Intrigue #2

Une vague de peur

19 décembre. Paris.
Une vague de peur a fait trembler la capitale. Une vague de rumeur, qui s'est transformée en panique après l'arrivée de désolantes nouvelles. Michaël VanDertchen, tueur présumé d'une pauvre famille de Normaux, avait récidivé pour attaquer deux autres nouvelles familles. D'après les journaux, aucune des deux familles n'a survécu, elle n'avait aucune chance face à l'agresseur. Sur l'image du Paris Times, le visage de Sarah, 5 ans, sourit tristement au lecteur, un sourire immortalisé qu'on ne reverra jamais.
Lire plus

à adopter de toute urgence !

Partenaires Top

Rumeur Box

Liam — Un certain Courage aurait essayé de faire capoter mes plans... Faîtes attention à lui !
Inconnu — Eh vous savez quoi ? Apparemment un pervers d'Ombre draguerait la jolie Mia de Miroir ! Et ça serait réciproque... si quelqu'un pouvait les en empêcher...
Inconnu — A dit ça.

Top sites

Musique

©linus pour Epicode
En bref


Le recensement est terminé! La MàJ d'intrigue arrive bientôt et la MàJ graphique juste après!

avatar
Lun 12 Déc - 11:45

Après de longues heures en car, à rouler de nuit pour que les élèves puissent se reposer, leurs petits yeux endormis se posent enfin sur le sommet enneigé des montagnes des Alpes, teintés de reflets roux, signe de l'aube qui pointe. Des cris enthousiastes s'élèvent dans le véhicule, et Pierre d'Iris, Directeur de Hight Storm, se voit contraint de les calmer à l'aide du micro de bord :

Du calme les enfants ! On arrive dans environ une heure, vous pouvez tenir jusque là n'est-ce pas ? Le premier qui hurle encore je le balance dans le ravin, accompagné de deux élèves au hasard !

Clin d'oeil au chauffeur, plus un bruit à part le ronronnement du moteur et les roues sur la neige.


1 heure plus tard ~
Le car se gare face à un énorme gîte, un chalet tout en bois surmonté d'un toit couvert de neige blanche et scintillante. Le directeur fait alors signe aux élèves de descendre, et un joyeux brouhaha s'ensuit, ponctué par des exclamations de joie et des rires. Pierre d'Iris, habillé maintenant en Père Noël, donnait des instructions pour la descente des valises, la répartition dans les chambres, l'heures des repas et le déroulement de la journée :

On se lève et se couche à n'importe quelle heure ! Tâchez simplement de ne pas trop réveiller ceux qui veulent dormir. Les filles, les dortoirs sont à votre droite, les garçons, à gauche ! Les douches au milieu ! On mange à 9h, 13h et 20h, vous faites CE QUE VOUS VOULEZ entre ces heures-là. On fera l'appel aux repas, voir si personne ne s'est fait manger. La journée, vous êtes responsable de ce que vous faites ! Ne laissez pas les petits tout seuls, emmenez-les avec vous mais pas de bêtises ! Si le moindre problème survient, les enseignants et moi-même seront disponibles dans nos chambres.

Sur ces bonnes paroles, le bonhomme bedonnant rigolo partit se jeter dans la neige pour faire un ange avec ses bras et ses jambes, lâchant ses élèves sans plus d'indication. Il allait être beau le voyage de deux semaines tiens.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 19 Déc - 12:47
Ces vacances à la neige, c'était vraiment un bonheur pour toi.
Tu n'y étais jamais allée, et dans ton pays natal, tes parents n'avaient jamais eu l'argent pour vous emmener skier sur les grands monts des États-Unis, loin de chez toi.

Enthousiaste, folle, émerveillée, ton cerveau explose en petites bulles colorées, pleines de joie, tu ne fais même pas attention aux regards étranges que l'on te lance depuis les autres places du car, te regardant coller ton visage à la vitre embuée. Tu as caché ta crinière blonde sous un bonnet péruvien rose et vert flashy, tu es emmitouflée dans une doudoune blanche qui te tient trop chaud, et dans un pantalon tellement épais que te jeter dans la neige ne te ferait même pas sentir le froid de celle-ci. De jolies bottes roses étoilées s'agitent sur tes petons frigorifiés, montées sur le siège pour observer le paysage de plus haut encore. Tu pousses des cris à chaque fois que l'on croise un autre car, que l'on se reproche du ravin, que les branches dans arbres surgissent dans ton champs de vision comme un monstre, pour venir griffer les vitres de ses épines vertes.

L'arrivée au chalet est encore meilleure. A peine descendue du car, tu sautilles dans la neige, prête à attaquer toutes les pistes de ski qui se présenteraient devant toi. Oui, même si tu ne sais pas skier. Évidemment. Tu rigoles devant la dégaine du Directeur, qui semble s'amuser tout autant que vous. Décidément, ce voyage risque bien d'être amusant.

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 19 Déc - 18:32
Aujourd’hui Effy n’a pas cours le bahut à eu la bonne idée d’organiser une sortie à la montagne pour fêter la fêtes de Noel. Tous les élèves sont invités à passer Noel sous la neige.  Cette nouvelle n’enchante pas plus que ça la jeune fille qui avait prévue de rentrer chez elle pour passer les fêtes de fins d’année en compagnie de ses amis. Bien évidemment sa mère s’est fait un plaisir de lui payer le voyage pour pas l’avoir sur le dos et éviter une catastrophe de fin d’année.  
Nous retrouvons donc notre chère brune en train de faire sa valise qui est déposé sur son lit.  Elle fouille dans son armoire à la recherche de vêtement chaud à emporter avec elle, la jeune fille n’ai pas une très grande fane de la montagne. A vrai dire elle ne sait pas skier et apprendre ne l’intéresse pas du tout. Elle préfère plutôt s’asseoir dans la neige et regarder les autres en faire. Et oui elle risque de s’ennuyer si elle ne compte pas participer aux activités prévues. Une fois sa valise faite cette dernière s’attaque à son sac, elle y fourre un stock de clopes et de briquet, son MP3, son portable ses écouteurs et des gâteaux à manger pendant le trajet. Elle regarde une dernière fois sa chambre avant de prendre ses affaires et de quitter la pièce, comme à son habitude elle range les clefs dans la poche droite de son cuir, remet bien son écharpe et  descend les escaliers.

Elle rejoint sa classe dans le hall et attend l’arrivé des professeurs, elle en profite pour regarder les autres élèves. Elle reconnait quelques personnes qu’elle connait que de vue puis pousse un soupir, hé ben ça promet d’être amusant avec toi… Ils attendent quelques minutes avant que le premier accompagnateur se présente il commence à faire l’appel puis dans la foulé un autre arrive et font de même très vite ils se retrouvent au complet et se dirige vers le bus qui les attends.

Le trajet en bus se fait assez vite la jeune fille met ses écouteurs puis son bonnet puis pose la tête contre la vitre en s’endormant au son de sa musique. Elle se réveille quelques heures plus tard lorsque le bus se stop, elle prend a alors ses affaires et descend du bus. Une vague de froid vient caresser le visage de la jeune brune qu’elle se presse caché dans son écharpe.  Elle regarde le chalet qui se trouve devant elle et attend que les accompagnateurs fassent tout leur tralala.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lun 19 Déc - 19:49

Event Nowel ♥

Arrivée au chalet!

Un voyage scolaire est organisé par l'école? A la neige? Bien entendu que tu y participes. Tes parents t'ont un peu forcé la main et puis, Lucas n'y vas pas. Cela te ferais un break à ton cerveau car à chaque fois que le lynx boréal apparaît dans ton champ de vision, ton cerveau devient la guerre mondiale... Bon, pour le moment tu devais te faire désirer un peu afin de calmer ton organe vital situé dans ta tête.

-Je ne sais pas si je vais au voyage... Vous en pensez quoi?~

Une douce voix et mielleuse sorti de ta bouche. Tu t'adressais aux filles amassées devant toi comme si la plus proche de toi était ta favorites. Elles piaillais comme des poussins, s'en est presque mignon. Mais leurs réponses te fis tout autant sourire.

-Vient avec nous! On y va toutes! Tu peux venir, on resteras avec toi! En plus tu seras trop mignon avec la tenue de neige, j'en suis sûre!

Un large sourire sur ton visage, tu posas ton index enfouit dans un gant fin et noir sous le menton de celle qui venait de parler, ton pouce se posa sur le dessus puis, lentement, tes lèvres s'approchent des siennes. Lorsque vos lèvres se frôlent tu ricanes avant de murmurer.

-Je crois que je vais venir alors~

C'est comme cela que tu te retrouves dans le bus, sur la banquette arrière, ton casque de musique sur la tête, ta tête reposant sur l'épaule d'une de tes groupies rouge comme une tomate et tes pieds sur les genoux d'une autre. Tu étais bien là. D'ailleurs, tu dormis tout le trajet.

Quand le bus s'arrêta, tu te levas en te craquant le dos. Ton pantalon bien chaud et tes boots allaient te servir. D'ailleurs, tu fermas ta veste avec de la fourrure sur la capuche, tu remis correctement ton écharpe et ton bonnet et tu sortis, derrière toi, tes groupies qui pillaient à quel point tu es mignon...Si elles savaient à quel point elles avaient raison! Les profs firent leurs blabla habituel avant de les lâcher. Hm... Que faire... Tu cherchais quelqu'un à emmerder dès le début..


______________________________


Too much love ♥:
 


Montages et cadeaux:
 


Too much feel when I see this...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 19 Déc - 20:34
Arrivée au chalet

Les vacances, nous y voilà. Je participais à une classe de neige avec d'autre, quelle idée ! Je me souviens, j'avais contesté cette décision, mais mes parents en avaient décide autrement. J'avais beau dire que je ne voulais pas y aller, dire que j'étais plus un danger là-bas qu'ici, rien à faire leurs décisions avait était prise et moi, j'étais obligé de monter dans se bus.

J'avais regardé les paysages changer au fur et à mesure, j'avais vu les montagnes apparaître. J'avais trouvé cela très beau, mais j'avais détesté. Je ne contrôlais pas mon don et on m'envoyer dans quelque chose d'instable.

Quand nous étions arrivées, je fus frappé par le froid, je n'avais pas l'habitude. J'étais pourtant habillais chaudement, une doudoune rouge et noir, des gros gants noirs, mais je n'avais pas mis de pantalon chaud, juste un jean. Je ne voulais pas avoir chaud durant le trajet. Mes parents avaient tous acheté, ma mère était folle de joie que je parte à la montagne. Heureux que leurs fils ne soit pas à la maison, heureuse de pouvoir passé plus de temps dans leurs travail respectifs.

Je soupirais. Mais bon, maintenant que j'étais là. Je devais faire attention à tous mes mouvements encore plus ici qu'ailleurs. Ici tous étaient fragile et instable, mais comme ma mère me l'avais dit « Profite un peu, il n'y aura pas d'autre occasion. » Mais bon, encore une fois, c'était moi qui étais en enfer et pas elle. Enfin bon, je soupirais à nouveau et je pris mes valises.

Il y avait quand même du monde pour ce voyage. Comme tout le monde, je rejoignais ma classe dans le hall. L'enfer, cette fois, j'y étais bien.

Je restais dans un coin et j'attendais le professeur. Je soupirais encore, quand on y est, on y est.

ft. tout le monde
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 20 Déc - 12:02
Drela la folle. Drela la manipulatrice. Drela la cinglée psychopathe. Ouai, mais Drela part au ski.

Comme une vraie gamine, elle sautillait dans sa chambre, de super bonne humeur. Elle avait coiffé ses cheveux noirs, assorti son maquillage à ses yeux bleus, et avait entouré d'une couche de baume à lèvres rose ses lèvres pulpeuses. Elle avait enfilée une parka blanche, un pantalon moulant chauffant et des bottes de neiges fourrées. Sans oublier le superbe bonnet en laine rose, coiffé sur sa magnifique chevelure ondulée. Elle se regarda dans le miroir, et sourit, satisfaite. Elle comptait bien sur ce voyage pour attraper quelques proies de plus, et se faire de jolis souvenirs à la montagne. Pas forcément les mêmes que les autres élèves, mais de beaux souvenirs tout de même.

Armée de sa valise XXL portée à la seule force de ses bras, et d'un sourire carnassier, elle monte dans le car, filant droit vers le fond. Raté, les cinq places tant convoitées sont déjà prises par l'idiot de service, le fameux Naruhito Tachibana. Drela lui lance un regard furieusement snob, mélange de déception, colère et frustration, et part s'asseoir la rangée de sièges devant. Ce snobinard là, cette ordure tellement beau gosse, elle l'aurait un autre jour, dommage. Elle enfourne dans sa bouche une poignée de bonbons et puis, lasse, elle balance le reste du contenu derrière elle, visant particulièrement Naru et sa bande d'hystériques.
Le reste du trajet se passa dans le même esprit, la Miroir et son coéquipier temporaire faisant tout pour embêter les greluches derrière eux. Au passage, elle embrassa même ledit coéquipier, allant jusqu'à faire tourner la tête de gêne des élèves autour d'eux. Et oui, Drela la prédatrice avait encore frappée.

En sortant du car, c'est tout juste si le coéquipier ne la suivait pas comme un toutou bien dressé. Finalement, la jeune fille en eu marre, et d'un coup de bottes bien placé, elle envoya le garçon valser dans la neige. Sourire taquin et sensuel, il lui pardonna bien facilement. Puis elle partit en sautillant à l'intérieur du chalet, poussant des coudes la moindre fille et tapotant les fesses du moindre garçon qui passaient.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jeu 22 Déc - 11:43

Un accompagnement d'élèves, pour un voyage en montagne.
A la base, Ulric pensait que c'était une très bonne idée. Un peu d'air frais, la vue imprenable sur les montagnes enneigées, le changement de cadre par rapport à la capitale, ça inaugurait quelque chose de bon. Mais ça, c'était avant qu'Ulric voit les élèves qu'il devait accompagner. De toutes les classes, il fallait qu'il tombe sur les élèves les plus farfelus et dégénérés. Il avait regardé la fiche des inscrits avec dépit et déception, lisant tour à tour le nom de Drela la folle brunette, Naruhito le dragueur beau gosse, Tsubasa l'élève impossible, Luna la farfelue, Jin le divisé et Maestris l'ignare, la dernière étant quand même la plus normale. Enfin Normale dans le sens où elle croit en être une. On a eu beau lui dire qu'elle était altérée, rien à faire, elle est persuadée de n'avoir aucun don. Mais bon, le professeur n'était pas ici pour faire une séance de psy aux élèves, sinon il y aurait passé ses deux semaines de vacances. Et il n'était même pas sûr que ce soit de réelles vacances, vu le regard taquin que lui avait lancé le professeur en le nommant accompagnateur. Parce qu'évidemment, Ulric n'avait pas pu refuser, il y avait trop peu d'adultes pour tenir les inscrits.

Le voyage dans le bus fut des plus ennuyant. Entre calmer les turbulents, refréner les couples, disputer les bavards, il n'avait même pas pu apprécier correctement le voyage jusqu'aux Alpes. Il avait passé la moitié du trajet debout, à voyager entre les sièges pour engueuler chaque élève qui troublerait le calme du car. Ce fut un soulagement pour le professeur quand on aperçut le toit du chalet énorme où tout le monde, y compris les adultes, allait séjourner. Un énorme chalet en bois, recouvert de neige et de décorations.
Ulric acquiesça aux recommandations du Directeur, et puis, une fois que les élèves furent lâchés dans le chalet, le professeur de Symbologie, de son pas traînant et peu motivé, monta jusqu'à sa chambre, s'affalant sur le lit. Le séjour allait être long. Très long. Et pas du tout de tout repos comme il l'avait tant souhaité.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jeu 22 Déc - 19:53

un voyage à la montagne

A vrai dire, je ne sais pas pourquoi je me suis embarqué ici. C'est vrai, j'ai horreur de la population, et je vais me mettre directement au milieu d'élèves bruyants, empotés et indiscrets. De plus, mon rôle social à jouer est extrêmement éreintant, ce n'est pas de tout repos de se donner une personnalité qui n'est pas la sienne. Je m'explique.

En temps normal, la chose que l'on peut voir de moi, c'est de l'assurance, de la droiture, de la gentillesse et de la virilité. Bon, je ne suis pas sûr d'être réellement bon à jouer la virilité, mais apparemment, ça passe. En réalité, ce n'est pas tellement ça. Je préfère jouer du piano qu'au basket, chanter que préparer un mauvais coup, et danser plutôt que rester sur un banc entouré de groupies ennuyeuses. Je n'ai pas demandé à ce qu'elles me collent, allez donc voir ailleurs ! Par exemple, cet idiot de Tachibana, ce soit-disant beau gosse déplaisant. Il m'horripile, avec son attitude de gentil attentionné, je le sais moi, comment il est, mais personne ne voudrait jamais me croire... Il m'a surprit un jour, alors que je jouais du piano, et maintenant, il fait de ma vie un enfer. Et pourquoi, même en voyage, ce gars est là ? Il le fait exprès ? Espérons qu'il ne me voit jamais, parce qu'il va me faire passer les pires vacances de ma vie. En plus, je ne sais pas pourquoi je suis venu, je suis nul en ski. Je sais à peu près faire du snow, merci à mon père qui m'a au moins appris cela... Et encore, j'aime pas vraiment ça. Si je pouvais me cacher pendant toutes les vacances dans un bonhomme de neige je le ferais...

Parlons du voyage d'ailleurs. Un calvaire ce trajet en car. Je n'ai même pas pu dormir, une groupie m'a accaparé pendant tout le trajet, me parlant de son chien Pupuce qui n'arrivait plus à uriner, et moi, en gentille personne, je n'ai pas pu me résoudre à l'envoyer se faire voir, elle et Pupuce. Enfin bon, après quelques heures de galère, on arrive au chalet. J'ai esquivé avec brio Naruhito et Drela qui était dans le coin, contourné le Directeur qui tentait de blaguer avec des élèves et a filé jusqu'au dortoir. La poisse, celui des garçons était commun... J'allai donc me taper le Miroir jusqu'à la fin des vacances. Je rabats mon écharpe sur ma tête, me tortillant sur mon lit, réfléchissant à la meilleure manière de disparaître.




© Nye-Hael sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 22 Déc - 20:53

     
   

   

Event de Nowel ♥


       
image du personnage
   

Cher Erik,

Comment vas-tu? Je n'ai plus de nouvelles de toi depuis tes 18 ans. Je t'avoue que les délires que l'on avaient me manquent beaucoup. Je me suis donc permise de t'écrire une lettre en espérant une réponse de ta part car je voulais te résumer le premier voyage scolaire que j'ai fais sans ta compagnie.

 D'habitude je refusais d'y aller car je savais que sans toi ça ne serait pas amusant. Je ne sais pas si tu connais Jin, mais c'est lui qui m'a persuadé de venir au voyage de Noël aux Alpes. Je t'avoue que je ne sais pas du tout skier, mais qui ne tente rien n'a rien. J'ai donc décidée de m'y rendre en me disant que cela me permettrais sûrement de faire de nouvelles rencontres et de m'amuser.
Le voyage dans le bus était supportable, après je n'ai fais que y dormir tout en écoutant ma musique à fond. Du Thousand Foot Krutch bien sur. Si je me rappelle bien la musique de ce groupe que tu préférais était Fly on a Wall. Moi, ça reste toujours Be Somebody. J'ai l'impression qu'elle parle de nous, pas toi? Après un trajet qui me semblais interminable, je voyais enfin les montagnes des Alpes faire leurs apparitions. La première chose qui me venait à l'esprit était "Je vais me les geler", je crois que ton caractère a un peu déteins sur moi. Puis, le bus s'arrêta devant un chalet ENORME. Il était tellement impressionnant que je n'avais pas écoutée le professeur.

Je pris donc ma valise qui était assez pleine et rentrai a l'intérieur... 


       

   
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» Henriette d'Angleterre . Madame est arrivée
» Chapitre ll : L'Installation (suite de l'arrivée de C.) [PV: Siparti]
» Zorro est arrivée... sans se presser.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hight Storm - Kaminari tōjō :: Domaine des Alpes :: Chalet-
Sauter vers: