Intrigue #2

Une vague de peur

19 décembre. Paris.
Une vague de peur a fait trembler la capitale. Une vague de rumeur, qui s'est transformée en panique après l'arrivée de désolantes nouvelles. Michaël VanDertchen, tueur présumé d'une pauvre famille de Normaux, avait récidivé pour attaquer deux autres nouvelles familles. D'après les journaux, aucune des deux familles n'a survécu, elle n'avait aucune chance face à l'agresseur. Sur l'image du Paris Times, le visage de Sarah, 5 ans, sourit tristement au lecteur, un sourire immortalisé qu'on ne reverra jamais.
Lire plus

à adopter de toute urgence !

Partenaires Top

Rumeur Box

Liam — Un certain Courage aurait essayé de faire capoter mes plans... Faîtes attention à lui !
Inconnu — Eh vous savez quoi ? Apparemment un pervers d'Ombre draguerait la jolie Mia de Miroir ! Et ça serait réciproque... si quelqu'un pouvait les en empêcher...
Inconnu — A dit ça.

Top sites

Musique

©linus pour Epicode
En bref


Le recensement est terminé! La MàJ d'intrigue arrive bientôt et la MàJ graphique juste après!

Morgan W. Sullivan - I don't care, I love it !

 :: Zone détente :: Archives :: Le passé Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 17 Jan - 19:03
vava

SULLIVAN MORGAN W.

Je m'appelle SULLIVAN Morgan Wyatt, j'ai 25 ans et je suis japano-britannique ! Je suis du personnel  soignant (infirmier). Je suis bisexuel, et, contre toutes attentes, je suis un homme. J'ai choisi la tête de Fuuchouin Kazuki dans GetBackers!.

Always falling like Alice
♦ Altération + Arme: Altération de la gravité.
♦ Description : Il est important de préciser que si ce pouvoir ne s'appelle pas "télékinésie" c'est parce qu'il n'en est pas. Là où la télékinésie est le don de soulever un objet par la pensé, la manipulation gravitationnelle est la capacité de soulever un objet, une personne, par l'amoindrissement de la force de gravité. A la différence de la télékinésie qui se tient principalement dans une fonction de déplacement et de planage, le pouvoir de Morgan lui permet aussi de clouer une personne sur place. Il peut vous rendre incapable de sauter, de lever une jambe, ou pire, comme dit précédemment, bloquer tout vos mouvements jusqu'à ce que vous finissiez contre terre.

Bien évidemment, comme tout pouvoir, il a ses limites et les siennes s'imposent en rendant ce pouvoir incapable de fonctionner contre toute personne ayant une capacité en rapport avec l'élévation physique. Les autres personnes dotés par exemple de la télékinésie ne sont donc pas touchées par l'emprise de ses changements de gravité. Ce don ne dépendant pas de sa force physique, ni d'une quelconque autre force, si ce n'est celle de la Nature, Morgan peut soulever un poids considérable sans difficulté. En revanche, l'utilisation fréquente de son pouvoir peut l'alourdir, ou l'alléger, et ainsi diminuer les possibilités de mouvements de son corps. De plus, il ne peut pas être utilisé plus d'une demie heure dans un jour, ce qui limite énormément le temps des affrontements réels. En dernière précision, Morgan n'aime pas utiliser son pouvoir. Il ne l'utilise donc qu'en cas de force majeure. De même, s'en servant et le cultivant depuis de très longues années, il le maîtrise presque à la perfection, ce qui sous-entend qu'une utilisation involontaire est rare, et soumise à une émotion extrême.

Au niveau de l'arme, Morgan n'en porte purement et simplement pas sur lui. Il n'en a même pas en sa possession. Selon lui, Lily, sa femelle mastiff tibétain lion, et Yamato sont des défenses amplement suffisantes. De plus, l'homme était connu des gens de sa région comme un "magicien", ce qui, en général suffisait à tenir les quelques offenseurs à distance. Il ne refusera jamais ce surnom, ne se considérant plus comme un individus réellement humain. 
   
Physique
nomdel'icon

Lorsque l'on regarde Morgan, il est tout bonnement impossible de penser, aux premiers abords, qu'il s'agit là d'un homme âgé de vingt-cinq ans. Fait que sa famille a vite su relier à une nouvelle légende. Laquelle raconte que sa mère, en apprenant sa grossesse, aurait voulu un fils. Puis, à l'annonce de son époux qu'il lui fallait un héritier, un successeur à leur empire financier, qu'elle se mit à prier pour donner naissance à un fils. Le détail de sa différence, les premières années de sa vie, n'interpella personne, qui mit ce visage adorable sur le dos de l'enfance. Puis, arrivé aux environs de la dizaine, il fut évident que Morgan n'avait absolument pas le physique d'un homme. Les gens, dans la rue, complimentaient ses amis sur sa joliesse, il se trouvait souvent être prit pour leur petite-amie. Avec le temps, ces confusions s'amplifièrent auprès des gens, avant de disparaître purement et simplement. Ainsi, tout le monde ou presque fut convaincu que Morgan était une femme, car personne ne pouvait imaginer se trouver face à un homme. Cette différence plus que surprenante, qui lui a causé de nombreux soucis, n'est cependant pas un problème pour le magicien. Morgan apprécie son physique, se sentant même largement plus à l'aise dans des vêtements féminins que des vêtements masculins. D'une certaine façon, il nourrit cette singularité dans une simplicité désinvolte, innocente de sous-entendus. Il n'ignore pas que, même habillé comme un homme, ceux-ci le brimeront toujours pour son apparence. Il a donc décidé, comme l'on dit précédemment, de se replier du côté des femmes qui le trouvent "adorablement mignon" et ne lui posent pas autant de soucis. Jusqu'à sa voix, qui est éclairée de notes aiguës et fluettes, donnant à tous ses mots un semblant d'air hésitant et timide. Contrairement à la plupart des gens, sa voix ne devient réellement puissante qu'en chant, avec lequel elle se rapproche légèrement plus d'une voix masculine, le laissant librement alterner entre les octaves graves et celles aiguës, amplifiant encore le doute sur sa sexualité. Mais ne pressons rien. Et décrivons-le correctement, des pieds à la tête.

Tout d'abord, ce que l'on remarque le plus chez Morgan, c'est bien ses cheveux. Pour un homme, il se trouve avoir de très fins cheveux, des cheveux parfaitement lisses. Ses cheveux, d'un parfait noir de jais, tombent sur ses fesses. Le magicien en prend un soin tout particulier, les entretenant à coups de masques, de shampoing au miel et autres produits les gardant forts, souples et brillants. Bien sûr, pendant son enfance, en secret, les servantes en faisaient de même. Le jeune homme a même longtemps été leur tête à coiffer favorite, se montrant docile face aux idées de coiffures de ces demoiselles. Désormais, Morgan n'attache plus autant ses cheveux, pour leur éviter de se casser, même s'il lui arrive parfois de faire quelques folies. Queue de cheval haute, couettes, nattes, tresse longue... Il faut avouer que pratiquement tout lui va bien. Même si, la plupart du temps, il se contente d'enrouler les cheveux dans de longs et épais rubans afin d'en faire un queue de cheval basse ne s'emmêlant pas au vent. Toutefois, Morgan ne se sépare jamais de sa frange. Laquelle n'a été instauré sur son adorable visage que quelques années après sa rencontre avec Yamato. Par le passé, son front était mit à nu, ce détail tentant tant bien que mal de lui donner un vague air plus masculin. Mais suite à la brûlure légère de ses sourcils, lesquels ne repoussent donc pas et demeurent très affinés, il s'est décidé à couper l'avant de ses cheveux pour se faire une frange, qui cache en partie ses sourcils, évitant soigneusement à son protecteur d'être chagriné ou sévère envers lui-même quand au fait qu'il ne soit pas arrivé tout de suite après le déclenchement de l'incendie, et que le magicien n'en soit pas sorti entièrement indemne. Cette frange, bien sûr, renforce l'air efféminé de Morgan mais il s'y ai fait, avec le temps. De même, deux longues mèches sur les coins de son visage sont intouchables. Toujours emprisonnées dans du ruban dès-lors que le magicien est levé, ils retiennent deux petits grelot signalant toujours sa présence à Yamato. Selon ses envies, ils peuvent être tout les deux du même côté, ou bien séparés, mais Morgan ne les oublie jamais. Et l'hybride non plus, quand il cède au caprice du brun et le coiffe.

Sous ses cheveux, le visage de Morgan est une petite merveille de la création. Il ne se compose absolument pas des traits fermes de la masculinité, mais uniquement de la légèreté de la féminité. Laquelle lui a offert d'adorables joues rebondies, un menton doucement dessiné, et un visage qui, dans son ensemble, se retrouve relativement rond. Ses yeux, grandes et rondes perles, sont d'un bleu clair pouvant s'assombrir sous certaines émotions ou l'absence de soleil. Quoi qu'il en soit, ils vacillent toujours de clartés différentes en fonction de ses sentiments, et trahissent toujours sa confusion, sa gêne, sa joie ou sa tristesse. Ce sont les messagers de son coeur, comme s'ils y étaient directement reliés, et les alliés de Yamato lorsqu'il ne parvient pas à arracher ses préoccupations au magicien. Toujours tendres, le reste du temps, ils sont remplis de candeur, de naïveté, et ne vous paraîtront jamais capable de porter la moindre froideur. Ce sont des yeux chaleureux, doux, qui mettent en confiance, vous murmurent sans cesse la faiblesse de Morgan. Légèrement en-dessous et entre délicates prunelles, Morgan possède un nez adorable, légèrement en trompette, auquel les femmes ne savent pas résister. Il est impossible de ne pas, au moins une fois dans sa vie, venir frotter son nez contre le sien, ou de déposer un baiser à son bout. Il est en parfaite harmonie avec son visage, du fait d'être plutôt petit, et, petit secret, le magicien est capable de le faire bouger, lui donnant un petit air de lapin mécontent lorsqu'il boude. Encore un peu plus bas, l'on trouve ses lèvres. Fines, toujours légèrement rosées, Morgan y passe fréquemment une goutte d'eau afin de les tenir hydrater. Bien sûr, le jeune homme fait partie des gens que cela dérange profondément d'avoir les lèvres gercées, parce qu'il trouve cela douloureux. Sous ses lèvres donnant des envies de baisers volés, Morgan vous montrera parfois, sous son bonheur inébranlable, de jolies quenottes blanches qu'il brosse après chaque repas. S'il a connu, petit, le soucis de ne pas les perdre à un âge certain, ce soucis est désormais tout à fait réglé, car toutes ses dents sont définitives, bien qu'il ait fallu lui en retirer quelques unes.

En descendant encore, l'on parviendra au buste du magicien. Car il s'agit là d'un détail important. Contrairement à la plupart des hommes, Morgan ne possède pas un buste plat. Ni même un buste musclé, d'ailleurs. En réalité, souffrant d'une légère malformation, le poitrail du jeune homme, sous ses vêtements, semblera toujours pourvu d'une faible poitrine, et nous parlons bien là d'une poitrine féminine. En effet, sa cage thoracique est avancée, lui imposant cet inconvénient qu'est celui de souffrir au niveau de son dos et de sa colonne vertébrale continuellement, même si à petite dose. Certaines personnes, en apprenant que Morgan est un homme, penserons certainement que cette "poitrine" est dû à un dérèglement hormonal, mais s'ils posaient la question, le brun y répondrait sans réel embarras, car ce n'est, encore une fois, pas un détail qui le chagrine. Bien que, bien évidemment, cette malformation ne provoque pas qu'un soucis "esthétique". Il reste à voir que ce problème rend sa cage thoracique faible, imposant à Yamato de faire très attention lorsqu'il le prend dans ses bras, mais aussi aux positions dans lesquels se met le magicien pour dormir, car certaines peuvent se révéler dangereuses.

En descendant à nouveau, avec un peu de chance, il sera peut-être possible, s'il porte des vêtements légers, de remarquer que Morgan possède un ventre plat, certaine obligation du fait de sa faiblesse corporelle. Son corps, en effet, ne supporterait sûrement que très mal une quelconque prise de poids, le forçant à faire attention à son alimentaire. Ou, plus clairement, obligeant Yamato à vérifier qu'il ne se gave pas. Etant donné qu'il n'y a pas grand-chose à dire sur ce petit bidon, nous allons remonter et parvenir à ses bras. Faibles, ils sont incapables de porter un poids égal à celui que le magicien fait lui même. De même, caractéristique de sa peau d'albâtre, ils marquent très vite au moindre coup, et peuvent très vite se retrouver couverts de tâches violettes inquiétantes. Découlant de ses bras, Morgan possède de petites mains, des mains de fille, aux doigts longs et fins. Il est plutôt complexe pour lui de trouver bague à son doigt, raison pour laquelle il n'en porte tout simplement pas.

Enfin, venons-en à ses jambes. Parce que, oui, nous ne décrirons bien évidemment pas ce qu'il y a directement sous le niveau de la ceinture. Ses jambes, donc, douillettes, découlent de hanches qui semblent étroites, mais sont en réalité plus larges que celles des hommes. Dans son dos, lequel est doucement cambré, courbé, légèrement au-dessus de ses hanches, il se trouve y avoir une cicatrice. Entaille irrégulière faite à l'aide d'un couteau militaire, elle s'étire sur plus ou moins dix centimètres, épaisse de près de trois centimètres de largeur. Cette cicatrice, que Morgan tente de tenir cachée en général, date d'une fois, la première agression dont le magicien a été victime, pendant laquelle un homme a tenté de trancher sous ses côtes. Cette cicatrice, bien qu'il ne soit pas douloureuse, picote lorsqu'il va pleuvoir, pour une raison encore inconnue au brun. Nous sommes maintenant presque à la fin. Il nous reste cependant encore à décrire le style vestimentaire de Morgan.

Car s'il vous semble être une information suffisante de dire que Morgan s'habille comme une fille, c'est encore très vaste. Il faut donc préciser que, tous les jours, Morgan s'habille de vêtements colorés, restant cependant dans un genre plutôt sobre, classique. Et s'il est parfois question de shorts, de jupes, le tout n'est jamais pourvu de trop de froufrous, de trop de dentelle. Morgan est tout à fait capable de s'habiller sans trop surcharger son apparence, accordant cependant très bien ses tenues à quelques accessoires mignons. Et, même s'il est parfaitement imberbe, il prend malgré tout le soin de se raser fréquemment, gardant une peau toujours lisse et douce, même si parfois "trop" pour que ses bas ne tiennent sur ses cuisses. Bien sûr, toujours dans un genre très mignon, Morgan ne porte que très peu de pantalon, et encore moins des jeans. En effet, il n'aime pas la texture de ceux-ci, qui lui semblent frotter et irriter sa peau. Avec Yamato, à la maison, c'est un peu moins recherché. Non pas qu'il ne veule pas plaire à l'Okami, loin de là même, mais il s'accorde un peu plus à son genre, traînassant parfois en yutaka ou kimono lui aussi, si ce n'est pas, plus simplement, en t-shirt de l'imposant hybride. Pratique d'avoir un protecteur aussi grand, car tout ses t-shirt lui font presque une robe ! Mais ce n'est pas étonnant, bien sûr. Après tout, Yamato frôle les deux mètres quand Morgan ne mesure qu'un petit mètre cinquante-cinq, pour un petit total de quarante-deux kilos.


Mental
nomdel'icon

Délicate fleur, petite brise qui caresse toujours, comme dans un murmure, Morgan est une personne douce, qui ne nourrit aucune mauvaise émotion particulière. Bien sûr, comme tout le monde, il lui arrivera d'être parfois en colère, de ne pas savoir contenir son sentiment agacé. Mais, étant quelqu'un de profondément bon, il ne fera jamais passé ses propres soucis devant ceux des autres. Comme peu de gens hélas, Morgan est une personne qui aime partager, aider, et ne se préoccupe pas de recevoir en retour. D'une certaine façon, il est toujours le premier dont l'on abuse, les étrangers n'hésitant à pas profiter de sa gentillesse. Il ne semble même pas en avoir réellement conscience et, s'il le remarque parfois lorsque Yamato lui fait la morale, il n'en reste pas moins le fervent défenseur de tout un chacun. A ses yeux, une personne méchante l'est toujours pour une raison, car tout les êtres vivants sont solidaires dans le malheur. Etre méchant ne peut donc pas venir de nulle part. Pour ces quelques raisons, il est évident que Morgan est une personne tout particulièrement pacifiste. N'acceptant pas de participer à quelque mouvement de persécution de groupe, il en est parfois la victime, parce que les gens autour de lui le pense faiblard, voyant alors en lui le parfait bouc-émissaire.

Généreux, Morgan donnerait volontiers tout ce qu'il possède s'il jugeait que ceci sera pour une juste cause. Encore une fois, c'est Yamato qui veille à ce que cette générosité ne cause pas sa perte et, avec celui-ci, le magicien est très obéissant. Selon lui, Yamato est son plus fidèle allié. Il sait que celui-ci ne le trahira jamais, et qu'il veillera toujours à ce qu'il ne lui arrive rien. Bien évidemment, il n'apprécie pas que celui-ci se mette parfois en danger pour lui mais, face aux réponses claires de l'hybride, il n'a jusque là jamais trouver de réponse réellement efficace. Il tente donc de son mieux d'éviter les situations nécessitants à son protecteur de réveiller ses capacités, afin d'éviter que celui-ci ne soit blessé. En contre-partie, pour la protection permanente de Yamato, Morgan est très engagé par rapport aux soins de ce dernier, toujours à veiller à ce que le visage de son ami ne lui soit pas douloureux à cause de ses brûlures. En bon infirmier, il ne porte pas cette attention qu'à son confident, bien sûr, mais aussi aux élèves du lycée en général. C'est un homme qui aime faire correctement son travail, que les gens soient refroidis par sa singularité physique ou non, et qui semble tout à fait à l'aise avec le sujet.

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, oui, Morgan n'est pas du tout gêné par le fait de s'habiller comme une femme. En réalité, il est beaucoup plus courant que les gens l'évitent pour cela que de le voir éviter quiconque parce qu'il est en jupe. Yamato est habitué à ce côté de lui, et il n'en ai donc pas le moins du monde complexé. Au niveau de ses relations amoureuses, Morgan est un éternel amoureux, mais sa rencontre avec l'hybride aura définitivement changé sa vision d'un amour. Si bien que, même s'il ne dit pas clairement à celui-ci ses sentiments pour lui, il est convaincu que ses tendresses le disent pour lui. Il ne court pas après les femmes, pas non plus après les hommes, mais il ne cachera jamais à qui que ce soit que, naïf, il a effectivement eu une profonde période de débauche, dans laquelle il avait plongé afin d'oublier les douleurs de sa différence, de sa situation familiale quelque peu particulière. A présent, Morgan vit sa vie au jour le jour, et ça se voit bien !

Enjoué, taquin avec ses proches, ce magicien se révèle être, au quotidien, un véritable petit rayon de soleil. Aucun situation désespérée ne semble venir à bout de son enthousiasme. Son collant s'est filé ? Eh bien, c'est l'occasion de montrer ses jolies gambettes ! Mal à la tête ? Une raison d'aller faire les yeux doux aux gens ! Un ami est en retard ? Le temps de réfléchir à quoi faire ensuite ! Non, Morgan semble impossible à démoraliser. Même si, bien sûr, ce n'est pas tout-à-fait vrai. Sous son sourire adorable, le brun est une personne très sensible, qui prend le moindre mot de qui que ce soit comme une vérité parfois très douloureuse. Il a parfaitement conscience d'être différent des autres, et souffre parfois de cette identité dans laquelle il se sent à l'aise mais que les autres critiquent souvent. Pourtant, courageux, il ne revient pratiquement jamais sur ses décisions. Et encore moins sur cette décision d'assumer ce qu'il aime être, se fichant bien que ce soit plus simple de revenir à la "normale".

Bien qu'il soit généralement sur-excité lorsqu'il est avec Yamato, parce qu'il sait qu'il ne craint rien avec celui-ci, le reste du temps Morgan est plutôt calme. Et, lorsqu'il est seul, il n'est pas rare de le voir lire, ou bien jouer à ses consoles. Ils les collectionnent d'ailleurs, ce qui n'a pas l'air de déranger l'hybride. Bien sûr, son passe-temps préféré reste de dormir. Parce qu'il faut l'avouer, Morgan est une véritable marmotte lorsqu'il s'ennuie, ayant la rare capacité de s'endormir plus ou moins à n'importe quel moment. Et, bien sûr, on ne parlera pas de micro-sommeil chez lui, parce qu'il est sans difficulté capable de dormir 10h à la suite d'une pourtant bonne et longue nuit. D'une certaine façon, Morgan doit ce sommeil incroyable à ses envies répétées de finir ses rêves. Il y met un point d'honneur, parce que ceux-ci sont l'unique "endroit" dans lequel il puisse faire ce qu'il lui chante de faire, agir comme il lui plaît d'agir. Morgan ne parle que très rarement de ses rêves, comme s'il s'agissait d'un secret, mais ce n'est plus un secret pour ses proches que, petit, l'infirmier cauchemardait énormément.

Bien évidemment, au niveau du sérieux, il est difficile de compter sur Morgan lorsqu'il lui prend de faire des bêtises (ce qui lui arrive bien souvent de par sa maladresse) mais ça n'en reste pas moins tout à fait possible. Lorsque les situations l'exigent, Morgan sait faire preuve de maturité. Et lorsqu'une réelle horreur se produit, il sera d'ailleurs, avec Yamato, le premier à prendre celle-ci avec calme, afin d'éviter la panique générale. Même si les gens ne le pensent pas, Morgan est toujours consciencieux par rapport aux réactions groupées, qui peuvent très vite dégénérer. Toutefois, il est tout bonnement inimaginable pour Morgan de rester calme face à des insectes, quels que soient ceux-ci. Face à des insectes, l'adorable personnage sautille sur place, chouine, et ce jusqu'à ce que l'insecte en question ait été porté hors de sa vue. L'on peut aussi compter dans ses peurs celles de dormir seul, raison pour laquelle il vient fréquemment se glisser dans le lit de Yamato. En somme, Morgan est un homme timide, qui se comporte toujours d'une façon adorablement naturelle, enjouée, et qui ne pourrait certainement pas vivre sans le soutien des autres, car il se trouve être un danger pour lui-même pratiquement toute l'année. Mais qu'y a t-il d'autre à dire sur lui ?

Eh bien, étonnement, Morgan est un homme très intelligent. Ayant été diagnostiqué, petit, comme étant surdoué et précoce, il a toujours été l'enfant rêvé pour ses parents, qui lui accordaient beaucoup de ses caprices innocents. Il est difficile de se l'imaginer lorsqu'il court dans tous les sens, lorsqu'il trébuche tout les mètres, mais, oui, Morgan est une personne avec laquelle, dans ces moments de sérieux, il pourrait être étonnant de lancer un débat. Profondément philosophique, il possède un avis qu'il n'a aucun mal à développer par rapport à presque tout les sujets, dans un langage adapté à chaque fois. Enfin, il est important de préciser concernant cette partie de sa personnalité que Morgan est doté d'une capacité de réflexion, d'analyse et de compréhension hallucinante, faisant toujours de lui celui qui remarquera le moindre élément intrus d'une situation. En revanche, s'il remarque quelque chose d'étrange, du fait de sa timidité, il n'est pas dit qu'il communiquera forcément ce fait à qui que ce soit. Bien que nous n'en ayons pas parlé jusque là, Morgan est une personne qui sait se montrer appliquer. Fait que l'on remarque lorsqu'il est avec Lily, sa chienne, et que l'on voit que celle-ci est parfaitement dressée. Lily, qui est un mastiff tibétain lion, un chien donc très massif, et qui pourrait facilement lui arracher un bras, lui obéit au doigt et à l'oeil, car depuis que celle-ci est toute petite, Morgan s'en sent responsable, et veuille donc à ce que celle-ci ne s'emporte jamais, et ainsi à ce que rien ne lui soit reproché. A la façon d'un papa, le magicien ne tient pas à ce que qui que ce soit ordonne à ce que sa chienne soit exécuté parce qu'elle aurait mordu un inconnu sans raison réelle.


Histoire

Certains enfants naissent malheureusement sans amour. Ce ne fut pas le cas de Morgan, même s'il cru toujours être la bête noire de sa famille. Né d'un père passionné par des croyances certaines, nous parlons ici du shintoïsme, et d'une mère à l'élégance froide, il fut toujours aimer. Ses caprices lui étaient toujours accordés, bien malgré le profond silence de ses parents. Et il en fut ainsi depuis sa naissance. Mais commençons depuis le début. Morgan est né au beau milieu de l'hiver, comme on accueille un ange de délicatesse tombé avec la neige des nuages. Ses parents n'attendaient pas d'enfant, n'ayant pas réussi à en concevoir pendant de longues années. Ainsi, Morgan fut leur plus belle surprise, un enfant désiré, un enfant tant attendu. Pourtant, leur statut ne voulait pas qu'ils ne jouent avec lui, qu'ils ne lui parlent non plus. Morgan, les premières années de sa vie, fut élevé comme l'héritier de la famille Sullivan, comme celui qui en prendrait la tête à sa majorité. Il fut éduqué sévèrement, n'ayant que peu de liberté tout les jours. Mais, bienveillants malgré tout, ceci envers leur unique fils, ses parents veillèrent malgré tout à ce que rien, ou presque, ne soit refusé à leur pupille lorsque celui-ci était en vacances. Il grandit donc dans la tradition, laquelle eut bien du mal à se faire à son apparence. En effet, Morgan, en grandissant, se releva être plus proche de la petite fille, que du petit garçon. Il souhaitait laisser pousser ses cheveux, se coiffait toujours avec une minutie particulière, ce qui était totalement inconnu à sa famille. Pour ne pas contrarié un enfant qui fut, tôt, diagnostiqué comme précoce et surdoué, ses parents lui laissèrent la liberté de choisir son identité, en espérant que le temps le ramènerait à sa nature réelle. Mais il n'en fut rien. Les années s'écoulant, Morgan ne fit que s'enfoncer encore et encore de plus en plus profondément dans un comportement féminin, souhaitant être entouré de poupées, habillé délicatement de dentelles fines.

A ses huit ans, Morgan découvrit que son oncle, un homme bon qui ne semblait pas juger sa différence, et son épouse, sa tante, une femme simple et généreuse, adoptaient un petit garçon. Il rencontra celui-ci comme s'il avait toujours fait partie de la famille, sans le moindre complexe, dans sa gentillesse innocente, sa naïveté toute naturelle. Pourtant, la première nuit, après que ce beau monde soit parti, Morgan ne parvint pas à dormir. Était-ce cela, d'être un petit garçon ? Et pourquoi était-il si différent ? Ses paupières closes laissaient dans son esprit flotter l'image de ce petit garçon, de deux ans plus jeune que lui, dont les cheveux bruns comme de l'encre étaient courts, dont les vêtements étaient étroits et sobres. Devait-il être lui aussi si triste ? Devait-il, lui aussi, se tenir de cette façon, pour ne plus causer de problèmes à ses parents ? Morgan tenta, de son mieux, de se comporter comme un petit garçon. Mais, lorsqu'il jouait avec les autres, ceux-ci le repoussaient pour ses idées, pour ses paroles. Et, bien malgré d'être très intelligent, il ne trouva pas de solution réelle à ce problème, revenant à son essence réelle pour au moins s'y sentir bien. Les autres garçons se moquaient de lui mais, le temps passant toujours, certains finirent troublés de la facilité avec laquelle le jeune homme pouvait être confondu réellement avec une fille. Ainsi, il décida pour de bon de cesser de se cacher des autres, et tira avantage de cette différence.

Des années difficiles encore s'en suivirent. S'il vivait dans une certaine luxure, cherchant auprès d'inconnus l'amour que ses parents ne pouvaient pas lui donner directement, ses pouvoirs s'éveillant causaient parfois de lourds problèmes. Jamais personne n'avait menti à Morgan sur sa nature. Mais il n'avait jamais été éduqué sur cette partie de lui-même, car, surpris que le petit soit relativement normal à la naissance, tout le monde songea d'abord qu'il serait parfaitement humain, qu'il n'aurait aucun don, quand bien même ses parents aient été donné de ce miracle. Mais Morgan était très différent des autres. Il était un humain, certes, mais un humain avec des pouvoirs dangereux. Ses joies, ses tristesses, ses colères provoquaient de violentes démonstrations surnaturelles. Des gens, parfois, décollaient du sol, flottant dans les airs, quand d'autres étaient cloués sur place, un poids invisible, semblait-il, écrasant leur cage thoracique. Morgan était un danger pour les autres, certes mais, bien plus, un danger pour lui-même. Ses parents, alors, soucieux de son développement, le firent enfermé quelques temps. De longs mois, de longues années pendant lequel il fut presque coupé du monde, entraîné jour après jour pour parvenir à contrôler ses capacités.

Par chance pour lui, ses parents étant tout deux aussi spéciaux, il lui fut plutôt simple de se faire à ces étranges capacités dont la puissance courait dans ses veines. Et, ainsi, il pu reprendre de voir son cousin Zack, duquel il était très proche, sans jamais expliquer à celui-ci la raison de sa subite disparition. Alors âgé de quatorze ans, Morgan fut mit au courant de son avenir lors d'une réception. Sa famille, sévère, n'acceptait pas un tel individu comme chef. Tous rirent de son apparence, le méprisant, et malgré son courage, le jeune homme ne tint pas les assauts vils de ses parents éloignés. Il s'en retourna donc à la résidence familial le coeur gros, se sentant comme une sorte de bête de foire. Zack, qui avait été adopté, fut épargné à cette rencontre. De plus, le jeune homme était promit à un autre avenir. Morgan refusa toute visite pendant de longs mois, pendant lesquels il ne prononça pas le moindre mot. Ses parents, à nouveau préoccupés, furent attristés du comportement du reste de la famille, mais il était évident que leur fils était "singulier", "anormal" et qu'il ne pouvait pas être accepté ainsi. Sa mère, une femme pourtant très discrète, lutta longtemps, défendant la cause de sa progéniture, mais rien n'y fit. Peu à peu, le temps faisant son oeuvre, Morgan reprit vie, même si progressivement et difficilement. Sa force était devenue plus solide, sa volonté semblait inébranlable, et, bien qu'il esquiva ceux qui ne savaient l'accepter, il se décida à vivre sa vie aussi pleinement que possible. S'ils ne l'aimaient pas comme il était, lui s'aimait ainsi. Et Zack, qu'il voyait de moins en moins souvent malheureusement, ne l'avait jamais repoussé, lui. Morgan se battit, comme il pu, pour se forger, cachant ses profondes blessures derrière un sourire imbattable. Peut-être, en réalité, étaient-ils aussi méchants simplement parce qu'ils devaient eux-même se tenir à une personnalité, à un comportement qu'ils n'aimaient pas ? Compatissant, il gagna continuellement en gentillesse, en compassion, finissant par porter envers ceux qui avaient pourtant été ses bourreaux une tendresse toute particulière. Tout le monde s'étonna de ce changement de vision des choses mais, comme dans un autre monde, Morgan se laissa faire à cet éclairement de son esprit, comme s'il avait trouvé une vérité du monde.

Les années s'écoulèrent encore, lentement, sans qu'il n'y ait plus de vrai problème majeur. Zack fut envoyé dans une école éloignée, imposant au brun de ne plus voir son cousin, et Morgan fut délester de ses années de travail. Il semblait qu'il devait attendre que les choses bougent, car il ne vivait plus pour sa famille, mais bel et bien pour lui. Il lui prit d'étudier comme certains étudiants en médecine, car il trouva une véritable passion dans celle-ci, et profita de ses capacités pour donner le meilleur de lui-même à chaque test qu'il faisait. Ses parents, enfin heureux de voir que leur enfant semblait avoir trouvé un chemin, commencèrent à préparer son départ de la maison, afin que l'enfant qui avait souvent suivi des tentatives de kidnapping n'en soit plus victime une fois livré au monde dans lequel il ne pouvaient plus rien faire pour lui. Une fois que Morgan aurait franchi les portes, il serait livré à lui-même, c'était la règle. Et, sa majorité approchant, il fut urgent de lui trouver quelqu'un apte le protéger. Son père décida donc de demander un service, un important service, à l'homme qui les avaient protégés, lui et sa femme, avant la naissance du petit homme que tout le monde surnommait le "magicien". Cet homme, bien que robuste, avait un coeur sain, qui tentait de son mieux d'entretenir l'avenir de son propre fils. Et il fut alors décidé de celui-ci, un okami digne, connu sous le prénom de Yamato, serait chargé de protéger le frêle Morgan. Bien que ce prénom intervint souvent dans les conversations des servants, sur demande des parents préoccupés, Morgan ne sembla pas s'en soucier. Jusqu'à ce qu'il rencontre ce fameux Yamato Muneichi. Ils étaient alors respectivement âgés de 18 et 21 ans. La première rencontre de ces hommes si différents se fit un après-midi. La mère de Morgan, qu'il n'avait pourtant que très peu vu, celle-ci ne se montrant en réalité que lors des repas importants, vint le chercher pour l'emmener au salon de réception. Où l'okami s'était battu avec son père, en sortant d'ailleurs vainqueur. Lorsqu'il le vit, Morgan cru rêver. L'hybride, immense, possédait un corps qui, évidemment, avait été forgé pour le combat, robuste. Ses muscles saillants, ses tatouages mit à nu par le fait qu'il ne porte pas de haut, l'impressionnèrent, mais il n'en dit rien, se contentant de sourire comme il savait si bien le faire, ignorant encore la raison de cette rencontre. Yamato se recouvrit, leurs regards se croisant avec intrigue, et les présentations s'en suivirent. Yamato Muneichi, okami fils du protecteur du père et maître Sullivan, allait désormais suivre le petit Morgan comme son ombre, ce serait là son rôle. Le "magicien" ne comprit que trop la raison de cette décision de ses parents et ne s'y opposa pas un seul instant, certain, en voyant leurs yeux protecteurs posés sur lui, que ses géniteurs pourraient ainsi dormir plus paisiblement.

La nuit qui suivit, Morgan, hésitant, vint se glisser dans la chambre d'ami qui avait été proposée à son protecteur. Et, entre ses bras, il se sentit pour la première fois de son existence comme une personne tout à fait normale chez elle, en sécurité. Il partit cependant au petit matin, ne cherchant à causer de problèmes à personne. Quelques jours plus tard, ils partirent enfin. Morgan trouva un appartement, où il s'installa avec l'okami, et, quelques jours plus tard encore, un adorable petit chien qu'il nomma Lily. Les ennuis n'étaient pourtant pas encore finis. Et de sombres nuages se profilèrent à l'horizon. Un incendie criminel carbonisa leur petite demeure, incendie dont Yamato ne sortit pas indemne après avoir sauvé ses deux protégés. Morgan, alors, décida d'étudier plus sérieusement encore, veillant jusqu'à tard certaines nuits pour être certain d'obtenir ses examens et être apte à soigner correctement les brûlures qui avaient endommagées le visage d'ange de son défenseur. Tout deux se rapprochèrent avec le temps, se montrant plus sincères, moins distants. Et, lorsqu'il fut clair que l'argent allait finir par manquer, ils optèrent pour trouver un travail. Morgan, désirant faire d'une pierre deux coups, proposa donc d'aller à cette fameuse école où son cousin semblait avoir trouvé un poste payant bien. Il s'y fit engager comme infirmier, quand son compagnon se fit engager en temps que surveillant. Cependant, Zack n'était plus scolarisé dans cette école si particulière depuis peu. Des rumeurs lui parvinrent qu'il avait été enrôlé dans l'armée, mais Morgan ne pu rien y faire. Son cousin avait choisi une voie qu'il n'approuvait pas, mais qu'il ne pouvait pas lui refuser. Quant à Lily, elle demeura à leur nouveau domicile. Certainement les attend-t-elle sagement dans le jardin, en espérant pouvoir se faire une place dans leur lit à la tombée de la nuit. Bien sûr, nous ne leur souhaitons, à partir de là, que du bonheur !


Behind the screen
♦ Pseudo : Cat !
♦ Prénom : Mary.
♦ Sexe/Genre : Je suis une donzelle ! Et comment ça, genre ? OwO
♦ Comment tu as découvert le forum : Son fondateur est ton mignon. J'lui ai pas résisté. °W°
♦ Ton avis sur le forum : Très élégant ! La structure est plaisante.
Codage par Marshall.

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 17 Jan - 21:25
OO GOSH GOSH GOSH Anaaaaaaaanaaaaaa *sors*
HUM. Pardon. J'ai enfin tout lu '-' enfiiiiiiiin !
Bon bah ya aucun problème pour moi, rien à redire, tu es validée ! Donc je t'invite à aller choisir ta couleur de rp, et tu pourras rp ;) je te donne tout de suite ta couleur !
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 17 Jan - 22:14
Hey hey bienvenue :D
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Friends or not, I don't care... ♫ I don't care, I love it ♫ /PAF/
» I don't care, i love it.
» I don't care, I love it!
» ADRIAN + I don't care, I love you.
» Steve Sullivan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hight Storm - Kaminari tōjō :: Zone détente :: Archives :: Le passé-
Sauter vers: