Intrigue #2

Une vague de peur

19 décembre. Paris.
Une vague de peur a fait trembler la capitale. Une vague de rumeur, qui s'est transformée en panique après l'arrivée de désolantes nouvelles. Michaël VanDertchen, tueur présumé d'une pauvre famille de Normaux, avait récidivé pour attaquer deux autres nouvelles familles. D'après les journaux, aucune des deux familles n'a survécu, elle n'avait aucune chance face à l'agresseur. Sur l'image du Paris Times, le visage de Sarah, 5 ans, sourit tristement au lecteur, un sourire immortalisé qu'on ne reverra jamais.
Lire plus

à adopter de toute urgence !

Partenaires Top

Rumeur Box

Liam — Un certain Courage aurait essayé de faire capoter mes plans... Faîtes attention à lui !
Inconnu — Eh vous savez quoi ? Apparemment un pervers d'Ombre draguerait la jolie Mia de Miroir ! Et ça serait réciproque... si quelqu'un pouvait les en empêcher...
Inconnu — A dit ça.

Top sites

Musique

©linus pour Epicode
En bref


Le recensement est terminé! La MàJ d'intrigue arrive bientôt et la MàJ graphique juste après!

Danse, chao et rencontre. [Kaede]

 :: Zone détente :: Archives :: Le passé Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 10 Déc - 1:15

Danse, chao et rencontre





with Kaede

Ce matin c'était un appel qui me réveilla. C'était une ancienne cliente qui m'avais payée pour un shooting d'une heure. Elle s'était habillée en danseuse classique et la séance avait eu lieu dans une ruine. Et bien elle voulait remettre ça mais cette fois-ci il y aurait un peu plus de monde. Et dans l'usine de la Dead Zone. Pas très chaud à l'idée d'être seul face à une dizaines de normaux dans un endroit aussi glauque, j'ai décidé de contacter ma soeur histoire de paré à tout éventualité au cas ou si ça tournerai mal.Et puis de toute façon nous n'avions pas cour ce matin et la séance était pile durant la matinée. Ça tombait bien hein ? Une fois que Zoé m'eu rejoint nous partîmes pour la Dead Zone, ça allait nous prendre une petite heure pour arriver là bas. Elle avait du cran pour nous donner rendez-vous là bas. La Dead Zone est encore source de radiations aux dernières nouvelles. J'imagine que pour deux petites heures cela pourrait aller pour eux, enfin du moment qu'elle me paye je m'en fiche.

Nous voila en vue de l'usine. La fille était déjà là dans son tutu rose fluo. C'est sympa cinq minutes mais ça devient chiant rapidement. Une fois à sa hauteur je présenta Zoé puis elle appela les personnes qui allaient participer à la séance. La tension monta d'un coup car nous nous sommes retrouvé entouré par une vingtaine de gens en tenue militaire, arme à la main. Un piège ! Comment avaient-ils su que nous étions des anormaux ? Impossible je n'avais pas invoqué Shukan à notre première rencontre. Alors quoi, quelqu'un avait vendu la mèche ?
La jeune fille brisa le demi-cercle qui s'était formé et expliqua tout. En fait c'était juste son groupe d'amis faisant un sport de tir et elle leur avait demandée de venir participer à son projet. L'atmosphère se détendis vite et en effet ce n'était que des armes factice....pfiouuu nous avions faillit faire une connerie avec Zoé.

La séance se passa bien et tout le monde repartit content. C'était vraiment étrange de voir une fille danser au milieu d'un champ de bataille bourré de soldat se canardant les uns les autres. J'avais de superbe prises. Une fois la séance terminée, je modifia rapidement les photos sur ma tablette puis transféra le dossier Danse du Chao (choix judicieux nan ?) dans une clé USB que la Mademoiselle Tutu m'a filée. Je lui rendis, elle me paya et tout ce beau monde repartit. chacun de son côté. N'ayant plus besoin de Zoé, elle repartit aussi au lycée.
Quant à moi je marcha seul dans la zone à la recherche de quelque chose d’intéressant. J'en profita pour envoyer une ou deux photos de la séance à Mia. Ce projet était tellement bizarroïde qu'il fallait que je lui montre. Pour notre projet peinture/photo ça pouvait être utile.
Après plusieurs minutes à ne rien trouver j'allai prendre le chemin du retour quand j'entendis quelque chose. Je me faufila entre les bâtiments et au détour d'une rue je vis un groupe de personne plutôt louche assis sur une carcasse de voiture. Ils ne m'avaient pas repéré. Tant mieux d'ailleurs. Une des personnes du groupe partit seul dans une direction opposée à la mienne. C'était le moment de se tirer ! Je fila par un hangars miraculeusement encore debout. Les dalles du sol étaient éclatée et la végétation semblaient vouloir reprendre ses droits.
Malheureusement je hangar n'était pas vide. Il y avait quelqu'un et cette personne m'avait vu. Merde ! J'espère qu'elle ne fait pas partit du groupe que je tente d'éviter parce que sinon cete histoire va mal finir. On va essayer l'approche amicale hein.....on verra.

"Salut.....drôle...drôle d'endroit pour croiser quelqu'un hein ?"

Vu la pénombre j'étais encore incapable de distinguer le visage de la personne.


© A-Lice | Never-Utopia

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 12 Déc - 13:32

Danse, chaos et rencontre
   
   
   

A l'académie, tout le monde te savait froide, hautaine et quelque peu antisociale. Mais s'ils savaient un peu ton passe-temps, ils te verraient tout de suite un peu plus cool, et plus flippante. Mais bon, tu préférais rester discrète en allant retrouver tes coéquipiers, parce que sinon, tu n'aurais carrément plus la possibilité d'avoir des relations dans l'école. Et tu voulais quand même un minimum de connaissances et d'amis.

Bref ce matin, tu avais rendez-vous avec tes coéquipiers dans l'usine désaffectée du quartier abandonnée. Du coup, tu avais enfilé un jean, des baskets et une veste déchirée, et tu avais endossé ta capuche en prenant soin de ne pas réveiller ta colocataire, Mia Wagner. Pendant que tu sortais, tôt le matin, tu respiras l'air frais, la fine couche de rosée qui s'était déposée sur l'herbe, et le givre qui commençait à apparaître sur les voitures, les trottoirs et le sol. L'hiver approchait, c'était sûr. Incognito, tu passas dans les rues de Paris encore désertes, pour rejoindre la Dead Zone, comme les Normaux l'appelaient. Aux altérés, ça ne faisait strictement rien, vous étiez déjà touché par les radiations, alors, le seul risque était de vraiment perdre le contrôle de son altération, mais tu n'avais pas peur de ça. Au contraire, le pouvoir que tu pouvais avoir te grisait.

Tu traversas la Seine, et te dirigeais vers ton quartier général. Tu retrouvas facilement tes amis, assis sur la carcasse de voiture qui trônait en plein milieu d'une des salles de l'usine, salle sans aucun toit. Mais ici, il pleuvait rarement, alors pas la peine de s'inquiéter d'être mouillée, en plus tu t'en fichais. Tu grimpas facilement sur la voiture et alla saluer tes amis qui t'attendaient, toi la cheffe du groupe. Pourquoi ce groupe d'ailleurs ? Tu l'avais monté car tu détestais les Normaux, et eux aussi. Du coup, ce groupe servait à bousiller tout ceux qui s'approchaient d'ici.

- Alors cheffe ? Quoi de beau ?

- Pff rien, l'Académie est d'un ennui, comme d'habitude.

Jéremy, Shizuko et Kate faisaient parti des Non Repérés, ces Altérés qui n'ont pas encore été trouvés par Tanaka Izumi. Et bien entendu, ils n'avaient aucune envie de l'être, donc ils n'utilisaient leur altération que très rarement, voir jamais.
Comme d'habitude la journée allait passer lentement, et les seules activités du matin furent de former tes coéquipiers aux futurs et possibles combats contre des Normaux. Et d'intercepter des bruits de fusillades et de cris. Immédiatement, tu bondis de la voiture et entraînant tes amis, tu leur ordonnas d'aller voir ce qu'il se passait. Ils revinrent très rapidement, t'annonçant que c'était des Normaux qui organisaient une séance photo assez space. Tutu rose et mitraillettes au programme.

- Ils sont tous givrés ces abrutis.

Tu acquiesçais. Décidément, ils ne savaient plus quoi inventer. Finalement, tu annonças à ton équipe que tu partais faire un tour, histoire de voir si un de ces microbes n'allaient pas atterrir ici. Ce serait ennuyant. Pour lui. Armée de ton éternelle poutre en métal d'un mètre de long et de 10 centimètres de diamètre, tu te promenas dans les couloirs du hangar. puis tu entendis un bruit. Un jeune garçon se tenait en face de toi, assez petit et armé d'un appareil photo.

"Salut.....drôle...drôle d'endroit pour croiser quelqu'un hein ?"

Immédiatement et surtout par surprise, tu activas ton altération et la poutre alla se figer à quelques centimètres des ses yeux. Tu étais vraiment menaçante, bien que dans l'ombre, et donc il ne pouvait pas savoir qui tu étais. Et puis il n'avait pas l'air méchant, mais on ne savait jamais il avait peut-être une arme.

- T'es qui toi ? Qu'est-ce que tu fous ici ? Ta maman t'as jamais dit que c'était dangereux de se promener tout seul ?

Tu sortis de l'ombre et commença à lui tourner autour, sans relâcher ta télékinésie sur la poutre. En plus, tu lui arrache son appareil photo.
CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 12 Déc - 15:15

Danse, chao et rencontre





with Kaede

Et bien pour la tentative d'engager une conversation amicale c'était une mauvaise idée. Moi qui voulait juste passer sans faire d'histoire, voila que je me retrouve avec une poutre en métal à quelque centimètres de mon visage. Elle aussi était donc une altérée, il restait donc une possibilité de négocier sans trop de casse. Bon évidement je sursauta quand je vis la poutre me foncer dessus et je fit quelques pas en arrière, grosse erreur me voila acculé contre un des murs du hangar. Ne pas paniquer. Surtout ne pas paniquer sinon ça va mal fini. Je fis disparaître le sourire que j'avais pour un regard un peu plus sérieux.

"T'es qui toi ? Qu'est-ce que tu fous ici ? Ta maman t'as jamais dit que c'était dangereux de se promener tout seul ?"

Hého je suis assez grand pour aller où bon me semble. Et si tu voulais que je te réponde fallait pas me menacer avec cet espèce de suppositoire géant ! Elle s'approcha et me tourna autour, je le l'a quitta pas du regard et je me fiais à mes sens pour la poutre. On va voir si le cour de négociation que j'ai eu hier va me servir à quelque chose où si je suis définitivement un naze quand il s'agit de sortir d'une situation de crise (excepté quand il s'agit de parler affaire).

"Hola du calme. Je ne suis qu'un simple promeneur. Nous n'allons tout de même pas nous comporter en sauvage non ? La logique voudrai que tu soit la première à te présenter non ?"

Mouais un peu bancale mais j'ai rien de mieux pour le moment. Soudain elle s'approcha et m'arracha mon appareil photo des mains. Alors ça par contre ça ne va pas le faire ! J'ai pour habitude de tout transférer sur ma tablette pour ne pas être à cour de mémoire donc il n'y avait plus rien dessus mais non, on ne touche pas à mon matos !
J'invoqua ma créature et fusionna immédiatement avec. Ce n'était pas la forme toute mignonne que j'avais prise le jour ou j'ai fusionné devant Mia mais l'autre. Celle dont je m'étais servis pour foutre la trouille à Alex. Un grondement monta dans ma gorge et c'est passablement énervé et avec ma voix légèrement dédoublée que je repris la parole.

"Rend moi ça ! Il n'y a aucune raison de se battre entre altéré mais si il le faut je suis prêt."

Au moins....si il fallait en venir aux mains, elle allait s'apercevoir que je n'étais pas si faible que ça.


© A-Lice | Never-Utopia

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 18 Déc - 15:23

Danse, chaos et rencontre
   
   
   

"Hola du calme. Je ne suis qu'un simple promeneur. Nous n'allons tout de même pas nous comporter en sauvage non ? La logique voudrai que tu soit la première à te présenter non ?"

Tu esquissa un sourire. Il est bien ce petit, il ne se démonte pas. Tu débala un chewing gum et commença à le mâcher tranquillement, en le regardant.

- C'est vrai. J'm'appelle Kaede Nagasaki. A toi le gosse.

Bien bien bien, Kaede, désolé, mais ne devient jamais diplomate, ni négociatrice. Oui, ça pourrait mal tourner, surtout avec cette allure de délinquante, si différente de celle de d'habitude. Je suis sûr que s'il t'avait déjà vu, il ne te reconnaîtrait même pas. Mais bon, c'est pas un altéré, donc aucune raison de l'avoir déjà croisé. Mais quand tu lui pris son appareil photo, il piqua une crise. Oups ? Il invoqua un machin poilu, se transforma lui même en machin poilu, et te hurla dessus comme savent si bien faire les trucs poilus en général. Bien que ton expérience des trucs poilu ne se limite qu'au chien de ton voisin d'enfance. Tu n'eus pas vraiment peur en fait, tu continuas à mâcher ta pate à gomme d'un air désinvolte, genre "oh tiens". Une baleine volante aurait pu passer, tu l'aurais même pas regardée. Mais là, c'était quand même différent, parce que finalement, c'était un altéré comme toi. Tu frappas dans tes mains :

- Un Indésirable ! Ben ça alors, si je m'attendais à trouver un compatriote ici, tu aurais pu me prévenir avant que je te plante !

"Rend moi ça ! Il n'y a aucune raison de se battre entre altéré mais si il le faut je suis prêt."

Tu explosas de rire, un rire mi crispé mi franc. T'aime pas les gamins ok, mais il a du cran, et il veut se battre. Trop mignon.

- Se battre ? Non merci ! Je te le rends avec plaisir ton machin.

Tu lui relança son appareil photo mais quand il l'attrapa, tu en profita pour soulever le pauvre garçon, grâce à ton pouvoir de lévitation.

- Elle est jolie la vue d'en haut ? Mon pauvre, pour te battre il faudrait déjà que tu puisses me toucher, ricana-tu en haussant les épaules. Et encore faudrait-il que j'en ai envie !

Tu le reposas finalement en douceur. En tout cas, il n'avait rien à faire là. Tu fis demi tour et commença à repartir en fonction de la carcasse de voiture. Il allait être l'heure pour Shizuko de repartir, ainsi que Kate et Jéremy, et il fallait faire un topo, avant de te retrouver seule. Les trois amis avaient d'autres affaires prévu aujourd'hui malheureusement, et tu devais rester ici, au cas ou.

- Rentre chez toi, va faire mumuse avec tes photos, au lieu de trainer ici dans mes pattes.

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 21 Déc - 12:05

Danse, chao et rencontre





with Kaede

Elle s'appelle Kaede Nagasaki, prénom qui me disait quelque chose mais faudrait que je consulte mes fiches pour en être certain. Puisqu'elle s'était présentée j'en fît de même. Ce sera toujours mieux que de ne pas s'appeler.
Le Gosse elle doit être avoir à peu de chose près mon âge alors alors elle était mal placée pour dire ça. Et non je ne dis pas que je suis un indésirable à n'importe qui. C'était un risque à finir poursuivit par toute la ville. Bon ok dans la Dead Zone il y avait de faible chance de croiser un normal mais il y avait toujours quelque casse-cou. J'en veux pour preuve le groupe de tout à l'heure. Avant que je te plante ? C'était la meilleure celle là. Si ma mémoire est bonne c'était elle qui m'avais lancée cette poutrelle à peine rentrée dans ce hangar. Mais bon je ne dis rien, elle avait l'air un poil susceptible comme fille. Elle me lança mon appareil photo et pile au moment où je le rattrapa elle en profita pour me faire décoller du sol.

"Elle est jolie la vue d'en haut ? Mon pauvre, pour te battre il faudrait déjà que tu puisses me toucher" Elle ricana en haussant les épaules avant de finir sa phrase."Et encore faudrait-il que j'en ai envie !"

Je la regarda surpris, ce n'est pas tous les jours que qu'on vole, même dans ce monde dévasté. Ne t'en fait pas pour toi. On trouve toujours le moyen d'approcher quelqu'un qui à le moyen de te faire léviter, c'est une juste une question de temps. Elle me reposa au sol et se retourna comme si elle allait partir.

"Rentre chez toi, va faire mumuse avec tes photos, au lieu de traîner ici dans mes pattes."

Huuum non. Je n'ai plus trop envie de rentrer maintenant. Et je ne traîne pas dans tes pattes ! Tourne ne tourne pas autour de toi tu sais. A croire que la Dead Zone c'était son territoire. Ou alors elle était avec les autres personnes que j'avais vu tout à l'heure sur la carcasse de voiture. Possible quand on y réfléchis...enfin surtout vu sa dégaine. Elle commença à s'éloigner vers la sortie de la ruine. Je me dis que ce n'était pas une mauvaise idée, il pouvait s'écrouler à tout moment. J'aurais pu prendre le chemin du retour sauf qu'elle avait piquée ma curiosité. Et puis de toute façon je traîne où je veux. C'est pour ça que je la rattrapa avant qu'elle ne soit hors de ma vue. Bon je suis toujours fusionné avec Shukan mais c'était plus qu'un simple détail et puis ça finira par s'annuler bientôt.....restait mes griffes au bout des mains qui pouvait représenter un petit problème. Pour ça par contre je peux y faire quelque chose et je pris donc une forme un peu plus amicale.

"Je ne traîne pas dans tes pattes, ce n'est tout de même pas de ma faute si tu était dans ce bâtiment en même temps que moi. Mais ça peut s'arranger."Dis-je dans un sourire amusé."J'sais pas pour toi mais si je suis là c'est parce que qu'ici au moins on ne risque pas de faire de mauvaises rencontres.....enfin c'est ce que je croyais. Tu ne serait pas à H.S par hasard ?"

Au moins comme ça je serais fixée. Maintenant que j'avais rencontré quelqu'un ici je ne comptais pas la lâcher de sitôt. Nan parce que se balader seul ici c'est intéressant au mieux et rapidement ennuyant au pire, donc quand on rencontre quelqu'un, c'est tout de suite plus amusant. Je la suivis donc sans trop savoir où on allait. Je le saurais rapidement de toute façon.


©️ A-Lice | Never-Utopia



Spoiler:
 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Arrive au Chao Bao Zi (enfin!)
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Pétion –Ville ; mairesse Ludie Parent ap danse kompas !
» "Je veux qu'on rie...Je veux qu'on danse...Je veux qu'on s'amuse comme des fous !" [Julia]
» Danse ta vie vie, danse [Alex]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hight Storm - Kaminari tōjō :: Zone détente :: Archives :: Le passé-
Sauter vers: