, je lui ordonna de se calmer mais de rester prudent. Il relâcha sa posture de combat mais garda ses lame le long de son corps au cas ou.

"Désolé, il réagit un peu trop nerveusement."


© A-Lice | Never-Utopia

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 26 Nov - 19:40
"Oui ELLE nous comprend parfaitement. Mais nous non. C'est ma créature qui me fait la traduction."

Mais bien sûre ! J'avais oublié que qu'il est courant de croiser un renard en pleine forêt, qui parle à une créature humanoïde qui peut faire la traduction à un humain. Hier j'ai croisé un chat qui apprenait à danser à un pigeon. Bon trêve de plaisanteries, j'ai donc devant moi un jeune homme qui contrôle une créature et un renard qui semble comprendre la langue des humains... Bon je me dis que quelques pars ils doivent être comme moi, "différents" en quelque sorte.
L'ambiance change subitement, les deux semblent se méfier de moi tout d'un coup. Pour quelle raison ? Je ne saurais le dire, je n'ai rien fait d'étrange il me semble.

"Elle doit partir. Faut qu'elle trouve quoi manger pour ce soir. Par ma faute je l'ai retardée dans sa chasse."

"Ho... vraiment ?"

Je regarde la renarde partir avant de reporter mon attention sur le jeune homme et sa créature.
C'est logique quand on y pense, cependant, le ton employé par Shu était différent, il semblait suspicieux... la renarde pouvait très allez faire autre chose que de la chasse que je n'aurais pas bougé beaucoup plus. Je regarde l'attitude du jeune homme changer du coin de l’œil, il pense peut-être que je suis un chasseur s'il me prend pour un bourgeois. Il est vrai que beaucoup de personnes de mon entourage pratiquent la chasse. Pour me part, je ne suis pas fan de ce genre de pratique, l'homme armé d'un fusil a un net avantage face à un animal sans défenses. Pour qu'il y ait un quelconque intérêt, je pense que l'homme et l'animal devraient avoir autant de chances de mourir que l'autre. L'adrénaline du risque, se battre pour sa vie, ou sa survie, voilà un concept qui est beaucoup plus intéressant.
Bon plutôt que de me poser des questions existentielles, il me veut quoi au final . Je te préviens, je n'ai pas d'argent à donner aujourd'hui.

"Es-tu un altéré où l'un de ses humains qui nous hait ?"

Ha nous voilà dans le vif du sujet... altéré... oui j'en ai déjà entendus parler, bien que là où je suis, personne n'ose en faire référence, de peur d'être mal vue. Oui je suis donc moi-même un altéré, mais il est vrai que contrairement à ce jeune homme je n'ai toujours pas montré ce que je suis capable de faire.
Je me relève calmement, faisant face aux deux qui semblaient vraiment sur la défensive, voire sur le point de me sauter dessus. Vraiment... je n'ai pourtant rien tenté jusqu'ici.
Le jeune homme passe une main derrière son dos... ne me dis pas que tu planques un couteau dans ta ceinture, ce monde est vraiment rempli de gens violents.
De plus sa créature me pointe de son arme, c'est marrant, malgré les apparences, je me doute que si elle se place devant lui c'est qu'elle doit posséder une force au moins égale à celle d'un humain.

"Désolé, il réagit un peu trop nerveusement."

J'affiche un sourire, mélange d'amusement et de défis.

"Eh bien, eh bien, quel drôle de changement d'ambiance par ici ! Vous me sembliez beaucoup plus pacifiste il n'y a pas quelques minutes, auriez-vous peur que je vous dénonce ? Si je me souviens bien les altérés ne sont pas bien vus par les humains non . Je me demande s'ils offrent des primes pour la capture d'un altéré . Allons allons, si l'idée de faire ceci me prenait, je suis sure que vous feriez tout pour que je ne ressorte pas de cette forêt je me trompe . Alors que pensez-vous ? Humain ou altéré ?"

J'attends, calme, en face de ces deux-là qui semblent tendus au possible. Que ferais-tu si je suis vraiment un humain alors ?
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 30 Nov - 16:56
Avez-vous déjà vu un renard polaire en pleine ville ?× ft. Shu & Azazel
J’avais fuit. Au loin, j’entendis la question que Shu posa à Azazel. Il lui demandait s’il était humain ou s’il était plutôt un altéré. Comme nous. J’espérais seulement qu’il soit comme nous deux, ce serait plus rassurant. Je me voyais très mal me présenter ainsi à un humain qui ne comprend absolument rien aux altérés. J’étais pratiquement trop loin pour entendre ce que serait sa réponse, ce serait comme entendre un murmure. Il faut dire que j’étais quand même très loin d’eux, mais le tout c’est à cause de mes oreilles de renardes, même que lorsque je reprendrais ma forme humaine je pourrais encore les entendre et savoir si… je peux me présenter sous ma vraie forme devant cet Azazel. Quel nom étrange. Je me demande d’où ça vient ce nom. Je veux dire… Shu… Bon. Ok. Shu n’est pas mieux. Peu importe. Je crois que c’est japonais. Azazel c’est comme le nom d’un ange, quelque chose du genre.

J’arrivai à l’emplacement où j’avais mis mes vêtements. Rapidement, en courant. C’était une bonne chose pour dépenser mon énergie. Mais lorsque j’arrivais à mon sac, je vis quelqu’un qui le tenait justement. Je me mis alors à grogner très fort à cet individu… j’arrêtais immédiatement lorsque je vis ce qu’il avait auprès de lui. Un fusil.

Merde.
Un chasseur.
Qui m’avait vu.

Quoi… faire ? Je l’ignore. J’avais envie de fuir, sauf que j’ai absolument trop peur qu’il me tire dessus alors que je cours. Sinon, je pouvais rester ici sagement et attendre qu’on me tire dessus aussi. Bon. Fuir. Je préférais retourner voir les deux garçons plutôt que de rester avec ce chasseur. Même que je finis par voir du mouvement à sa droite.

Merde. Il n’était pas seul.

Je fuyais rapidement. Qui voulait une peau de renard polaire ? Je crois qu’ils se parlaient en disant quelque chose comme : « regarde ce renard! C’est bien la première fois que j’en vois un ici, est-ce qu’il y en a beaucoup ? Est-ce qu’il est tout seul ? Et qu’est-ce que ce sac ?»

Mon sac. J’aurais aimé le récupérer. Impossible. Le chasseur le tenait entre ses pattes. Je retournai en courant du plus vite que je le pouvais sur mes petites pattes jusqu’à Azazel et Shu, en jappant, essayant d’attirer leur attention. Je ne suis pas partie longtemps au final, peut-être une minute et au grand maximum deux. Arrivé à leur hauteur, je me cachai derrière Shu et Azazel, essayant de me faire toute petite, voulant maintenant passer inaperçu.

- Chasseur! Ils ont mon sac!

C’est le seul mot que je réussis à dire à Shukan, espérant que le message arrive rapidement.
code by lizzou × gifs by tumblr
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 30 Nov - 20:21

Avez-vous déjà vu un renard polaire en pleine ville ?





avec Mia et Azazel

J'étais entrain de me demander comment on était passé d'une discussion entre un renard, un altéré et un inconnu (nan ce n'est pas le début d'une blague pas drôle) à une situation qui pouvait virer à l'affrontement stupide. C'est dingue comment on peut renverser une scène de cette façon. C'est comme si le départ de Mia avait donné le top départ pour ça. Comme un signal.

Tout comme Shukan, je relâcha ma garde ainsi que mon épée. Vilaine habitude que voila. Faut que je fasse gaffe parce que sinon une certaine personne pourrait débarquer et ce n'était pas ce que je voulais. Non, je préfère encore m'enfuir plutôt que de l'affronter tout de suite. Quoi vous êtes en train de penser que j'ai trouille ? Affrontez là on verra si vous aussi vous ne préférez pas fuir.
Je regarda Azazel qui ne semblait pas avoir peur de nous. En même temps si j'étais lui; moi aussi j'aurais pas peur. C'est pas comme si on avait un physique fait pour ça et c'est pour ça que la plupart de nos adversaires ont mordu la poussière.
Non...lui il souriait même, un sourire de défis. Qu'elles idées bizarre pouvaient lui traverser la tête à celui là ? Attendant un ordre de ma part, Shukan s'amusait à tourner autour d'Azazel.

"Eh bien, eh bien, quel drôle de changement d'ambiance par ici ! Vous me sembliez beaucoup plus pacifiste il n'y a pas quelques minutes, auriez-vous peur que je vous dénonce ? Si je me souviens bien les altérés ne sont pas bien vus par les humains non . Je me demande s'ils offrent des primes pour la capture d'un altéré . Allons allons, si l'idée de faire ceci me prenait, je suis sure que vous feriez tout pour que je ne ressorte pas de cette forêt je me trompe . Alors que pensez-vous ? Humain ou altéré ?"

Kwa ? J'arque un sourcil, un peu étonné. J'ai eu subitement l'impression de me retrouver face à un miroir essayant vainement de m'embrouiller avec leur beaux discours vide de sens. Oui ils sont vide de sens ! L'objectif d'un miroir c'est de vous entuber grâce quelques belles phrases ainsi que grâce à votre jugeote limitées ! C'est bien pour ça que la plupart deviennent politiciens ou directeurs d'entreprise. Tous des saletés je vous dit. Ne vous laissez pas manipuler.
Donc décryptons ce qu'il a dit. Déjà il remarque que l'ambiance n'est plus la même. n'importe qui peut s'en apercevoir ça. Ensuite une ou deux phrases destinée à brouiller les pistes sur ce qu'il est. Ouais classique. Les miroirs apprennent ça dès leur premier cour et enfin une menace histoire de voir si son interlocuteur est déterminée. Un discours digne d'un mafieux. Ouais toi t'aurais bien ta place dans cette place de parasite.
Je réfléchis un moment. Parasite ou altéré ? Réfléchis. Je serait tenté de dire parasite mais en temps normal quand y'en a un qui m'observe, je le débusque facilement. Lui il m'a donné trop de fil à retordre pour être tout à fait normal. Autre détail, depuis quand un gosse de riche peut être aussi discret ? Naaaaah y'a forcement un truc. Donc un altéré. Disons que s'en est un et qu'il n'a pas montré son altération. On verra pour la suite. Je haussa les épaules, Shukan commençais à s'agiter pour une raison obscur et je n'aimais pas ça.

"A toi de me le dire. Je serais tenté de dire parasite mais..."

Je n'eu pas le temps de finir ma phrase. Du coin de l'oeil je vis un mouvement. Mia courrait à toute allure vers nous et un peu plus loin deux personnes semblaient la suivre. Shukan sursauta et grimpa dans mon dos tandis que Mia se planquait derrière Azazel et moi apeurée et jappant quelque chose. Comme d'habitude j'eu la traduction et Shukan tira ses lames au clair en restant caché. Des chasseurs....En plus d'être des parasites ils sont néfaste autant pour les parasites que pour nous même. Ils arrivèrent à notre hauteur avec leur gros sabots et leur fusils.

"Hé les mioches ! Poussez vous d'là c'est dangereux ! Ce renard il est à nous !"

Pardon ? Je crois que vous n'avez rien pigé sur la situation vous. Je vis le sac de Mia dans la mains d'un des deux débiles et ricana.

"Jolie sac que vous avez là messieurs. Sacré trophée."
"Te fout pas de nous ! Écarte toi de ce renard ou tu risque d'avoir mal que part."

Je regarda Azazel voyant comme il allait réagir. Mais une chose c'est certaine c'est que j'allais les cogner si ils continuaient comme ça. Je dégaina à nouveau ma lame qui n'était pas vraiment un cure dent. Avec une faux j'aurais eu plus d'impact vu mon accoutrement mais je fais avec ce que j'ai

"Désolé mais non je ne vais pas bouger. Vous irez vous trouver une autre pauvre bête à martyriser. Celle là reste avec nous. Ho ! Et on prend le sac aussi. Il appartiens à une amie.......Sauf si vous voulez vous fringuer en jeune fille.....ça vous irez bien."

Oui pas malin de les provoquer mais ça m'amuse. Shukan en profita pour se montrer prêt à transformer ces deux là en tranches de viandes bien saignante. En plus il n'y a aucune témoins.....sauf Azazel mais je pourrais lui aussi le faire taire si nécessaire.

"Espèce de..."

Il n'eu pas le temps de terminer sa phrase, nous le fîmes pour lui.


© A-Lice | Never-Utopia

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 1 Déc - 11:52
La situation était moins tendue mais toujours sur la défensive, le jeune homme semble se poser des questions à mon sujet, il semble également qu'il n'aime pas trop le fait que je m'amuse de cette ambiance. Son animal me tourne autour comme un excité, je reste détendu au maximum car il semble avoir le sang chaud. Je n'aimerais vraiment pas me faire sauter dessus.

"A toi de me le dire. Je serais tenté de dire parasite mais..."

C'est alors que le renard vient vers nous comme poursuivie par un fantôme ou par... des chasseurs. Ha voilà des ennuis qui se pointent, laisse moi deviner, vous voulez abattre ce renard qui semble unique dans cette forêt pour en faire un trophée que vous présenterez fièrement à vos collègues ou votre famille.
Comme attendus du par de ce genre de personne, ils sont agressifs sans être impolies mais en essayant tout de même de bien nous faire comprendre de dégager d'ici.
Shu ne semble pas décider à leur laisser le renard, et d'un côté, moi non plus. Il serait dommage d'abattre une créature que l'on ne peut voir que rarement et pour ma part, je préfère un animal en vit que de le tuer juste pour le plaisir.
Shu semble observer si je vais réagir. Si je ne fais rien, il semble que la situation tournerait en quelque chose de violente et franchement, je n'ai pas le courage de me battre contre des roturiers de leur espèce.
Je me recule légèrement de la hauteur de Shu histoire de ne pas être dans son champ de vision. Alors que ce dernier est concentré sur les chasseurs, je laisse échapper une infime partie de mes ombres. Localisé en un seul point, ni pour attaquer, ni pour atteindre les chasseurs, rien de violent. Seulement, comme je laisse des ombres sortir, comme souvent, une moitié de mon visage se recouvre d'une sorte de masque d'ombre au visage fou.
Je parle calmement afin d'attirer l'attention des chasseurs sur moi sans pour autant attirer l'attention de Shu.

"Allons allons, vous ne voudriez pas de violence dans cette forêt tout de même, nous sommes entre gens civilisés.

En quelques secondes, leurs visages passent du rouge au blanc, ils tremblent, la peur se lie dans leurs yeux. Pauvres humains, en plus de ne plus rien connaitre de ce monde, vous pouvez si facilement passer de la férocité du prédateur à la peur de la proie. C'est d'un risible.

"C'est quoi se bordel ! T'es qui toi ? Barrons nous d'ici !

Les chasseurs s'enfuient en courant, lâchant le sac au passage dans les buissons.
J'annule rapidement les effets de mes ombres, le masque disparaît avant que quiconque puisse bouger, ne laissant qu'une sorte d'impression trouble sur le côté droit de mon visage.
J'affiche un grand sourire satisfait.

"Moi ? Je ne suis qu'un simple promeneur voyons.

Je me retourne vers la renarde, affichant un sourire rassurant.

"Voilà, ces rustres ne vous poseront plus de problèmes avant un bon moment".
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 1 Déc - 14:34
Avez-vous déjà vu un renard polaire en pleine ville ?× ft. Shu & Azazel
Je n’ai pas compris exactement ce qui s’est passé, mais je m’en fichais pas mal. Le plus important, c’est qu’ils étaient enfin partis. Ça n’avait pas été long, heureusement. Moins longtemps que je suis en présence de chasseur, mieux je me porte. Ainsi va la vie. Bref, tout ça pour dire que je levai mon petit museau vers Azazel, hochant de la tête, rassurée d’avoir pu trouver quelqu’un qui les a fait fuir et en plus de ça, ils avaient laissé joliment mon sac tomber dans un buisson. Perfekt. Je pourrais tranquillement reprendre ma forme humaine. La seule chose qui m’attristait présentement c’est d’être consciente que c’était dangereux pour un renard polaire de rôder dans les coins et du coup, rester sous ma forme animale, sortir sous cette forme est quelque chose d’absolument impossible ou presque sans prendre un risque. Je déteste ça. Je n’avais pas envie de rester enfermée dans ma chambre de l’école sous ma forme renarde de peur de me faire tirer dessus si je sortais de l’établissement. Il va me falloir me trouver un coin où je serais protégée des inconnus. Il faudrait que je passe en fond en comble toute l’académie afin de trouver un coin tranquille. Eh Scheisse! Bref.

Je remercierai Azazel un peu plus tard, pour le moment, je voulais uniquement redevenir moi-même avant qu’un autre groupe de chasseur se pointe le minois dans le coin. Non mais deux c’est déjà suffisant, pas besoin d’en voir plus. Je lançai un truc comme : « je reviens! » pour Shu et Shukan, question juste d’être certaine de ne pas être suivie, mais je crois qu’ils doivent bien se douter que je retournai tout simplement de l’endroit d’où je venais pour faire ce que j’allais faire avant de me faire interrompre. Je partis plus tranquille en direction du buisson où mon sac avait été relâché et c’est avec mes dents que je le tirai plus loin possible des garçons afin de me trouver un endroit tranquille.

Une fois un endroit comme celui-là trouvé, qui était en fait, le même que lorsque je m’étais transformée en renarde, je lâchai mon sac et prit une bonne respiration. Je détestais redevenir une humaine. Ça faisait mal à mes membres, j’avais l’impression qu’on les étirait, que mes bras et mes jambes se disloquaient presque, le poil disparaissait, mais mes oreilles restaient indéniablement présente. Pour ça, je les emmerdais. Mais bon, après un bon moment de souffrance, j’ouvris les yeux, respirant fortement. Redevenir une humaine me demandait beaucoup de force. Maintenant j’avais une de ses envies seulement de rester coucher sur les feuilles mortes… Mais ce n’était pas le temps, je pourrais recroiser les chasseurs ou Shu et Azazel qui m’auraient rejoint. La honte. Je m’habillai en vitesse puis me levai. Je m’appuyai surtout sur le tronc d’arbre afin de me relever.

C’est ainsi mon sac sur l’épaule, ajustant ma casquette que je retournai vers les garçons, marchant tranquillement, hésitant à me présenter ou non. En fait, je n’avais pas trop le choix, je devais quand même dire merci à Azazel, ce serait la moindre des choses… Mais… Qu’il me voie sous ma forme humaine avait maintenant quelque chose de gênant. Ils allaient probablement penser que je suis faible et que je ne sais pas me défendre contre des chasseurs…

Je m’appuyai sur un arbre, me cachant légèrement, mon côté qui n’aime pas les gens reprenant rapidement sur le dessus et je lançai avec mon fort accent allemand :

- Merci…

code by lizzou × gifs by tumblr

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 1 Déc - 16:03

Avez-vous déjà vu un renard polaire en pleine ville ?





avec Mia et Azazel

Et bien et bien ? On parle beaucoup mais question agissements c'est autre chose. L'un des deux voulut finir sa phrase mais il fût stoppé dans son élan par Azazel qui pris la parole. Avec une phrase vachement lourde de menace n'empêche.

"Allons allons, vous ne voudriez pas de violence dans cette forêt tout de même, nous sommes entre gens civilisés."

Gens civilisés ? Parle pour toi, ces deux là n'ont rien de civilisé. On nous traite de monstre mais ils ne sont pas mieux. La phrase qui fait mouche quoi. Comme quoi, parler de façon aussi calme est tout aussi flippant que n'importe quoi. Je regarda Azazel comme si je voulais apprendre sa façon de faire. Sauf que je fût scié par ce que j'étais en train de voir. Je n'avais plus vraiment un gosse de riche en face de moi mais autre chose. C'était ce masque sur son visage ? J'étais sûr qu'il ne l'avais pas en arrivant...ou alors c'est sa tête habituelle quand il négocie avec des gens.....Tu m'étonne qu'il ne doit pas avoir beaucoup d'ennemis. Moi aussi j'aurais capitulé avec une tête pareil.

"C'est quoi se bordel ! T'es qui toi ? Barrons nous d'ici !"

Les deux chasseurs se liquéfièrent et partirent en courant laissant tomber le sac de Mia dans un buisson. Pff c'est pas juste pourquoi il a plus d'impact que moi ? La prochaine fois je ferais aussi un coup de dans genre là et si ça ne fonctionne pas et bien c'est qu'il y a quelque chose qui cloche. Ils étaient encore à bonne distance pour un dernier coup. Je fis un signe de tête à Shukan qui s'élança à toute vitesse sur eux puis revint rapidement vers nous une paire de ceintures dans ses mains. Je jeta un coup d'oeil aux fuyards. Tiens ? Ils ont des petits problèmes pour courir on dirait. Puis il réduits les ceinture en miettes. Si ça l'amuse j'vais pas l'en empêcher hein.

"Moi ? Je ne suis qu'un simple promeneur voyons."

Un simple promeneur ? Mais bien sûr. Même moi je ne l'aurais pas fait. Je rengaina mon épée et regarda les deux fuyards au loin. Ils étaient cependant, encore assez proche pour une photo. Je fit un cadre avec mes doigts pendant que Shukan prenais la photo. Avait-il pris Azazel quand il les a fait fuir ? Aucune idée, je verrais bien ce soir quand je ferai le tri.

"Chasseurs fuyant" ça sonne bien comme titre non ?"

Je rigola tandis qu'il s'était retourné vers Mia.

"Voilà, ces rustres ne vous poseront plus de problèmes avant un bon moment"

Si ils en repose un. Mais m'est avis qu'ils n'iront plus faire un tour en forêt avant un moment....en tout cas pas dans celle là.
J'allais bouger pour chercher le sac mais Mia fût plus rapide. Elle galopa vers le buisson glapi un truc à l'intention de Shukan puis partit à nouveau se planquer.

"Elle reviens."

Dis-je à l'attention d'Azazel.

"Au faite ? C'était quoi ce que tu avait sur le visage ? J'avais jamais encore vu ça."

Entre-temps Mia était revenu.....Ah ok bah là ça change tous....Une métamorphe. C'est encore assez rare au lycée. Elle s'appuya sur un arbre avant de parler.

"Merci…"
"T'a vu ? T'a vu ? j'avais raison ! Elle est aussi mignonne en renard qu'en humaine !"

Dit Shukan en tirant sur ma manche droite. Je rougi légèrement avant de me reprendre. Saleté de créature. Heureusement qu'il ne peut pas parler normalement sinon certaines situations seraient rapidement gênante.
Elle avait un fort accent germanique....logique si elle vient d'Allemagne. Étrangement j'avais l'impression de l'avoir déjà vu quelque part mais où ? P'être au lycée mais ça m'étonne, je me serait souvenue d'elle. Bah ! J'y penserai une autre fois. Aller Shu c'est le moment de répondre et te plante pas !

"De...rien. Tout le plaisir était pour nous. Nous n'allions quand même pas t'abandonnée à ces chasseurs..."

Du coup fallait expliquer à Azazel ce qui se passait. J'aurais préféré attendre de savoir si c'était un humain ou un altéré mais je pense avoir ma réponse donc au final ça ne changera pas grand chose.
J'inclina ma tête vers lui avant de lui répondre.

"Du coup je te représente Mia. C'est...une hybride renard."

V'la la situation dans laquelle nous étions quoi...


© A-Lice | Never-Utopia

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 1 Déc - 21:13
Maintenant nous sommes plutôt tranquilles, les chasseurs ont perdu le goût de la chasse pour un moment en plus de leur dignité, l'idée de les prendre en photo en caleçon est une idée vraiment amusante. Une fois le calme revenus, la renarde rassurée, elle semble dire quelque chose avant de partir en traînant le sac dans les buissons.

"Elle reviens."

Elle repart surement faire ce qu'elle voulait faire avant de tomber sur deux hommes armés pour la chasse. Une fois la renarde repartie, je m'assoie sur un tronc couché afin de souffler un peu. Utiliser mon altération hors du manoir est relativement risqué, même si je n'ai que peut libérer d'ombres, cela suffit pour me faire sentir que les effets secondaires ne sont pas loin.

"Au faite ? C'était quoi ce que tu avait sur le visage ? J'avais jamais encore vu ça."

C'est vraie que ce masque est toujours présent lorsque j'utilise mes ombres, comme ci une deuxième facette de mon être venait se superposer à la première, une sorte de face néfaste qui prend de l'ampleur sur moi au fur et à mesure que j'utilise mes capacités.

"Eh bien... si vous utilisez un servant comme... pouvoir, pour ma part je possède la capacité de contrôler les ombres, une sorte de part d'ombre dans l'éducation d'un noble..."

Je tente d'avoir l'air aussi sure de moi mais ma voix me trahit surement, j'ai déjà un mal de crâne du tonnerre qui se pointe. Je sais qu'il ne durera pas longtemps, quelques dizaines de secondes tout au plus, je n'ai pas utilisé assez à pouvoir pour avoir plus d'effets que ça.
Cette fois ce n'est pas une renarde mais une jeune fille qui revient vers nous, la pauvre ne semble pas en meilleur état que moi... par contre je ne la connais pas. Où est donc passé la renarde ?
Shu me sort de mes idées embrouillées en s'adressant à moi.

"Du coup je te représente Mia. C'est...une hybride renard."


Je la regarde un moment, ayant repris mes esprits, j'affiche un sourire rassurant vers cette jeune fille qui semble avoir peurs de nous.

"Eh bien, cette forêt est le refuge des personnes hors du commun ma parole. Si je comprends bien vous êtes la renarde polaire alors. Fascinante capacité que vous avez là. Permettez de pouvoir enfin faire les présentations en bonne et due forme milady Mia, heureux de vous rencontrer sous votre forme humaine.

D'après ce que je vois du coin de l’œil, cette jeune demoiselle ne semble pas laisser notre photographe indifférent. Amusant... alors elle te plaît ? Il est vrai qu'elle est mignonne mais semble un peu trop fragile à mon goût.

"Allons allons, venez nous rejoindre, nous ne sommes pas dangereux vous savez, de plus je suis sure que notre photographe ici présent aimerait vous voir de plus près"

Je regarde Shu, un sourire au coin des lèvres.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 3 Déc - 1:17
Avez-vous déjà vu un renard polaire en pleine ville ?× ft. Shu & Azazel
J’avais fui.
Voilà. Je m’étais présentée à eux sous ma forme humaine. Ce… C’était bien quand même… Comme ça. Je ne savais pas quoi dire de plus. Peut-être : puis-je aller dormir ? Avec mon mal de partout et toutes les forces que j’avais mis sur ma transformation… Je suis crevée, complètement. Mais ce n’était pas du tout poli de partir comme ça, en courant, faire : « ah, puis zût, je ne vous aime pas, je me casse. » Nein, nein, nein. Les conventions sociales ne me le permettent pas. Fichue affaire. Je laissai ainsi Shu me présenter à Azazel. Cet Azazel me souriait, ce voulait rassurant. Mais, non il n’avait rien de rassurant. Comment quelqu’un qui vient de faire fuir deux chasseurs pouvait bien me faire un sourire être rassurant.

Impossible. Voilà tout.

Shu était plus rassurant, je ne sais pas exactement comment, mais c’est comme ça que je me sentais en le voyant. Quoi que… Je ne le connais pas alors ça serait un peu, très difficile de dire vraiment que je pouvais lui faire confiance. Tout ce que je savais, c’est que grâce à ces deux là j’étais tout simplement encore en vie. Sans eux je serais probablement une peau de renard comme tapis ou plutôt un foulard pour une de ses mesdames trop riches. Dégueulasse. Je me demandais simplement si… une fois morte sous ma forme renard, est-ce que je reprendrai ma forme humaine ? Ou si je resterai un renard ? Je n’ai personnellement pas très envie de le savoir et encore moins de le tester.

- Allons allons, venez nous rejoindre, nous ne sommes pas dangereux vous savez, de plus je suis sure que notre photographe ici présent aimerait vous voir de plus près.

Je rougis. Peut-être parce qu’il m’avait appelé milady. Mais surtout parce qu’il sous-entendait que je plaisais à Shu. Pourquoi il me verrait de plus près ? Je suis bien assez proche, vraiment assez proche, pas besoin de m’approcher d’avantage. Mais il semblerait que ce soit une bonne idée… Ils sont mieux de ne pas me faire de mal! Sinon je les mords jusqu’au sang. Voilà. Bien.

- Bien sûr que vous n’êtes pas dangereux. Vous n’êtes plus dangereux… marmonnai-je en détournant le regard, puis je continuai. Je suis enchantée également de vous rencontrer, messieurs Azazel et Shu.

Je m’approchai un peu plus d’eux. Lentement. Je n’étais pas très pressée. J’avais encore mal. J’avais l’impression que je pouvais tomber à tout moment. Les rejoindre dans ce sentier était fort embêtant, parce que je ne pourrais pas m’asseoir, m’appuyer sur quelque chose. Alors je restai debout, essayant de ne pas montrer ma faiblesse.

code by lizzou × gifs by tumblr

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hight Storm - Kaminari tōjō :: Zone détente :: Archives :: Le passé-
Sauter vers: