Intrigue #2

Une vague de peur

19 décembre. Paris.
Une vague de peur a fait trembler la capitale. Une vague de rumeur, qui s'est transformée en panique après l'arrivée de désolantes nouvelles. Michaël VanDertchen, tueur présumé d'une pauvre famille de Normaux, avait récidivé pour attaquer deux autres nouvelles familles. D'après les journaux, aucune des deux familles n'a survécu, elle n'avait aucune chance face à l'agresseur. Sur l'image du Paris Times, le visage de Sarah, 5 ans, sourit tristement au lecteur, un sourire immortalisé qu'on ne reverra jamais.
Lire plus

à adopter de toute urgence !

Partenaires Top

Rumeur Box

Liam — Un certain Courage aurait essayé de faire capoter mes plans... Faîtes attention à lui !
Inconnu — Eh vous savez quoi ? Apparemment un pervers d'Ombre draguerait la jolie Mia de Miroir ! Et ça serait réciproque... si quelqu'un pouvait les en empêcher...
Inconnu — A dit ça.

Top sites

Musique

©linus pour Epicode
En bref


Le recensement est terminé! La MàJ d'intrigue arrive bientôt et la MàJ graphique juste après!

Un nouveau terrain de jeux [pv Drela] ATTENTION âmes sensibles s'abstenir !

 :: Zone détente :: Archives :: Le passé Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 8 Jan - 21:26
Et merde, si j'avais su que je devrais partir de chez moi à cause de ce mec, mais bon le jeu est le jeu et j'espère avoir de nouveau l'occasion de jouer avec ce Tanaka, histoire de prendre ma revanche et sa vie par la même occasion tient. Mais pour le moment je suis juste perdu dans une capitale que je ne connais même pas à suivre cet homme qui à oser me battre aux jeux, pourtant je suis certain que son sang à une jolie couleur, je couperais bien juste un bout pour voir là tout de suite. Mais je n'ai pas de lame sous la main et puis ce serait juste cruel d'attaquer un homme comme cela sans raison non ?
Bon nous voici arrivée à l'académie High Storm, il est très tôt le matin, aucune lumière n'est allumée dans cet immense bâtiment. Bon d'après les dire Tanaka je dois gentiment attendre l'ouverture de l’accueil afin que l'on me fasse visiter les lieux et que l'on me donne ma chambre dans l'aile des... Miroirs si j'ai bien compris. Bon si ma mémoire est bonne, ce lieu est remplis par des personnes qui possèdent des altérations, des pouvoirs en gros, et ils sont répartis en différentes classes en fonction de leur personnalité et altération. Moi je suis donc chez les miroirs, c'est que sont probablement des personnes gentilles comme moi qui aiment s'amuser. J'espère que je ne vais pas trop m'ennuyer ici, vivement que je me trouve des partenaires de jeux. Je m'imagine déjà pariant la vie de quelques élèves peu prudentes ou assez sûres d'eux-mêmes pour ne pas prêter attention au teneur de ce qu'ils vont parier avec moi. J'ai hâte !
Mais pour le moment rester planter comme un garde national dans le hall c'est vraiment relou, du coup je me lance dans une petite visite matinale par mes propres moyens. Portes fermées ou non peu importe, je ne prends presque jamais les portes de toute manière. Une pièce après l'autre je visite les lieux, des salles de classe relativement banales. Des cuisines... dont une cuisinière qui vient de risquer de faire une crise cardiaque en voyant quelqu’un arriver sur son lieux de travail par le mur. Voilà une expression des plus mignonnes. Bon les noms d'oiseaux qui suivirent me firent quitter la pièce tellement mes oreilles sifflent. Bon la suite, au final cette académie est assez banale, pas de truc comme les écoles de super héros que l'on voit à la télé. Il faut croire qu'ici on est obligé de faire comme les autres sacs à viande dehors.
Je viens d'arriver dans ce qui semble être des dortoirs, c'est bien, il y a du monde dedans, ce sera parfait pour quelques visites nocturnes, bon certes je n'ai droit de parier la vie de personne ici mais jouer avec les nerfs des personnes sensibles peut être marrant, d'autant que sous ma forme intangible, je ne fais aucun bruit, et puis même si je me déplace dans une certaine obscurité, je vois suffisamment pour voir les personnes endormies dans leur lit, ne se doutant pas le moins du monde que je suis ici.
Au final je tombe dans une chambre au hasard, et dans cette chambre dors une jeune demoiselle qui dort paisiblement, elle est plutôt mignonne avec ses cheveux roses et son visage détendus, je verrais bien un peu de la couleur rouge par-ci par-là... j'aurais vraiment dû prendre un couteau aux cuisines, mais bon tampis, je jouerais avec elle une prochaine fois. Je reste un moment à la regarder, debout au bord de son lit, finalement, je reprends une forme tangible, je ne sais pas pourquoi, mais j'ai une terrible envie de lui caresser ces cheveux d'une couleur si peu commune, comme une curiosité enfantine, doucement, j'approche donc ma main de cette drôle de chevelure.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 8 Jan - 22:03

Un nouveau terrain de jeux
Avec Edward Lisek
Les miroirs sont fous


Quelqu'un s'en va.
Lunaria Koryuto. Ca fait un moment qu'elle ne l'a pas vu. Qu'est-ce qu'il fait ? Pourquoi est-ce qu'il ne vient pas la voir, est-ce qu'il ne l'aime plus ? Pourquoi ? Qu'est-ce qu'elle a fait de mal ? Pourquoi il s'éloigne ? Nan reviens ! Quelqu'un l'accoste. C'est elle. Mais pas tout a fait, puisqu'elle se voit. Son double discute avec Luna, Luna qu'elle a tellement envie de voir, qu'elle tuerait le monde entier pour rester seule avec lui pour l'éternité. Son double lui fait un clin d'oeil, et poignarde son amoureux. Pourquoi ! Pourquoi ? Pourquoi... elle n'arrive pas à bouger, mais une fois qu'elle s'en va en rigolant, son vrai elle peut bouger enfin. elle court, sans s'arrêter jusqu'au corps sanglant, sans vie. Elle pleure, pourquoi a-t-elle fait ça ? Qu'est-ce que ça veut dire. Lunaria, abruti reviens. Elle veut crier elle ne peut pas. On la baîllonne, son double elle. Pourquoi, est-ce qu'elle va mourir aussi ? Plantée bêtement, sans l'avoir fait avec Luna ? Mais il est mort... Elle aussi bientôt.

- Tu es faible, murmura son double.

Un poignard dans le coeur, elle n'a pourtant pas mal. Elle voit trouble, sombre dans le noir, son corps est froid, son coeur brûlant. Elle ferme les yeux mais ouvre les vrais. Elle est bien dans son lit. Sa fine chemise de nuit recouvre son corps félin et fin, ses cheveux roses sont collés de sueur à son visage. Un rêve. Un simple rêve. Qui toutefois lui fait peur. Est-elle capable de le réaliser sans le vouloir ? Jamais elle ne pourrait tuer son amour à elle. Ce n'est qu'un simple cauchemar. C'est vrai, depuis qu'elle est en couple, elle devient molle... presque normale. Jamais et... Elle arrêta de penser, elle sentait une présence dans sa chambre. Son souffle s'accéléra de manière discrète, elle tendait ses muscles. Comment cette personne était-elle rentrée ? Qui était-elle ? Son double maléfique ? Déjà qu'elle était folle... si elle devait se combattre elle-même elle était cuite.
Elle sentit quelque chose la frôler et bondit de son lit sur son assaillant empoignant le couteau qu'elle gardait sous son oreiller. Sa chemise et ses cheveux volant dans l'action, elle attrapa avec ses jambes le cou de son adversaire, et le plaqua au sol, se retrouva accroupie au-dessus de son dos, sa lame posée sur son cou.

- Qu'est-ce que tu fous là toi ? Si tu voulais violer une brebis égarée, t'es tombé sur une lionne, sale pervers.

Elle ne se laisserait pas faire. Elle n'est pas faible. Et puis elle manquait d'action, ce matin était très prenant pour une fois. Elle avait presque envie de planter son couteau chéri entre ses omoplates pour tripatouiller jusqu'au coeur, lentement, et surtout sans poser de questions inutiles et stupides. S'il venait vraiment la violer, il était dans la merde. Elle s'assit sur son dos et attendit sa réponse, jouant sur son cou avec sa lame, dessinant des coeurs ou des chats tout mignons.


© ASHLING POUR LIBRE GRAPH'


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 8 Jan - 22:40
J'ai à peine le temps de frôler ces cheveux qu'en une fraction de seconde la jeune fille se réveille, je m'attends donc naturellement à un cri, au moins un regard terrifié, je fus donc plutôt agréablement surpris de constater que la jeune demoiselle avait des réflexes mortels, en à peine deux secondes, je me retrouve plaqué au sol visage contre terre, elle vient tout juste de me faire une prise de catch ou je rêve . Les élèves sont vraiment dangereux ici c'est cool !

- Qu'est-ce que tu fous là toi ? Si tu voulais violer une brebis égarée, t'es tombé sur une lionne, sale pervers.

Je sens son couteau sur mon cou, cette sensation que celle-ci puisse me trancher en une seconde me fais jubiler, j'ai le sourire jusqu'aux joues bien que cette dernière assise sur mon dos ne puisse pas le remarquer.
Et puis la violer . Non pourquoi je ferais une chose aussi barbare ? Bon lui faisait de jolis desseins sur la peu avec une lame si elle perdait contre moi je dis pas non, mais violer quelqu’un et un acte vraiment atroce je trouve.
Je sens sa lame pénétrer légèrement ma chaire, c'est plutôt agréable je dois dire, cela me rappelle quand je jouais seul, comme je perdais forcément d'un côté, il fallait bien faire quelque chose, et une bonne partie de mon corps est recouverts de traces de mes jeux.
Je profitais un moment des douces caresses de sa lame avant de rire.

"Hahahahaha arrête d'y aller si doucement tu me chatouilles hahahahaha... Bon et d'abord excuse-moi si c'est ton fantasme mais je ne suis pas du tout ici pour violer quelqu'un, je me promène simplement dans l'école le temps que l’accueil ouvre, du coup comme j'ai du temps à tuer et ba je visite. Je me suis simplement arrêté pour toucher tes jolis cheveux, j'aime bien la couleur".

Bon ce n'est pas que je m'ennuie mais parler à quelqu'un assis sur son dos ce n'est pas vraiment ce qu'il y a de plus fun, en une seconde sa lame se plonge au travers de mon coup sans le trancher, comme le reste de son corps d’ailleurs, une sensation étrange me traverse au moment où mon corps intangible traverse le sien alors que je me remets debout, cela me donne des frissons. Je me retrouve donc debout derrière la jeune demoiselle qui au final se retrouve assise à terre toute seule.
Je vais m’asseoir sur son lit, reprenant ainsi ma forme normale.

Et sinon tu semblais faire un rêve, de quoi tu rêvais ?"

Je regarde la jeune fille en souriant, une fille armée d'un couteau c'est vraiment sympa aussi, elle semble plutôt cool, je suis tombé sur la bonne chambre apparemment.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 8 Jan - 23:03

Un nouveau terrain de jeux
Avec Edward Lisek
Les miroirs sont fous



"Hahahahaha arrête d'y aller si doucement tu me chatouilles hahahahaha... Bon et d'abord excuse-moi si c'est ton fantasme mais je ne suis pas du tout ici pour violer quelqu'un, je me promène simplement dans l'école le temps que l’accueil ouvre, du coup comme j'ai du temps à tuer et ba je visite. Je me suis simplement arrêté pour toucher tes jolis cheveux, j'aime bien la couleur".

Drela haussa un sourcil. Elle le chatouillait ? Qu'est-ce que c'était que cet énergumène encore ? Personne ne la prend au sérieux ou quoi ? Ah ouf donc non, ce n'était pas un violeur, et elle le rassura rapidement que ce n'était pas son délire à elle non plus. Comment ça il se promenait et visitait les chambres. L'accueil ? Ah, se devait être un nouveau, c'est pour ça. N'empêche que pour un nouveau, ses manières n'étaient pas très sympathiques.  Elle caressa ses cheveux d'un air songeur. Ah il les aimait bien ? La jeune fille adorait ses cheveux, elle était contente qu'il lui fasse un compliment comme ça. Bon c'était tout de même un intrus.

- Tu es nouveau c'est ça ? C'est pour ça que je ne t'ai jamais vu encore.

Elle jouait toujours avec sa lame quand soudain, elle passa à travers le corps, ainsi que toute sa propriétaire. Elle se retrouva à quatre patte sur le sol, à essayer de comprendre ce qui venait de se passer. Il était passé où ce mec encore ? Elle se retourna et vit le garçon assis sur son lit, qui semblait s'amuser comme un petit fou. Drela se releva en remettant sa chemise de nuit en place. C'était donc comme ça qu'il était passé au travers des murs de sa chambre, son pouvoir lui permettait sans doute de devenir une espèce de fantôme. ça lui aurait été vachement utile comme altération à Drela, car pour ses mission elle aurait pu s'infiltrer n'importe où. Ses illusions, elle ne pouvait les maintenir dans son champ de vision, donc elle ne pouvait pas voir le contenu d'une salle avant d'y entrer, sauf s'il y avait un trou dans celle ci.

Et sinon tu semblais faire un rêve, de quoi tu rêvais ?"


Elle leva un sourcil. Mais qu'est-ce qu'il lui cassait les pieds avec son rêve. Il connaissait même pas Lunaria, et elle venait de le rencontrer, pourquoi elle lui dirait ? Elle haussa les épaules et s'assit en tailleur sur son lit, au niveau de son oreiller, après avoir viré le jeune homme en lui chopant les cheveux, le remettant debout. Elle se mit à jouer avec ses cheveux les passant sur sa lame de couteau. Couteau qu'elle finit par lancer à l'autre bout de la chambre, directement dans une peluche, peluche qui avait l'air de se prendre des couteaux depuis déjà un bon bout de temps.

- Je rêvais que je tuais mon copain, répondit-elle naturellement. Et toi, ça t'arrive souvent de passer au travers les gens comme ça ? Non parce que tu sais pas comment les gens peuvent réagir, pareil quand tu te pointes dans leur chambre comme ça. On dirait moi, en plus silencieux éventuellement je te l'accorde.

Oui, la jeune fille avait beau être fine et discrète, elle elle n'était pas un fantôme, ça pourrait être vachement cool quand même d'avoir cette altération. N'empêche qu'elle parlait quand même à un inconnu sans problème, qui rigole quand elle le menace, et qui est fétichiste des cheveux. ALLO JACKSON ON A UN PROBLEME. C'est toi le problème Drela. Ce garçon avait l'air un peu plus vieux que toi, du moins son physique donnait cette impression, après, ce n'était peut-être pas le cas.

- T'es dans quelle classe sinon le nouveau ?

Oui parce qu'elle avait bien pigé qu'il était nouveau du coup.

© ASHLING POUR LIBRE GRAPH'


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 8 Jan - 23:28
Et ba elle est vraiment pas commode au réveille cette fille, déjà qu'elle me menace alors que je ne lui ai rien fais, et maintenant qu'elle veut bien me parler, elle me tire violemment les cheveux pour me dégager de son lit, c'est que je suis un petit être sensible moi ! Je vois ensuite le couteau de la jeune fille passer près de ma tête pour aller se planter dans un pauvre ours en peluche sans défense, cette fille n'a vraiment aucun cœur, bon les humains ce n'est pas pareil, ils font des visages plus amusants les uns que les autres lorsqu'on les découpe, Ha et ils crient aussi, du grave, de l'aiguë et pleine d'autres. Mais là c'est juste un petit ours en peluche sans défenses et tout mignon.

- Je rêvais que je tuais mon copain, répondit-elle naturellement. Et toi, ça t'arrive souvent de passer au travers les gens comme ça ? Non parce que tu sais pas comment les gens peuvent réagir, pareil quand tu te pointes dans leur chambre comme ça. On dirait moi, en plus silencieux éventuellement je te l'accorde.

Tuer son copain ? Mais c'est trop cool comme rêve, c'est vraiment plus intense lorsque l'on tue une personne que l'on aime, une sorte d'osmose qui se met en place, de l'incompréhension dans les yeux de l'être aimé qui petit à petit se transforme en terreur, rien que d'imaginer son rêve j'en ai des frissons à nouveau.
J'affiche un grand sourire.

"Sérieux ? Ça devait être tellement cool comme rêve, ça me rappelle de bons souvenirs, haaalala ce que je donnerais pas pour revoir leurs yeux versés de larmes... Et je passe au travers de tout et n'importe quoi, personnes, objets, bâtiments et autres et puis les gens réagissent souvent de la même manière au début... mais je préfère quand ils se mettent à hurler ou alors à tenter de fuir, c'est les plus drôles, après d'autres tentent de me frapper mais bon ils passent à travers et en général c'est encore mieux car ensuite ils sont persuadés de voir un fantôme, yen a même une une fois il a sauté du sixième étage le con ! (je ris un moment)".

- T'es dans quelle classe sinon le nouveau ?

"Mmmmm d'après ce que m'a dit monsieur Tanaka je dois intégrer la classe des miroirs, j'espère vraiment qu'il y a des gens sympas dedans ! Même si j'ai le droit de jouer avec personne... mais qui sait je vais peut-être trouver des gens avec qui je pourrais quand j'aurais gagné contre ce Tanaka !"

Je m'approche de la jeune fille un grand sourire toujours sur le visage.

Dis moi, tu pense que certain sont prêt à parier ce qu'ils ont de plus chère ici ?"
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 13 Jan - 19:11

Un nouveau terrain de jeux
Avec Edward Lisek
Les miroirs sont fous


Le nouveau aux cheveux rouges fit un grand sourire à la jeune fille, qui pencha la tête sur le côté.

"Sérieux ? Ça devait être tellement cool comme rêve, ça me rappelle de bons souvenirs, haaalala ce que je donnerais pas pour revoir leurs yeux versés de larmes... Et je passe au travers de tout et n'importe quoi, personnes, objets, bâtiments et autres et puis les gens réagissent souvent de la même manière au début... mais je préfère quand ils se mettent à hurler ou alors à tenter de fuir, c'est les plus drôles, après d'autres tentent de me frapper mais bon ils passent à travers et en général c'est encore mieux car ensuite ils sont persuadés de voir un fantôme, yen a même une une fois il a sauté du sixième étage le con ! (je ris un moment)".

Drela se frotta la tête. Non, c'était pas son trip de tuer son copain, les autres oui c'est rigolo, mais pas Lunaria.

- Les autres c'est rigolo. Disons que tuer mon copain n'est pas mon plus gros souhait, sourit-elle à pleines dents. Oooooh il a sauté ? Et ça a fait quel bruit ? Quelle couleur à l'arrivée ? Tu en as fait combien comme ça ? Moi généralement je leur montre des cauchemars, du coup ils partent en courant et meurent, ou alors crèvent d'une belle crise cardiaque qui fait un joli gargouillis.

Oui Drela avait testé sur ses clients toutes sortes de jolies morts toutes plus rigolotes les unes que les autres. C'est marrant que ce gars en face d'elle avait le même genre de hobby, finalement peut-être qu'elle allait bien s'entendre avec lui. Et qu'elle pourrait s'en faire un partenaire sympathique dans ses prochaines missions, si son client a besoin de plusieurs gardes du corps. Et après l'ennemi éliminé, BAM, on élimine le client. Comme ça juste pour le plaisir.

"Mmmmm d'après ce que m'a dit monsieur Tanaka je dois intégrer la classe des miroirs, j'espère vraiment qu'il y a des gens sympas dedans ! Même si j'ai le droit de jouer avec personne... mais qui sait je vais peut-être trouver des gens avec qui je pourrais quand j'aurais gagné contre ce Tanaka !"

Drela tapa dans ses mains comme une gamine qui vient d'avoir une poupée barbie à Noël. Chouette, il était dans sa classe en plus !

- Neh neh ! T'es dans ma classe en plus ! T'es pas le nouveau qui devait arriver là euh Dew... Euh mince, tu t'appelles comment, demanda-t-elle en le regardant fixement. Tanaka ? Putain, j'ai trop envie de lui faire sa fête à lui, bougeonna-t-elle. Il m'a empêché de faire joujou avec mes parents et mes frères et soeurs. Il veut protéger les autres de moi cette ordure !

Drela arrête purée. On dirait que tu vas vouloir le manger. Arrête ça tout de suite. Mais il s'approcha d'elle, avec une tête quasi aussi flippante, et lui sourit comme un débile. Il avait une tête à claque. Il avait beau lui ressembler dans la psychopathe attitude, il avait une tête à se prendre ton couteau entre les deux yeux. C'est ça souvent les psychopathes, une chance sur deux pour qu'ils s'étripent ou s'entendent bien. Oui Tanaka elle voulait lui faire la peau. Pour une fois que quelqu'un s'était intéressé à elle, bah non, c'était juste pour sauver les innocents qu'elle s'apprêtait à tuer. Bon en même temps tu m'étonnes, il avait pas tort le monsieur.

Dis moi, tu pense que certain sont prêt à parier ce qu'ils ont de plus chère ici ?"

Drela réfléchit, pas bien longtemps mais elle réfléchit tout de même.

- Hum pas vraiment. Ici ce sont tous des trouillards, ils sont pas rigolos. La plupart du temps, soit ils sont plus forts et te défoncent, soit ils partent en pleurant dès qu'ils voient mon couteau. C'est pas drôle, je pouvais pas m'amuser.


© ASHLING POUR LIBRE GRAPH'


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 14 Jan - 11:53
- Les autres c'est rigolo. Disons que tuer mon copain n'est pas mon plus gros souhait, sourit-elle à pleines dents. Oooooh il a sauté ? Et ça a fait quel bruit ? Quelle couleur à l'arrivée ? Tu en as fait combien comme ça ? Moi généralement je leur montre des cauchemars, du coup ils partent en courant et meurent, ou alors crèvent d'une belle crise cardiaque qui fait un joli gargouillis.

J'avoue que la notion de cauchemars est plutôt sympa, seulement cela empêche de jouer sois même avec son partenaire de jeux, et puis cette fille semble jouer avec des inconnus, ce n'est pas vraiment ce qu'il y a de plus fun, on ne connaît pas la personne donc aucun sentiment, aucune exaltation lorsque la confiance de cette dernière s'envole... effectivement bien que nous aimons jouer tous les deux, il ne semble que notre style ait bien différent. Et puis ne pas souhaiter éliminer celui que l'on aime manque cruellement de romantisme... quoi de plus beau que de risquer à chaque instant de mourir entre les mains de la personne à qui l'on tient le plus ? Une valse qui oscille entre sensualité et mort est ce qui ce fait de plus amusant. Mon grand fantasme est que ma future copine tente de me tuer en plein acte par exemple ! Rien que d'y penser j'en ai des frissons.
Bon d'après les dire de la demoiselle, nous sommes tous deux dans la même classe, cela laisse présager des moments bien sympatriques. Malheureusement, les autres élèves ne semblent pas aimer le jeu d'après ses dires. Ils sont soit trop forts, soit trop peureux pour jouer... de toute manière je n'ai pas le droit de parier la somme maximale ici alors je ne vois pas trop l’intérêt. Il va vraiment falloir que je trouve des compagnons de jeux hors de cette école.

Haa... ne pas vouloir jouer avec celui que tu aimes... ça manque trop de romantisme à mon goût... aucune preuve d'amour réelle... Enfin bref passons, moi je suis Edward Lisek et effectivement je suis "le nouveau" ici, et je ne tiens pas particulièrement à prendre la vie de Tanaka, je veux surtout prendre ma revanche aux jeux face à lui, prendre la vie des personnes n'est que le prix à payer si elles perdent, dans le cas contraire, cela ne me dérange pas de les laisser en vie, ils peuvent même devenir des amies !

Bon et bien voilà qui semblent faire de bonnes présentations, je me demande si son copain ne sera pas trop jaloux que je sois dans la chambre de sa copine dès le matin, enfin si le prend mal il pourra toujours venir se plaindre comme un grand, si cela permet que nous puissions jouer tous les deux.
Je passe la tête à travers le mur afin de regarder dans la cour de l'académie puis reviens vers la demoiselle.

Au fait, il y a des choses à savoir sur cet endroit . Du genre des trucs à ne pas faire ou bien des coins où il ne faut pas aller ? Je sais que je devrais attendre que la dame de l’accueil me fasse faire un tour du propriétaire mais maintenant que j'ai quelqu'un sous la main, autant trouver un sujet de discussion qui puisse paraître normal tu ne crois pas ?
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Jeu de malade ;) (ATTENTION, ÂME SENSIBLE S'ABSTENIR !!!)
» Fakemon
» Édition n°4 : Un nouveau terrain de jeu
» [Rude an 6 - Termine] A deux sur le même terrain de jeux
» La séduction est mon terrain de jeux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hight Storm - Kaminari tōjō :: Zone détente :: Archives :: Le passé-
Sauter vers: